Saint Charlot and Mister Charles

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Biographie de Charlie Chaplin qui devient universellement connu avec le personnage de Charlot.


1919 - 1929 : L'Après-Guerre et les Années Folles 1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale Biographies Cinéma Documentaires

Les débuts de Chaplin.. ..puis les films qui connaissent un gros succès et le début de la gloire.. .. jusqu'aux chefs-d'oeuvre qui révèlent un grand réalisateur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1983
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Saint Charlot and Mister Charles
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

01/03/2015 | Agecanonix
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cet album est certainement le moins intéressant de la collection lancée par C. Jean-Philippe et P. Lesueur, il est loin d'égaler en qualité narrative Bogey et Captain Flynn. Pourtant, le personnage avait de quoi inspirer Claude Jean-Philippe qui a souvent confié être un admirateur de Chaplin, et sa carrière cinématographique est très riche. Il évoque les débuts de Chaplin en Angleterre, puis la création du personnage de Charlot dans les courts métrages qu'il tourne pour Mack Sennett à la Keystone entre 1913 et 1914, puis à la Essanay en 1915 où il a le contrôle des films, et à la Mutual en 1916 et 1917. Tous ces films sont du pur burlesque de style slapstick. A partir de 1919, il commence à tourner des films plus élaborés comme L'Immigrant, Une vie de chien, Charlot soldat, le Kid, le Pélerin... Les années 20 voient ses premiers grands films : la Ruée vers l'or en 1925, le Cirque en 1928, les Lumières de la ville en 1931... puis c'est les chefs-d'oeuvre comme les Temps modernes en 1936 (film encore sonore mais sans parole), le Dictateur, Monsieur Verdoux... Tout ceci est vite conté, Claude Jean-Philippe se sent un peu à l'étroit, il est obligé d'abréger, et de plus il s'introduit dans les cases en tant que narrateur ; ce procédé nuit au déroulement. Comme il le fera dans les autres albums de la collection, le dessinateur reproduit fidèlement les attitudes de Chaplin d'après des photos célèbres, le dessin est très correct. C'est l'ensemble de l'album qui laisse un certain regret, même si au bout du compte, ça m'est un peu égal car je n'ai jamais été fan de Chaplin, je préférais de loin Buster Keaton ou Laurel & Hardy.

01/03/2015 (modifier)