Wet Moon

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Atsushi Kaneko livre avec Wet Moon son chef-d’œuvre à ce jour, une enquête policière haletante et hallucinée, un récit à la croisée de l’univers de David Lynch et du graphisme de Charles Burns ou de Paul Pope. Une série en trois tomes.


Enterbrain Sakka, l'autre manga Seinen

Japon, années 1960. Dans la moiteur d’une station balnéaire aux accents de Las Vegas, royaume des faux-semblants et de la corruption, le jeune et irréprochable inspecteur Sata enquête sur le meurtre d’un ingénieur. Lorsque ses pas le mènent sur le lieu de travail de la victime, une entreprise fabriquant des modules pour un mystérieux programme spatial, une secrétaire prend la fuite, attirant sur elle tous les soupçons. Alors que Sata la poursuit, il perd subitement connaissance. À son réveil, un éclat métallique est logé dans son crâne, provoquant des pertes de mémoire et des hallucinations. Pour Sata, qui brûle de découvrir ce qui lui est arrivé, la traque de la suspecte prend bientôt la forme d’une obsession amoureuse. Texte: L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Janvier 2014
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Wet Moon
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

21/02/2015 | Gaston
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Nous sommes plongés dans le Japon des années 60 dans la moiteur d'une station balnéaire aux allures de Las Vegas. Il s'agit d'une enquête policière un peu particulière mené par un jeune et irréprochable inspecteur. Visiblement, celui-ci va être en proie à des hallucinations qui vont le mener sur la lune. D'ailleurs, celle-ci va jouer un grand rôle sur fond de course spatial entre les différentes grandes puissances pour poser le premier pas. Le titre ne trompe pas. Il y a une certaine originalité dans la façon dont vont se dérouler les événements. C'est également une bd d'atmosphère avec une multitude de détails dans le décors. Il faut dire que c'est fort bien dessiné avec une certaine précision du trait que j'admire. Par contre, au fil de ma lecture, je me suis un peu perdu au gré des déambulations de notre inspecteur. Il faudra s'accrocher. A noter que Wet Moon a reçu le Prix Asie de la Critique ACBD 2014.

31/07/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'avais pas trop aimé l'unique série de ce mangaka que j'avais lu, mais comme cette série ne dure que 3 tomes et que le résumé m'intriguais je l'ai lu. J'ai trouvé cela mieux que 'Soil', mais je ne peux pas dire que le scénario est captivant. Je trouvais l'inspecteur sympathique et le mystère est prenant sauf qu'il manque quelque chose pour que je trouve le récit passionnant. Il y a quelque longueurs, notamment dans le tome 2, et les hallucinations ont fini par m'ennuyer. J'aime bien les différents personnages étranges et/ou corrompus par contre. Le dessin me fait penser à du Charles Burns avec ses personnages volontairement moches. C'est pas mon style, mais ce n'est pas illisible.

21/02/2015 (modifier)