Légal

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Un polar haletant en forme de politique-fiction, et un thème provocateur : que se passerait-il vraiment si on légalisait la consommation du cannabis?


Les drogues Politique Région parisienne

Début 2019. Demain. Revenu très impressionné d’une conférence internationale au Mexique sur les effets dévastateurs du narcotrafic, le maire de Nanterre, Serge Gorski, dont la ville est également en proie à l’impact délétère des stupéfiants et de ceux qui en organisent le commerce clandestin, décide d’oser une expérimentation radicale : la fin de la prohibition des drogues douces sur le territoire de sa commune. La seule manière crédible, estime l’élu, d’essayer de contrecarrer vraiment le développement du narcotrafic. La démarche est révolutionnaire, d’autant que la mairie de Nanterre choisit d’en confier l’organisation concrète à un ancien trafiquant tout juste sorti de prison. La classe politique est en ébullition, les médias aussi, sans oublier les services de police. Mais la vraie question, la seule qui vaille peut-être, est ailleurs : comment les gros trafiquants internationaux, d’une puissance presque sans limite, vont-ils réagir à une initiative visant à les priver de leurs revenus faramineux ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Octobre 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Légal
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

21/10/2014 | pol
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Le thème était très intéressant à savoir la légalisation du cannabis dans un secteur géographique déterminé pour lutter contre les trafics. On dit que c’est la fin de la prohibition décidé par le président Roosevelt qui a eu raison du mafieux Al Capone. Si on légalise, ce n’est plus délictueux et cela fait entrer l’argent dans les caisses d’une pauvre commune. Après tout, l’alcool et la cigarette sont des produits nocifs pour la santé qui entrainent plus de maladie et de décès dans les statistiques. Par la suite, c’est bavard et on ne comprend pas très bien le fil de l’histoire. Qui est le grand méchant qui souhaite la fin de ce projet décidé par un maire avec l’assentiment du président de la république. D’ailleurs, l’auteur a imaginé une uchronie se situant dans les années 2017-2019 où François Hollande entamerait un second mandat. Je me demande comment cela serait possible ? Un attentat sans précédent ayant ému le peuple au point qu’il passe du statut de président le plus impopulaire à l’homme providentiel ? Soit, acceptons. Coup de griffe également de la part de l’auteur à l’ancien président quand il dit que la monarchie est terminée depuis 2012 et qu’on respire enfin. Ouais. No comment ! Je ne sais pas mais je n’adhère pas tellement à cette vision des choses car j'ai plutôt l'impression d'étouffer et je ne dois pas être le seul... L’auteur balance des clins d’oeil à tout va que cela en devient presque insupportable. C’est lourd et indigeste à la fois. Pour autant, je serais indulgent dans ma notation car il y a une volonté d’originalité et une prise de risque. Cela donne envie de réfléchir sur la fin de la prohibition des drogues dites douces. Bon, en même temps, à l'heure où l'on risque de sanctionner le manspreading dans les transports en commun, ce n'est pas bien parti.

09/06/2015 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

2019, demain quoi. Un récit de politique fiction qui pourrait bien ressembler à ce qui nous attend dans 5 ans. La ville de Nanterre est choisie pour un projet pilote : la légalisation du cannabis avec l’ouverture des premiers canabistros. Dealer est devenu un métier légal. Il y a plein d’idées sympas dans cette fiction. D’abord la façon dont c’est raconté rend l’histoire crédible. Ensuite il y a plein de personnages connus (notamment politiques) qui sont utilisés de manière bienvenue. François Hollande effectue par exemple son 2e mandat, il y a pas mal de petits clins d’œil de ce type, j’ai trouvé ça pas mal. En contrepartie, je trouve que l’histoire a une connotation politique un peu trop prononcée. Le point fort de l’album est pour moi la façon dont est mise en place cette légalisation : la création de tout ce marché à partir de rien, la recherche de personnel ou de matière première, la modification du comportement des gangs, ou encore l’impact sur l’économie de l’état. Tous ces éléments sont décrits intelligemment, on y croit, et le tout s’imbrique parfaitement. Pour les points un peu plus négatifs, l’histoire met un peu longtemps à démarrer même si d’un côté ça permet de vraiment bien poser le contexte. Le côté « polar », flingues et règlements de compte ne parait pas original à côté du reste. Pourtant il a tout à fait sa place dans cette histoire, mais on en a tellement vu des histoires de mafieux et de drogues en BD que cet aspect-là du récit ne se démarque pas. Enfin, je n’ai pas trop accroché aux différents personnages principaux, et du coup leur sort respectif ne m’a pas trop touché. Au final je retiendrai la bonne idée de cette histoire, son déroulement très crédible mais pas la manière dont ça se termine ni qui devient quoi à la fin…

21/10/2014 (modifier)