Pompéi

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Frank Santoro nous transporte en pleine Antiquité et, à travers une trame romanesque classique, raconte la relation apprenti/maître. En utilisant un découpage régulier en deux ou trois bandes, et différentes techniques de dessin : aquarelle, feutre, crayon, dont le trait devient parfois abstrait, il se livre également à une réflexion sur la nature même de l’illustration.


Au temps de Rome et de l'Empire Romain Cà et Là Comix

En l’an 79, le jeune Marcus travaille à Pompéi comme apprenti auprès du peintre Flavius qui mène une vie sentimentale mouvementée. Le Maître partage sa vie avec Alba mais fréquente également une princesse romaine dont il réalise le portrait, commande qui peut s’avérer déterminante pour sa carrière. Marcus, à la demande de Flavius, l’aide à garder cette liaison secrète. Le jeune apprenti, qui a quitté Paestum, sa ville natale, s’est installé à Pompéi avec Lucia, sa compagne, pour fonder une famille. Mais il se consacre exclusivement à son travail et Lucia s’interroge, songeant à rentrer à Paestum alors que Marcus s’y refuse. Leur quotidien est bouleversé lorsque le Vésuve entre en éruption. Flavius, avant de s’enfuir de Pompéi, charge Marcus de protéger le portrait de la princesse à tout prix. Épuisée par leurs querelles, Lucia décide de quitter Marcus qui parvient à la retrouver avant de se mettre à l’abri avec elle dans un palais. Ces conditions dramatiques vont finalement les rapprocher. Texte: L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Janvier 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Pompéi
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

19/10/2014 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Ce one-shot n'est pas mal quoique je ne l'ai pas trouvé passionnant. Il faut dire que les histoires d'amour que vivent le peintre, son apprenti et les deux femmes auraient pu se passer durant n'importe quelle époque et c'est un peu banal. Le scénario ne devient vraiment original que lorsque le Vésuve entre en éruption. Là cela devient plus intéressant et la fin m'a très touché. J'ai bien aimé le dessin très particulier de l'auteur. On dirait des esquisses et donc on pourrait croire d'un premier coup d’œil qu'il n'a pas fini de compléter le dessin, mais en fait c'est très bien réalisé.

19/10/2014 (modifier)