Sherlock Holmes et la conspiration de Barcelone

Note: 1.5/5
(1.5/5 pour 2 avis)

A Barcelone, en 1893, Holmes tente de déjouer une conspiration anarchiste menée par un mystérieux « Colonel » dont le détective connait les réelles intentions. Une aventure mêlant intrigue policière et Histoire de l’Espagne...


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Anarchiste ! Auteurs espagnols Barcelone Espagne Sherlock Holmes et cie

Barcelone, 1893. Dans une ruelle sombre et humide, trois hommes tentent de faire la peau à un dénommé Sigerson. Mais ce dernier est plutôt habile dans l’art du combat et il défait ses assaillants, avec une simple canne et ses pieds. Avant de partir, les trois malfrats lui promettent de revenir avec toute la Confrérie car le Colonel veut sa peau. Pendant ce temps, dans une petite imprimerie du centre, Jaume Maspoch fait des heures supplémentaires. Mais pas de celles qu’on fait pour son patron. Car en cachette, Jaume imprime plusieurs centaines de pamphlets anarchistes. Pamphlets que Felipe et Josep ne tardent pas à venir chercher pour en faire la distribution. Felipe en profite pour apprendre à Jaume qu’il arrêtera bientôt de participer à cette activité. Il a en effet décidé d’aller plus loin et de rejoindre un groupe activiste appelé « Mestral »,dirigé par un mystérieux étranger, le « Colonel ». Ce groupuscule est adepte de la « propagande par l’action », à savoir réveiller les masses au moyen d’actions violentes retentissantes. Pourtant, bien vite, Felipe comprend qu’il s’est fourvoyé…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Octobre 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Sherlock Holmes et la conspiration de Barcelone
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

31/08/2014 | Erik
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Un « spécialiste » américain de Sherlock Holmes a réalisé la préface, qui déjà n’augurait rien de bon, très ampoulée, terne. Son seul intérêt a été de m’apprendre l’existence en Europe et aux Etats-Unis de « sociétés savantes »/clubs de « Sherlockiens ». La lecture de l’album proprement dit n’a pas été d’un plus grand intérêt. Le dessin est correct, les tons employés pour la colorisation (très sombres et cuivrés) sont bien choisis, mais cette colorisation, semble-t-il aidée par ordinateur, ne m’a pas vraiment plu. Mais c’est surtout l’histoire qui manque d’intérêt. Elle est censée se passer au début des années 1890, après la disparition de Sherlock dans les chutes de Reichenbach. L’action se déroule à Barcelone, au milieu d’attentats anarchistes. Mais l’intrigue est à la fois obscure, improbable et sans surprise ni intérêt. Et l’intervention de Sherlock pour « éclaircir » le mystère n’est pas des plus captivantes. L’ensemble est creux, et l’on ne retrouve pas ici la mécanique qui doit garantir au lecteur de « reconnaître » la patte de son célèbre enquêteur. La narration, très plate, lourde, accable un récit déjà pauvre en dynamisme. Ceci est valable pour l’enquête elle-même, et pour l’épilogue, très/trop long et sans saveur. Même les afficionados du british à la pipe peuvent passer leur chemin sans regret.

08/04/2018 (modifier)
Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Ce comics a été réalisé par des fans du célèbre détective privé, en témoignent les nombreuses recherches ainsi que la chronologie des faits marquants sa vie. On se situe dans la période la plus trouble de Sherlock à savoir les trois ans qui ont suivi sa disparition présumée dans les chutes de Reichenbach en Suisse lors de son affrontement avec le professeur Moriarty. Il se trouve qu'il fut envoyé par les services secrets à Barcelone pour contrer un attentat anarchiste ayant réellement eu lieu dans un théâtre à Barcelone en 1893. Ce fut d'ailleurs les premiers attentats terroristes sur fond de lutte sociale des classes. Bref, le contexte était intéressant mais le récit qui nous est proposé manque singulièrement de vigueur. Des longs monologues ainsi qu'une narration pesante viennent totalement casser le rythme. Il reste néanmoins une certaine atmosphère de ce récit mais cela ne me comble pas.

31/08/2014 (modifier)