Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Docteur Peste

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Un "docteur" de la grande époque de la peste noire vit plein d'aventures avec des pestiférés, des rats et ses collègues un peu bizarres. (d'après le site de l'éditeur)


Maladies et épidémies

La peste est un fléau, une épidémie épouvantable. Dès le moyen-âge certains étaient chargés de lutter contre elle. En tout cas de repérer et d'éliminer les victimes et/ou malades contaminés. Leur accoutrement (longue veste, masque à bec) est censé les protéger des miasmes.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Juin 2014
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Docteur Peste
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

07/07/2014 | Noirdésir
Modifier


Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

L'avis de Noirdésir m'a donné envie de lire la bd et les images de la galerie m'ont obligé à commettre l'irréparable : l'acte d'achat (et sur le net silvouplé). Après lecture, pas de regrets. Mais ça reste quand même particulier et surtout inégal. Côté dessin, rien à redire : un N&B avenant, un trait fin, ciselé, les personnages ayant des têtes de canard corbeau (masque anti-peste oblige). L'humour est (bien) présent et sous forme variée (avec une dominance de noir) et présentant des planches pour la plupart muettes. D'ailleurs, le seul personnage qui parle aurait mieux fait de ne pas l'ouvrir (c'est dire !). Je regrette juste le côté décousu et parfois superficiel de certaines historiettes. Ca manque donc de cohésion mais l'intention y est, pas celle de mal faire, que nenni ... juste celle de rire de la peste, ou plutôt de ceux qui sont chargés de l'isoler. Pas sûr que ça convienne au plus grand nombre ... En même temps, difficile de se faire une idée alors qu'elle figure rarement sur l'étal de votre boucher libraire favori.

28/02/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Que voilà un album original ! D’abord par le format et la reliure. En effet, on a un format intermédiaire pour la taille et une reliure avec agrafes (comme le font parfois les éditions Lapin). Mais c’est surtout le sujet qui est intéressant : la peste. La peste noire, celle-là même qui a éliminé une partie de la population européenne à la fin du moyen-âge (et qui a continué à sévir plus sporadiquement ensuite). A noter qu’une longue introduction présente cette épidémie, ses modes de propagation, ses vecteurs (avec un plaidoyer pour les puces !). C’est très sérieux, puisque fait par Pierre Kerner, chercheur en génétique évolutive, maître de conférences en biologie des organismes. J’avoue avoir vérifié cette info, ne connaissant pas le bonhomme, et connaissant le caractère assez « déconne » des éditions Lapin. Mais là c’est du sérieux ! Après cette introduction – et caution morale, l’auteur (dont c’est la première œuvre que je lis), décline en une cinquantaine de pages, découpées en petites histoires d’une à 6 pages les (més)aventures de médecins au milieu du fléau et de ses pestiférés de victimes. Enfin, médecins au sens où on le comprenait à l’époque, c’est-à-dire ici surtout plus éboueurs qu’autre chose. C’est-à-dire que ne connaissant pas les causes, le Docteur Peste est souvent obligé d’évacuer les cadavres sans avoir pu tenter de leur éviter la mort – qui de toute façon est le choix divin… C’est quasi muet. Des dessins dans des phylactères font office de dialogue. Seules deux petites scènes se voient gratifiées de réels dialogues, lorsqu’apparaît un commentateur contemporain !? J’ai vraiment bien aimé le dessin en Noir et Blanc. L’ambiance générale est assez drôle. Pas de francs éclats de rire (même si le gag du jeu de morpion est marrant), mais j’ai trouvé intéressantes les déambulations de ces médecins à long bec, au milieu des rats et des cadavres. A découvrir !

07/07/2014 (modifier)