Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Flag

Note: 2.89/5
(2.89/5 pour 9 avis)

Confrontation « sociale » entre un flic d’une grande ville française, et un petit délinquant qui monte dans la hiérarchie du milieu.


David Chauvel Encrages

L’histoire est difficile à résumer linéairement. Entrecoupée de flash-backs et d’interviews des deux principaux protagonistes, elle est construite sur un schéma subtil qui démontre, une fois de plus et s’il en était besoin, les grands talents scénaristiques de maître Chauvel. N’allez pas en conclure que c’est compliqué à suivre pour autant… En gros, c’est l’histoire d’un flic de banlieue qui sympathise doucement et tacitement avec un petit délinquant. Ils se croisent et se recroisent sur plusieurs mois, jusqu’au moment où les conneries du jeune, intégré dans une bande, deviennent juste un peu excessives… S’ensuit une fusillade. Un des collègues du flic en sort grièvement blessé, on relève un mort chez les voyous, et le jeune galopin est prisonnier. Au commissariat, tout le monde est sur les nerfs, et une tragique maladresse conclura brutalement ce récit.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Mars 1999
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Flag
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

20/08/2002 | SuperFox
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Chauvel fait partei selon moi des scénaristes qui sont capable du meilleur et du pire. Ici, je trouve qu'il se situe au milieu. En effet, je trouve que le scénario a de bonnes idées. L'aspect psychologique des personnages est bien traité et ils sont crédibles. Le problème est que tout est froid, surtout la narration qui a fini par m'énerver un peu. À aucun moment je ne me suis attaché à eux et je n'ai pas ressenti beaucoup d'émotions durant ma lecture. Du coup le grand final me laisse indifférent. Je trouve aussi qu'il y a un peu trop de flashbacks et j'ai été un peu perdu par moment. Le dessin est correct. Si vous voulez lire un polar de Chauvel, commencez par ses séries sur la mafia ou 'Le Poisson-clown'.

15/08/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Je n’ai pas aimé Flag. Cette lecture qui tourne autour de l’univers d’un policier luttant contre la délinquance ne m’a rien apporté de neuf. Je ne suis pas entré dans cette histoire. Est-ce lié à l’austérité d’un dessin en noir et blanc ? Est-ce lié à ces multiples flash-back où l’on recule par échelon dans le récit pour assister à une descente aux enfers ? J’ai été perdu littéralement en cours de route. Je sais qu’il y a sans doute un effort du scénariste afin de construire un récit qui se veut original. Cependant, il savait le risque qu’il prenait en agissant sur cette voie. Quand je lis une bd, je peux savoir dès les premières pages, si cela me convient, si j’accroche ou pas. Il y a comme une alchimie qui peut se produire ou pas. Ce titre fait partie de ces lectures stériles que je ne chéris point. Il y a sans doute des qualités mais je ne fais même plus l’effort de les trouver devant une telle surproduction des œuvres. Celle-ci manque incontestablement d’envergure. Pas grave car on sait que l’auteur a fait mieux depuis.

12/06/2014 (modifier)
Par DamBDfan
Note: 3/5
L'avatar du posteur DamBDfan

Une très bonne BD qui vaut la peine d’être redécouverte car mine de rien, les années passent et certaines séries sont parfois un peu oubliées. C’est un peu le cas avec « Flag » qui illustre de manière très réaliste et sans artifices l’univers des flics en civil. Le ton est juste et la tension omniprésente. Chauvel est un des spécialistes pour ce genre d’histoire et c’est ce qu’il faisait de mieux à l’époque, j’ai l’impression. Le récit et les dialogues sont prenants mais certaines séquences longues et démonstratives auraient pu être évitées (par exemple : la description et le fonctionnement d’une arme à feu) n’apportant finalement pas grand-chose à l’intrigue. A lire.

04/09/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Du policier français à dimension humaine extrêmement réaliste. Un découpage original, soigné, recherché et qui n’altère pas la lecture. Une étude de caractères intéressante. Une belle progression vers le drame inéluctable. Pourtant … Pourtant, je n’ai pas été totalement convaincu par ce récit. Son approche très proche du documentaire m’aura empêché de plonger dans sa lecture comme un poisson dans son bocal. Je suis donc resté au bord de l’eau, à regarder les différents personnages s’agiter mais avec trop de recul que pour ressentir leurs émotions. Et j’ai fini par mourir asphyxié car il me manquait un élément vital : ma propre implication. Ce « Flag » n’était donc pas fait pour moi, mais ravira sans conteste d’autres lecteurs, amateurs du genre.

05/03/2009 (modifier)

Très réaliste, très bien documenté, on se croirait dans un documentaire. L'air du temps est parfaitement bien saisi. Il manque juste un petit quelque chose pour emporter l'adhésion.

11/09/2006 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

J’ai trouvé le format sympa, et la lecture n’est pas désagréable, mais je dois dire que je suis un peu resté sur ma faim. J’avais préféré le dessin de Le Saëc dans Les Enragés. Ou alors ici c’est sans doute le noir et blanc qui n’est pas trop passé. Une mise en couleur n’aurait pas été superflue pour, entre autre, distinguer un peu mieux les différents personnages. On avance et on recule souvent dans le temps, ce qui fait que l’histoire avance assez lentement. Ce rythme permet de cerner plus en profondeur la personnalité des personnages, et de mieux comprendre leur psychologie. Au fur à mesure des flash-back, j’avais de plus en plus l’impression que tout ça nous préparait un final inattendu en apothéose. Ca me paraissait évident avec l’évolution des rapports entre les 2 personnages. Et bien non…. Rien de tout ça, une fin décevante à mes yeux. Si vous chercher absolument un one-shot, pourquoi pas, mais sinon dirigez-vous vers d’autres BD de Chauvel qui en a fait de bien meilleures !

07/08/2006 (modifier)
Par Régis
Note: 3/5

Peut-être n'étais-je pas dans un bon jour, mais comparativement aux autres BD de Chauvel, j'ai été un peu déçu. Attention tout de même, il y a du bon. Tout d'abord la manière de raconter l'histoire est vraiment plaisante et la construction de celle-ci est particulièrement recherchée. Par contre je n'ai pas réussi à accrocher, je suis resté en dehors de l'histoire tout le long. Je trouve que les changements perpétuels nuisent à la fluidité et on finit par ne plus vraiment s'attacher aux personnages. Tout devient trop froid, même si le sujet est très agréablement traité. Au total un bon album mais sans plus

27/07/2004 (modifier)
Par sousoune
Note: 4/5

"Flag" ou l'histoire de deux hommes totalement opposés… Au niveau scénario, c'est très ressemblant de "Nuit Noire" de par les flash-back tout au long de la lecture… Ne connaissant pas Chauvel, je ne sais pas si c'est habituel pour lui de faire ses BDs de la sorte mais il y arrive très bien car il y a aucune confusion possible. Pierre est un flic à la brigade anti-criminalité… Lucas, quant à lui, est un petit délinquant… Deux destinées qui vont les rapprocher au détour d'un commissariat. La discussion s'engage, l'un affirmant que la société l'a rendu mauvais, l'autre assurant que chaque homme a le choix de sa ligne de conduite pour mener sa vie… Ici, nous pouvons dire que les dessins ne sont pas le point fort… En effet, j'avoue que quelquefois j'ai eu du mal à différencier les personnages… Il faut également tenir compte du fait que tout cela est en noir et blanc… Mais dans ce cas là, les couleurs ne sont pas indispensables car malgré ça, je pense que le but principal était de nous faire passer un message à travers cette BD et non de nous faire voir de "jolis dessins"… Une certaine originalité dans le scénario… Malgré des dessins pas tops, cette BD nous fait vraiment passer un bon moment de lecture que l'on referme non sans y réfléchir…

12/09/2002 (modifier)
Par SuperFox
Note: 4/5

Comme je l’ai déjà dit, le maître intérêt de cette BD reste l’effort scénaristique. Chauvel, bien servi par les dessins efficaces de Le Saëc, excelle dans son découpage, sa construction narrative : pour ne citer qu’un exemple, il ouvre son récit sur un détail qui semble anodin, mais prend tout son sens à la fin de la BD… La construction en flash-backs peut dérouter, si on n’a pas l’habitude. Mais comme ceux-ci sont très bien marqués, repérés clairement dans le temps, un léger effort de représentation permet de suivre parfaitement l’histoire, avec en prime l’impression d’être intelligent ! La thématique de cette BD reste, comme bien souvent chez Chauvel, la violence, mais la violence sociale, et l’humanité de ses acteurs. Plus explicitement, on voit le flic faire son boulot, être aussi humain qu’il est possible de l’être (on a notamment droit à un aperçu rapide de sa vie de famille) en ménageant son sens du devoir, et le délinquant le prendre pour un pote inconditionnel… Avant de « tomber de haut » : le flic reste un flic – pas un pourri ni un hypocrite, mais un flic qui fait son boulot quand ça commence à devenir grave. Le jeune en conservera un sentiment amer, et tout ça, bien évidemment, finira mal. Un BD solide, un peu noire, mais à mon sens très réaliste, et qui veut plus dépeindre de manière un peu orientée, sociologique pourrait-on presque dire, que dénoncer un système ou la société.

20/08/2002 (modifier)