Les Plus Belles Histoires de Pilote

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Une sélection d'histoire paru dans Pilote.


Collectif Pilote

Sixties est un best of des histoires complètes parues dans Pilote, dans les années 1960. Ce recueil, Sixties, rappelle à quel point le magazine « qui s'est amusé à réfléchir » a profondément marqué le paysage de la bande dessinée francophone. Né à la fin des années 1950, Pilote a vu les plus grands noms du 9e art apparaître dans ses pages, avec Gotlib, Fred, Mézières, Greg, Goscinny, Mandryka, Bretécher, Solé... Sixties est la première des trois compilations proposées par le magazine Pilote. Suivront deux tomes, l'un pour les seventies et l'autre pour les eighties. Texte: L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Décembre 2012
Statut histoire Histoires courtes 5 tomes parus
Couverture de la série Les Plus Belles Histoires de Pilote © Dargaud 2012

17/09/2013 | Gaston
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Ce gros volume est une sélection subjective et forcément incomplète de récits courts typiques de cette époque effervescente qui marqua la décennie 60 dans le journal Pilote. L'initiative est bonne mais elle appelle des précisions : - la sélection ne privilégie que la période 1967-68-69, au détriment des années 1960 à 65 ; bon faut dire que dans ces années-là, le journal n'avait pas autant de récits courts, mais quelques-uns auraient pu figurer à la place d'autres plus faibles, car quand on titre "les plus belles histoires de Pilote", il faut assumer. - certaines histoires comme les gags de Talon, les Rubrique à brac et le récit d'Iznogoud figurent dans les nombreux albums consacrés à ces personnages ; à la rigueur, 1 seul Talon aurait suffi, de même qu'1 seule R.A.B., pour que ces 2 institutions du journal soient présentes, mais pas 3 ou 4. D'autant plus que les R.A.B. présentées ne sont pas parmi les meilleures. Par contre, les gags de Talon sont excellents. - le récit de Blueberry est sans doute intéressant pour éclairer le personnage, mais il figure dans le tome 1 de La Jeunesse de Blueberry. - enfin, les Pilotoramas qui même s'ils font partie d'un certain prestige du journal, ne sont pas des récits, et n'ont pas trop leur place ici. Mais le pire, c'est les publicités d'époque qui elles encore moins, n'ont rien à faire ici, ça prend de la place pour rien qui aurait pu servir pour de vrais récits courts. Dans l'ensemble, cet album est inégal comme toutes les compilations, mais je me réjouis quand même de l'avoir feuilleté parce qu'il m'a rappelé de doux souvenirs d'enfant et d'ado ; j'ai commencé à lire Pilote en 1966, mais c'est en 1968 que je l'ai lu régulièrement, j'avais 9 ans, mon père me donnait l'argent et je courais au kiosque du coin l'acheter chaque semaine. Je me souviens donc de la plupart des récits proposés ici, ce journal m'a tout de suite intéressé. Par la suite, j'ai découvert les années de début par les anciens numéros que je trouvais dans les bourses de collectionneurs et autres vide-greniers. Parmi les autres récits proposés, j'ai trouvé celui de Valérian très moyen, mais j'ai adoré celui de Fred, "le Sceptre", et je trouve dommage qu'il n'y en ait pas un autre. "Défi à Lucky Luke" n'est pas le meilleur de ce héros, mais il a le mérite de ne figurer dans aucun album Dargaud ou Lucky Prod. regroupant différentes histoires courtes ; il n'a figuré uniquement que dans un album publicitaire broché titré "la Bataille du riz" qui était diffusé dans les stations Total en 1972, avec 3 autres récits ; cet album est très recherché des collectionneurs car il est rare et jamais commercialisé, je suis donc un homme heureux puisque je le possède. En résumé, en dépit des quelques couacs que j'ai décrit, cet album est un vrai ravissement, à déguster par petites doses, il contient des perles et des récits moins bons, mais témoigne de la richesse d'une époque en bande dessinée jeunesse.

25/02/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Pilote est l'un des périodiques les plus importants de la bande dessinée franco-belge et c'est aussi mon périodique préféré avec Spirou. Ma période préféré est bien sur la fin des années 60 et le début des années 70 où Pilote était à son mieux avec des séries qui ont marqué la bande dessinée. Cet album était donc intéressant pour moi. On retrouve la plupart des séries marquant des années 60 avec l'exception d'Astérix (probablement à cause de problème de droit vu que Dargaud les a perdu dans un procès contre Uderzo si je me souviens bien) J'ai passé globalement un bon moment, mais je trouve qu'il y a certains défauts: -Si j'étais content de lire des séries qui étaient inédites pour moi (le Grand Duduche) c'était un peu moins intéressant de lire des gags d'Achille Talon ou de la Rubrique-à-Brac que j'avais déjà lu au moins 10 fois. Cela ne me dérange pas s'il y avait juste un gag pour ses deux séries qui ont marqué Pilote, mais il y en a 4-5. Au moins il n'y avait qu'une histoire d'Iznogoud. -Il y a des récits qui durent plusieurs pages et si on n'aime pas l'histoire s'est plusieurs pages qu'on saute. Je n'ai pas aimé l'histoire de Valérian (qui date de 1970 !), celles de Tanguy et Laverdure et Barbe-Rouge m'ont ennuyé, l'histoire de Blueberry est bonne, mais je l'avais déjà lu dans le premier tome de la Jeunesse de Blueberry et au final il n'y a que l'histoire de Lucky Luke, inédite en album, qui m'a intéressé. -Le gros de l'album ne couvre que les années 66-69 et les trucs les plus vieux datent de 64. Du coup toute la période 59-63 n'existe pas. J'aurais aimé en savoir plus sur cette période. -Il y a quelques publicités et deux textes de plusieurs pages. C'est sympathique de voir le coté rédactionnel de Pilote, mais du coup cela fait moins de pages pour la bande dessinée. J'aime toutefois les deux-trois textes du Petit Nicolas sur une page signé par Goscinny. -J'aurais aimé que les histoires soient en ordre chronologique pour avoir une meilleur idée de l'évolution de Pilote. Cela reste tout de même un bon album avec des bds que je n'avais jamais lu, mais cela ne dépasse jamais le coté 'sympathique sans plus' vu que la plupart des trucs que j'ai aimé ben je les connaissais déjà. C'est à lire, mais je ne pense pas qu'un achat soit nécessaire

17/09/2013 (modifier)