L'Amérique ou le Disparu

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Les aventures d'un immigrant en Amérique.


1919 - 1929 : L'Après-Guerre et les Années Folles Adaptations de romans en BD Auteurs Canadiens Immigrants Kafka New York

Réal Godbout a songé à adapter L’Amérique en bande dessinée il y a plus de 35 ans. À l’époque, le roman l’avait beaucoup marqué. Il avait lu aussi quelque part que Federico Fellini envisageait de le porter à l’écran, ce qui lui avait donné à penser qu’on pouvait en tirer quelque chose. Fellini n’a jamais fait le film, mais il a quand même utilisé l’idée dans Intervista, fiction autobiographique le montrant en train de tourner L’Amérique. À l’époque, il croyait sans doute être le seul à avoir cette idée. Il a constaté depuis que Kafka, malgré son côté supposément grave et cérébral, voire sinistre, se prêtait bien à la bande dessinée…Dans cette adaptation, l’auteur a cherché à rester aussi fidèle que possible au roman, en respectant généralement le récit, les personnages et l’esprit de l’auteur. Contrairement à un préjugé trop répandu sur Kafka, il ne s’agit pas d’une œuvre sombre et sinistre, mais d’un récit vivant et imagé, avec une touche d’humour absurde. L’écriture de Kafka peut sembler froide et détachée. Mais cela ne l’empêche pas de provoquer l’émotion (et parfois le rire) chez le lecteur ! Texte: L'éditeur

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Juin 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Amérique ou le Disparu
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

10/07/2013 | Gaston
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je n'aime pas vraiment Kafka car c'est souvent des situations totalement absurdes où l'individu ne s'en sort pas. Nous suivons le parcours improbable d'un jeune naïf qui débarque en Amérique et qui va vivre des aventures pas très sereines passant d'une difficile situation à l'autre avec une touche d'humour absurde. Il y a toujours la critique de cette justice tatillonne qui sanctionne les innocents qui ne peuvent se défendre face à l'implacable. Cependant, ce jeune homme est parfois assez énervant dans les choix qu'il opère et dans cette confiance aveugle au genre humain. On se dit que c'est parfois de sa faute. La naïveté ne pardonne pas dans un monde où l'individu est écrasé. L'oeuvre est inachevée et cela se ressent à la fin. Pour autant, on a l'impression de suivre un long roman fleuve. Rien à redire sur le graphisme parfaitement lisible. Un volume de texte parfois abondant qu'il faudra digérer.

12/02/2017 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une adaptation d'un roman de Kafka que je ne connaissais pas. Cela raconte les (més)aventures d'un immigrant allemand qui débarque en Amérique. Je reconnais très bien le style de Kafka. Le pauvre immigrant est souvent prisonnier dans des situations où les gens sont odieux et/ou peuvent être un peu étranges. On retrouve aussi une critique de l'administration dont la logique est poussée à l'extrême. Le scénario est bon, mais mon intérêt variait selon les scènes. J'aime bien quand l'immigrant est avec son oncle et lorsqu'il est groom, mais le reste m'a moins intéressé et je n'aime pas du tout l'Irlandais et le Français qui font de la vie du héros un enfer total. J'avais bien envie de les frapper. Aussi, la fin est un peu étrange. On dirait qu'il n'y a pas vraiment de fin. Au final, je pourrais conseiller la lecture de cet album, mais pas l'achat. Pour ce qui est du dessin, j'aime bien le style de Godbout qui a un style totalement personnalisé. On notera qu'il a mis 7 ans à faire le dessin de cet album ! Aussi, à la fin il y a une histoire de quatre pages d'une autre histoire de Kafka qui est sympa, mais pas très développée à mon goût.

10/07/2013 (modifier)