L'Aéropostale - Des pilotes de légende

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

13 juin 1930, base de Colina, au beau milieu de la Cordillère des Andes. Henri Guillaumet, pilote expérimenté de l'Aéropostale, ne se doute pas qu'en décollant ce matin là, il s'envole en direction de l'enfer. Pris dans une violente tempête, son avion s'écrase au beau milieu des sommets enneigés. Il s'en sort miraculeusement.


Amérique du sud Aviation Christophe Bec École européenne supérieure de l'image La Montagne

13 juin 1930, base de Colina, au beau milieu de la Cordillère des Andes. Henri Guillaumet, pilote expérimenté de l'Aéropostale, ne se doute pas qu'en décollant ce matin là, il s'envole en direction de l'enfer. Pris dans une violente tempête, son avion s'écrase au beau milieu des sommets enneigés. Il s'en sort miraculeusement.

Scénariste
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 12 Juin 2013
Statut histoire Série terminée 7 tomes parus
Couverture de la série L'Aéropostale - Des pilotes de légende
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

10/06/2013 | Pasukare
Modifier


Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

"L'Aéropostale" est une nouvelle série de chez Soleil scénarisée par Bec. Son thème : d'incroyables récits de survie de pilotes qui ont marqué l'histoire. Pour le premier tome, les auteur s'intéressent à Guillaumet (nom qui m'était personnellement complètement inconnu jusque là) qui au cours d'une mission s'est écrasé dans les Andes avec son avion plein de courrier à distribuer. Armé d'une volonté de fer et d'une maigre réserve de vivres, il va tenter de ne pas se laisser manger par la montagne. J'avoue ne pas avoir été plus emballée que cela par le récit. Je reconnais que les dessins, les paysages, les couleurs sont magnifiques, l'histoire réellement vécue est sans aucun doute incroyable mais comment rendre compte de tout cela dans un maigre one-shot et ses (ah tiens) 53 pages (pas si réglementaires que cela, mais insuffisantes tout de même) ? Tout au long de ma lecture j'avais en tête l'accident similaire survenu sur un avion de ligne transportant une équipe de joueurs de rugby originaire d'Uruguay, je n'ai jamais retrouvé ici la même force et la même intensité, ça va trop "vite", c'est trop "facile", à chaque page tournée une journée a passé, et notre aviateur en chaussures de ville continue à avancer. Ce récit restera anecdotique à mes yeux, je n'en retiendrai probablement que la qualité du dessin et des couleurs, la très jolie couverture et le nom de l'aviateur. Bof pour l'histoire, franchement bien pour le dessin. Le tome 2 de la série est consacré à Mermoz et met en parallèle 2 de ses mésaventures : la traversée épique en 1930 de l'Atlantique Sud dans des conditions météo exécrables durant laquelle il se rappelle un crash en plein désert en 1926 suite auquel il fut pris en otage avec son mécano-interprête par des Maures. Le récit m'a un peu plus convaincue que le premier tome de la série, même si j'émettrais deux réserves : la première sur le fait que Mermoz passe plus d'une semaine dans le désert sans qu'un poil de barbe ne pousse sur se figure au point que je me suis demandée s'il était imberbe... la seconde est plus sur la construction du récit : à un moment donné un 2ème flash back vient s'incruster dans le premier et j'ai trouvé que cela faisait trop. En conclusion, je dirais "pas mal" mais pas de quoi investir malgré tout. Le tome 3 nous fait faire la connaissance d'un surdoué du pilotage : Vachet. Passionné depuis tout petit par les avions, contre l'avis de sa maman, il profitera de son engagement dans l'armée pour apprendre sur le tas à piloter. Il sera par la suite chargé de l'ouverture de nouvelles lignes aérienne en Afrique et Amérique du Sud. Un tome instructif, avec une narration originale. Comme le tome 2, je dirais pas mal, ce qui relève un peu le niveau général de la série qui était plombé dès le premier tome, je passe donc ma note globale à 3/5, sans conseil d'achat toutefois, sauf peut-être pour des passionnés d'aviation.

10/06/2013 (MAJ le 01/10/2014) (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Cette série s'annonce comme une belle idée, de faire revivre les grandes heures de cette épopée du courrier par les airs. On connaît plus ou moins les grandes figures qui se sont illustrées durant cette épopée comme Mermoz ou Saint-Exupéry, et j'avais entendu parler de Guillaumet par un récit complet lu dans le journal Pilote au cours des années 70, je savais ce qui lui était arrivé et je connaissais son mot célèbre (prononcé à la fin de l'album). Aussi je trouve que ce premier album qui lui est consacré sonne juste, il raconte sobrement les faits et fait naître une émotion ; on a envie que ce type s'en sorte parce que c'est un brave type et que sa mission est noble. Le dessin convient parfaitement à ces solitudes glacées de la cordillère des Andes, le dessinateur réussit de très belles images de montagnes et de ciel plombé. Le second album sur Mermoz est moins prenant mais il est édifiant et permet de voir d'autres difficultés rencontrées par les pilotes de l'Aéropostale ; les images de "pot au noir" (dont une double page grandiose) sont vraiment magnifiques, ainsi que la dernière page avec la lune. Pour l'instant, la série semble de bonne qualité, espérons qu'il en sera de même pour les autres volumes...

10/05/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Je n'ai lu que le premier tome et je ne vais pas me dépêcher pour lire la suite si je le fais un jour. J'avoue que le scénario est efficace. La narration est fluide et je ne me suis pas ennuyé durant ma lecture. Le problème que j'ai c'est que je n'ai pas vraiment ressenti d'émotion durant ma lecture. Je n'ai pas été touché parce qu'il arrivait au personnage principal et pourtant je trouve qu'il a un coté attachant. C'est à cause du dessin que je trouve froid au niveau des émotions. Je comprends que certains aiment ce style, mais moi cela fait en sorte que je ne ressens pas les émotions des personnages.

08/02/2014 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Bec poursuit son incursion dans ce qui ne relève pas du fantastique et ce pour notre plus grand plaisir (du moins à ceux qui lui reconnaissent du talent). Il s'agit en l'occurrence d'une biographie sur les pilotes de l'aéropostale et plus précisément des mésaventures de Henri Guillaumet qui s'était écrasé dans la cordillère des Andes en 1930. Le second tome sera d'ailleurs consacré à Mermoz, personnage qui est présent dans ce premier tome. J'ai trouvé le graphisme absolument magnifique car il y a là de très belles images d'aviation. On entre totalement dans l'ambiance de ces montagnes aux sommets enneigés. Personne n'a encore réchappé vivant. On va suivre ce périple pour la survie. Il manque cependant un peu de chaleur dans l'expression des personnages ainsi que du panache. Et puis, cela se lit sans doute trop vite. Bref, en conclusion, une série qui relate les exploits des pilotes de l'Aéropostale.

03/10/2013 (modifier)