Le Suicide de la Déesse

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Cinq jeunes universitaires doivent présenter un projet de création collective. Pour ce faire, ils doivent apprendre à se connaître, à s’apprivoiser, puis à composer avec les forces de chacun. Leur travail portera sur l’environnement, mais avec une prémisse tordue : l’homme faisant partie de la nature, est-il dans l’ordre des choses qu’il détruise son environnement ? Est-ce son rôle ultime ? Est-ce que Gaïa, la déesse Terre, a mis l’homme au monde pour qu’il la détruise? La Terre veut-elle ainsi se suicider ? Cette réflexion donne son titre à l’œuvre collective des étudiants, Le Suicide de la Déesse. Ce travail scolaire, rapidement oublié par ses auteurs, aura toutefois des conséquences dramatiques pour l’avenir de l’humanité.


Auteurs Canadiens Environnement et écologie

Si l'homme fait partie de la nature, alors rien n'est artificiel. La pollution est un produit de la nature. La destruction de la nature par l'homme est un processus naturel. Voilà le point de départ du Suicide de la Déesse, une création littéraire, sur un ton de parodie, que composent Ariane et ses quatre coéquipiers dans le cadre d'un travail scolaire. Le projet terminé, le groupe se disperse comme si plus rien ne le retenait ensemble. Les années passent; Le Suicide de la Déesse n'est plus qu'un lointain souvenir jusqu'au jour où, ressorti de nulle part, il fait irruption avec fracas dans leur vie. Les conséquences sont dévastatrices. À soixante-quinze ans, dans un monde secoué par les attentats suicidistes et ravagé par la pollution, Ariane retrouve ses anciens coauteurs et recueille leurs témoignages. Mais d'où leur est venue cette idée? De leur propre imagination? De l'inconscient collectif? Ou d'une inspiration divine?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Avril 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Suicide de la Déesse
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

24/05/2013 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

L'auteur était un parfait inconnu pour moi. C'est un québécois qui a un indéniable talent non pas dans le dessin où on pardonnera les quelques maladresses mais dans la constitution d'un scénario qui va se révéler assez passionnant par les thèmes traités. Ainsi, un devoir collectif rendu par une bande de 5 jeunes va avoir une influence considérable sur le monde. Pourtant, le devoir avait eu une note à peine passable. On se rend compte que les notes ne sont pas constitutives de la portée d'une oeuvre. Il y a incontestablement de la recherche dans ce travail et une certaine profondeur. Le suicide de la déesse pose des questions fondamentales: l’homme faisant partie de la nature, est-il dans l’ordre des choses qu’il détruise son environnement ? Cinquante ans plus tard, dans un monde transformé par les cataclysmes naturels, la pollution et les ravages provoqués par l’humain, Le Suicide de la Déesse diffusé sur le web, est devenu la bible d’une nouvelle secte, les Suicidistes. Ceux-ci aident la Déesse à accomplir son destin en détruisant la nature, en exterminant des espèces animales et en organisant des suicides de groupes. Bouleversés par les effets inattendus de cette oeuvre de jeunesse, les anciens étudiants se retrouveront pour savoir qui est à l’origine de la diffusion du Suicide de la Déesse. Auront-ils leur réponse ?

24/05/2013 (modifier)