Justine et Juliette de Sade

Cette galerie contient des images potentiellement pornographiques. En appuyant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez être majeur.

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Cet ouvrage est l'adaptation en bandes dessinées des deux plus grands succès du Marquis de Sade : Justine ou les Malheurs de la vertu et Histoire de Juliette, ou les Prospérités du vice.


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre

Librement adaptée des ouvrages du Marquis, la vision de Caceres respecte néanmoins l'ambiance et la perversité de l'œuvre originale. L'auteur a fait le choix d'utiliser Juliette pour narrer les deux récits alternativement comme pour présenter un ensemble logique de la vie des deux sœurs. Inédite, cette version des délires du Marquis de Sade, présente en 28 épisodes (pour un ensemble de 144 pages!) l'intégralité de l’œuvre de Caceres sur le sujet. Certains pourront être choqué par les scènes sadiques présentes dans l'ouvrage, néanmoins elles sont le reflet exact des écrits de celui qui fut présenté comme «l’écrivain de tous les paradoxes». Parmi les 28 épisodes, les 5 premiers ont été publiés en Espagne par le magazine Wet Fetish, et les épisodes 6 à 16 par Wetcomix (deux magazines des éditions Mega - multimedia). Trouvant les récits trop choquants, Mega - multimedia décida de cesser la publication qu'elle jugeait inadaptée au contenu de ses médias à la pornographie conventionnelle. Ainsi, cet album est le premier recueil intégral de cette série sulfureuse.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Justine et Juliette de Sade
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

16/04/2013 | PAco
Modifier


Par PAco
Note: 2/5
L'avatar du posteur PAco

Ouch ! Bah merde alors ! Ça fait quand même bizarre de plonger dans un album aussi noir et trash que celui-ci ! Tout le monde a entendu parler du Marquis de Sade et de ses écrits pour le moins sulfureux. Mais combien les ont lus ? Moi le premier, je n'ai jamais pris le temps d'aller fouiner de ce côté là, plus par manque de temps que de curiosité. Cet album était donc pour moi l'occasion de combler cette lacune et de découvrir d'un peu plus près ce qui se cache derrière le mythe de cet écrivain du XVIIIe siècle. Le moins qu'on puisse dire, avec ou sans jeu de mot, c'est que je suis tombé sur le cul. Car si graphiquement, le travail de Raulo Caceres est assez remarquable, tant par son trait que son travail de composition recherché, c'est le fond qui est assez ignoble. Avec cet album le mot sadisme prend tout son sens, pour le pire et jamais pour le meilleur. Humiliation, perversité, hommes de foi lubriques, torture, viol, meurtre, tout y passe par le menu, le plus souvent au détriment de nos deux héroïnes. Si l'une d'elles choisit le vice pour réussir sa vie, et l'autre la vertu comme chemin de conduite, je ne sais lequel est le plus enviable... Et je comprends aussi pourquoi Media (pourtant magazine à caractère porno) arrêta sa publication... Certains passages sont plus que dérangeants, en tout cas pour ce qui me concerne (et pourtant j'en ai vu/lu d'autres...). Bref, si le dessin tout en noir et blanc de Raulo Caceres et sa mise en page sont très bons, les récits de Sade sont loin de trouver auprès de moi un quelconque attrait. 4/5 pour le dessin. 1/5 pour les récits de Sade qu'il adapte, même librement. A réserver aux amateurs de pratiques "sexuelles déviantes" ou à un public très averti.

16/04/2013 (modifier)