La Guerrière Innocente

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

La Peste des Innocents : tel est le nom du fléau qui tua la majorité de la population masculine du monde de Clothilde. Mercenaire amnésique et en quête de gloire, elle combat sans relâche Gunhild, une femme pirate assoiffée de chaos ! Lors d’un voyage diplomatique avec un jeune ambassadeur du nom de Raphaël, Clothilde sera embarquée bien malgré elle dans un complot où le meurtre et les faux semblants sont rois…


Amnésie Manfra ou Franga Pirates

La Peste des Innocents : tel est le nom du fléau qui tua la majorité de la population masculine du monde de Clothilde. Mercenaire amnésique et en quête de gloire, elle combat sans relâche Gunhild, une femme pirate assoiffée de chaos ! Lors d’un voyage diplomatique avec un jeune ambassadeur du nom de Raphaël, Clothilde sera embarquée bien malgré elle dans un complot où le meurtre et les faux semblants sont rois…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Octobre 2012
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série La Guerrière Innocente
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

25/11/2012 | Pasukare
Modifier


Par Pasukare
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pasukare

La première chose que j'ai remarquée avec cette série estampillée "jeunesse" de chez Soleil c'est la tenue plus que limite de l'héroïne de la couverture par rapport au public officiellement visé. Alors vous me direz que "jeunesse" c'est large et que ça va de l'enfance à l'adolescence, et effectivement, l'ado mâle y trouvera peut-être son compte car Kara rivalise d'imagination pour habiller ses personnages féminins avec des tenues toutes plus suggestives les unes que les autres. Bref, ça c'est pour mon côté adulte grincheux... Par ailleurs, je me demande quel est le ratio entre la planche originale et la taille finale publiée, mais il ne doit pas être négligeable car j'ai vraiment eu l'impression d'avoir entre les mains une miniaturisation de BD : miniaturisation du dessin et surtout miniaturisation des textes qui en plus sont plutôt denses. Cela nuit pas mal au confort de lecture. Je me demande d'ailleurs si ça valait vraiment la peine de gratter sur le format à ce point pour un coût final qui flirte tout de même avec les 11€... Le dessin (mis à part l'hypertrophie exagérée des yeux) est une belle réussite tout de même mais j'insiste sur le fait qu'il mériterait une édition à plus grand format. Les vaisseaux, les paysages et les costumes (même un peu trop légers pour certains) sont très travaillés. L'histoire en elle-même n'est pas renversante, et c'est un peu trop bavard à mon goût. C'est assez cliché avec des mystères et révélations qui tombent un peu à plat et qui ne donnent pas spécialement envie de lire la suite. La fin du T1 dévoile des choses qui devraient donner envie d'en savoir plus, mais personnellement, j'avoue que je vivrai très bien sans.

25/11/2012 (modifier)