Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Photo de la Favela

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Cette bande dessinée raconte la vie de Mauricio Hora, photographe devenu célèbre grace à ses photos de la favela, et celle des habitants de la première favela du Brésil...


Amérique du sud Auteurs brésiliens Brésil Des Ronds dans L’O Documentaires Photographie

Bande dessinée brésilienne racontant le parcours de Mauricio Hora, seul photographe accepté dans le milieu mafieu des favelas, et la vie de la première favela du Brésil.... Aujourd'hui, Mauricio Hora donne des cours de photo dans la Favela de Providencia. Il a aidé JR (réalisateur de Women are heroes) à ouvrir un atelier dans les favelas ; favelas mises en danger de destruction pour permettre la réalisation des Jeux Olympiques à Rio en 2016. JR réalise pour cette édition française le 4eme de couverture. André Diniz, le dessinateur, étant un ami proche de Mauricio, cette BD est pleine d'authenticité et peut-être considérée, outre son aspect de divertissement, également comme un documentaire. Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Juin 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Photo de la Favela
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

15/11/2012 | Alix
Modifier


Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

Des albums comme celui-ci, j’en redemande ! L’aspect documentaire de « Photo de la Favela » est intéressant au possible, mais sans devenir trop technique ou barbant. L’auteur met en effet le côté humain en avant, et la lecture est aisée et plaisante. On découvre cette cité fascinante au travers les yeux naïfs d’un enfant, mais l’enfant grandit, et son point de vue change. Son attachement à ce quartier et son entêtement à vouloir le photographier, le faire découvrir au monde, finit par porter ses fruits et faire de lui un photographe de renom. L’album se conclut d’ailleurs sur une sélection de superbes photos (je vous en ai mis deux dans la galerie) Le dessin en noir et blanc « arrondi » possède un charme indéniable. Les personnages presque « cartoon » sont facilement reconnaissables. On peut toutefois noter des petits soucis de lisibilité sur certains plans rapprochés, mais rien de bien grave. « Photo de la Favela » est un témoignage poignant, une bouffée d’air frais et d’optimisme, et une histoire très humaine. Avis aux fans de BD reportage !

15/11/2012 (modifier)