Je suis le gardien de mon frère

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Pierre Makyo s'attaque, avec ce roman graphique sobrement dessiné, à un sujet qui lui tenait à cœur : les secrets de famille, et l'inéluctabilité avec laquelle ils semblent se répéter…


Secrets de famille...

La vie de Niko et Ivan aurait pu être normale, sauf que voilà : Ivan est le souffre douleur du père. Tandis que Niko est le « fils parfait », Ivan se prend tous les coups, toutes les insultes, toute la haine… Et s'il est puni pour une raison qu'il ne connaît pas, autant mériter tel châtiment ! Ivan devient tellement dur, qu'un jour que les coups du père se retournent contre la mère et contre Niko, Ivan le tue. La vie pourrait alors devenir normale, si seulement… Si seulement la vie avait encore un sens après tant de violence. Si seulement Ivan était capable de tourner le dos au passé...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 29 Février 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Je suis le gardien de mon frère © Glénat 2012

14/10/2012 | Erik
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 L'histoire n'est pas dénuée d'intérêt, mais il y a deux choses qui ont fait en sorte que je trouve ce one-shot moyen. Premièrement, j'ai trouvé les deux frères totalement antipathiques et je ne me suis donc pas ému par les malheurs de leurs enfances et j'étais un peu indifférent à ce qui pouvait leur arriver. Deuxièmement, j'ai eu l'impression qu'il ne se passait pas grand chose une fois qu'ils devenaient adultes. Bon, il y a la relation entre un des frères et une femme, mais je m'en fichais un peu. Je n'ai été vraiment captivé que lors du dénouement final où j'ai finalement eu la sensation que quelque chose d'intéressant se passait et cela a sauvé l'album de mon indifférence.

27/02/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Niko et Ivan sont frères mais ils se détestent. En effet, l'un est le fils parfait, tandis que l'autre reçoit quotidiennement les coups de son père. Nous avons droit à un beau récit sur la vie et les relations de deux frères qu'un lourd secret oppose à jamais. Quel est donc ce secret qui leur pourri la vie ? Le récit va se découper en deux époques bien distinctes où l'on suivra le parcours de ces deux frères de l'enfance à l'âge adulte. On aura droit à une histoire de secret de famille d'une grande richesse car l'auteur ira jusqu'au bout dans un final plutôt révélateur qui répondra directement au titre de cette oeuvre. Pour illustrer son récit, Makyo a fait appel à un dessinateur chinois qui parvient à faire ressortir la noirceur du récit dans un style graphique épuré et minimaliste. Il est dommage que le format choisi par l'éditeur soit la version poche mais compact. Au final, une oeuvre dramatique sur les liens du sang et leur puissance étrange et violente...

14/10/2012 (modifier)