Pepe

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Carlos Gimenez nous raconte l'histoire d'un garçon génial.


1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide 1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Auteurs espagnols Barcelone Espagne Profession : bédéiste

Le destin singulier de Pepe jeune dessinateur de bande dessinée originaire de Barcelone. Il deviendra par la suite une figure renommée dans l'Espagne franquiste des années 1960-1970. Jose Gonzalez révéla très tôt son talent de portraitiste, lui qui dessinait à l'instinct les femmes. Avant d'être mondialement acclamé pour sa Vampirella, chef d'oeuvre d'érotisme, Pepe papillonne entre travail, amitiés, musique et un penchant de plus en plus certain pour les garçons.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Octobre 2012
Statut histoire Série en cours (5 tomes prévus) 3 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série Pepe
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

19/09/2012 | Spooky
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je connais 'Vampirella' de réputation, mais je ne savais rien de ce dessinateur espagnol qui est devenu célèbre lorsqu'il a repris le personnage. Cette biographie de cet auteur était intéressante pour moi car je découvrais tout sur la vie de l'auteur et aussi la vie de l'Espagne à cette époque. C'est rempli d'anecdotes et Pepe se révèle être un auteur assez étonnant quoique je me demande s'il n'y pas une part de fiction. Il manque aussi quelque chose pour que je trouve que cette série biographique se situe au-dessus de la moyenne. Il faut dire que j'ai trouvé certains moments moins intéressants que d'autres. Le dessin semi-réaliste de l'auteur est excellent comme d'habitude.

04/02/2017 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Une vraie découverte avec cette série biographique. Je connaissais Vampirella, je connaissais certains des dessins réalisés par Pepe, mais bien sûr, je ne savais rien de leur auteur. C'est ce manque que se propose de combler l'excellent Carlos Gimenez, à mille lieues de son Dani Futuro. Il brosse un portrait intéressant de l'Espagne franquiste, vue de l'intérieur, grosso modo depuis un atelier d'illustrateurs et d'auteurs qui fonctionne un peu à la manière des studios de mangaka au japon actuellement. On nous fait donc découvrir Jose Gonzalez, alias Pepe, un jeune homme qui semble avoir tous les talents : dessinateur hors pair, imitateur prodigieux, chanteur intuitif, etc. Un touche-à-tout de génie, qui ne cherchait qu'à s'amuser dans la vie. Le portrait, probablement un peu arrangé, n'en est pas moins fort intéressant. Gimenez nous promène dans plusieurs lieux et strates de l'époque franquiste et post-franquiste, et on ne s'ennuie jamais. Il a passé des années à recueillir des témoignages sur la jeunesse de celui qu'il a côtoyé quelques temps, et on sent l'intention de restituer au mieux cette époque. Dans les deuxième et troisième tomes Pepe prend un peu plus d'âge, mais n'assume toujours pas son homosexualité refoulée, ce qui l'éloigne de plus en plus de ses collègues et amis. puis vient l'époque où on lui propose de reprendre le Vampirella de Frazetta, et il devient une véritable star aux Etats-Unis ; il finira par y aller, pour l'un des pires moments de sa vie... Et en revenir, presque complètement démotivé par le dessin... Un personnage déroutant, ce Pepe... Bien sûr, le dessin est un peu particulier, mais la veine semi-réaliste de la ligne claire de Gimenez vaut tout de même le coup d'oeil. A noter dans les bonus du premier tome, des dessins, mais aussi des photos de Pepe. Très intéressant.

19/09/2012 (MAJ le 06/02/2015) (modifier)