Karma Salsa

Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 4 avis)

Ange sort de prison après y avoir purgé une lourde peine. La pratique de la méditation a fait de lui un autre homme. Mais ceux qui l'attendent dehors, eux, n'ont pas changé. Une palpitante aventure mettant en scène un personnage à la psychologie riche et complexe.


Les meilleures séries terminées en 2014

Ange sort de prison après y avoir purgé une lourde peine. La pratique de la méditation a fait de lui un autre homme. Mais ceux qui l'attendent dehors, eux, n'ont pas changé. Ils veulent mettre la main sur les 2 millions de dollars qu'il a réussi à planquer avant d'être arrêté. Sandro, un flic pourri, et son acolyte amateur de rap sont bien décidés à lui faire cracher le morceau. Pablo Juarez, le fils de l'ancien protecteur d'Ange, veut non seulement le fric mais aussi... sa peau. Ange va devoir affronter ses démons et réapprendre à se battre. Réussira-t-il à suivre les préceptes de non-violence alors que la fille qu'il a eue avec l'amour de sa vie, Elena, est en danger ?

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 29 Juin 2012
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Karma Salsa
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

25/06/2012 | pol
Modifier


Par JJJ
Note: 3/5

J'ai pas aimé la fin. J'ai lu ce Karma Salsa d'un trait, j'ai apprécié le premier tome, J'ai aimé le deuxième, j'ai bien aimé le troisième mais je n'ai que peu goûté la fin de l'histoire. Pourtant ce n'est pas mauvais, ce n'est pas la fin heureuse classique, c'est même osé d'une certaine manière, mais à mes yeux ça n'a pas collé. Ange, le héros, méritait mieux. Pour le reste ça reste une belle BD d'aventure aux accents latinos, l'ambiance est chaude, c'est très bien dessiné, la ficelle de l'histoire se déroule sans accroc. En Bref Karma Salsa est une affaire qui roule et parfois déboule et rebondit parfaitement quand il le faut. J'en ai sans juste un peu marre de ces héros aux yeux clairs qui survivent à tout, de ces histoires de rédemptions, de ces mondes constitués de "tous pourri". C'est un brin convenu. Karma Salsa divertit, je ne lui en demandait pas d'avantage qu'un après-midi de voyage et c'est ce que cela m'a donné, mais ce ne sera pas pour autant une de mes BD de chevet. JJJ

05/10/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Que voilà un chouette polar noir ! Pourtant la recette est des plus classiques. Prenez un ex-taulard. Faites-lui découvrir à sa sortie de prison qu’il est l’heureux papa d’une magnifique jeune femme de 18 ans au caractère bien trempé. Directement, ça apporte un côté sucré et acide au plat. Par la même occasion, vous en profiterez pour nous présenter son ennemi mortel, parrain de la pègre locale. Le petit nerf, en somme. Pour assurer le lien (important, ça, de lier la sauce !) entre notre taulard repenti et l’ignoble salaud de fils de garce qui lui sert d’ennemi, vous prendrez l’image du père. Père biologique du second, il considèrera le premier comme son fils, malgré la trahison de ce dernier (qui, en l’occurrence était le premier (j’espère que vous suivez)). Faites en un légume, ça fera plaisir à votre diététicienne (et au fils rejeté par la même occasion). Et pour corser la sauce, n’hésitez pas à glisser une femme (du moins sa carcasse, pour corser, c’est encore ce qu’il y a de meilleur) entre les deux. Quoi ? La trahison ? Quelle trahison ? Ah, oui, la trahison… Boarf, juste deux millions de dollars planqués quelque part après un plan foireux, qui auraient dû revenir au parrain plutôt que disparaître dans la nature. Mais bon, fallait assurer ses vieux jours… et sa fuite en cachette avec la carcasse (qui n’était pas encore une carcasse à l’époque, mais plutôt du genre poule de luxe). Au fil du récit, vous prendrez soin d’attendrir la viande, quitte à faire du steack haché à l’occasion (et à la dynamite si le besoin s’en fait ressentir). Vous salivez ? Attendez ! Vous allez bientôt baver ! Carnassiers que vous êtes, je vois poindre dans vos yeux une envie de poulet. Y en aura ! Deux belles cuisses bien gratinées ! Du lourd, du teigneux, du morbac de compèt’, arrosé de rap et de rhum. Pas encore assez relevé à votre goût ? Ajoutez alors quelques viandes bien faisandées. Des amis oubliés de notre ex-taulard, prêts à l’aider dans sa fuite en avant. Vous les plongez dans le jus, puis vous les éjectez après emploi. S’il reste des morceaux, c’est pas grave, ça rehausse le goût. Tiens ! Justement, à propos de goût : n’oubliez pas les flash-back, histoire de donner à l’ensemble ce tant apprécié petit goût de « revenez-y ». Corsé mais classique, donc… de quoi faire un bon pote-au-feu (de l’action) à la française… Euhhhh, oui, seulement voilà : je ne vous ai pas tout dit… Les auteurs ont encore voulu épicer la sauce. Ajoutez donc du red hot chili salsa, des doubles jeux, de l’exotisme et des orpailleurs, des coins paumés et des grosses américaines, du rhum et de la vodka. Ca vous arrache la tronche ? C’est normal… Mais rassurez-vous : dans un ultime geste de bonté (à moins que, les yeux brûlés par les piments, ils ne se soient tout simplement trompé d'ingrédients), ces fêlés cuisiniers ont saupoudré notre pièce de bœuf de yoga et de rasta (ça adoucit et ça aère la bête). Quant à la casserole dans laquelle mijote ce plat, elle a cette teinte crasseuse, ce style éraillé, ce côté usé des vieilles marmites dans lesquelles on fait les meilleurs plats. Bon ! C’est du merchandising, hein ! On voit bien qu’elle est neuve, presque moderne même, cette casserole. N’empêche qu’elle convient parfaitement pour ce type de cuisson. Je ne sais pas vous, mais moi, je m’en suis déjà pris deux louches et j’attends la troisième avec impatience ! J’en regretterais même que ce soit la dernière… … D’un autre côté, je risque d’avoir le palais désensibilisé en cas d’abus. (Nota : ne plus écrire d’avis peu avant midi).

14/05/2013 (modifier)
Par Pacman
Note: 4/5

C'est pas mal du tout comme premier tome. Il y a du rythme, de l'aventure, de vieux briscards, de l'humour, ce qui n'est pas toujours le cas dans le genre. Allez, quatre étoiles ! Avec Callède à la baguette, gageons que la suite ne nous décevra pas. Je l'attends avec impatience.

14/10/2012 (modifier)
Par pol
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur pol

Coup de coeur pour le premier tome de Karma Salsa, une histoire noire à mettre entre toutes les mains. Dès les premières pages on se laisse entraîner par ce héros pas comme les autres, un ancien malfrat qui sort de prison et qu'on découvre repenti grâce aux joies de la méditation. Si lui a profondément changé, ceux qu'il a côtoyés vingt ans plus tôt sont toujours aussi peu fréquentables. Et ils sont nombreux à l'attendre. Bref sa sortie ne manque pas de piment et de rebondissements. La manière dont il se retrouve trimbalé malgré lui de droite à gauche est un régal. Cette aventure est prenante, le rythme va crescendo et au fur et à mesure des pages on rentre de plus en plus dans un sac de noeuds dont va devoir se sortir notre héros. Au final on se retrouve avec une histoire d'ex taulards et de magot planqué, mais le scénario est remarquablement construit, et on plonge pleinement dedans. Le ton employé est excellent, les personnages bien trouvés, l'ensemble en devient original et tient vraiment la route. Les dialogues sonnent juste, parfois piquants et noirs, mais aussi parfois plus légers, les bonnes répliques sont légions et donnent régulièrement un petit sourire au coin des lèvres. Et enfin, le dessin lui aussi est un régal. Il colle à merveille à l'ambiance. Visages anguleux et saillants, trait nerveux, couleurs aux petits oignons. Tous les composants de cette BD sont une réussite. Une série à suivre de près.

25/06/2012 (modifier)