Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Gangs

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Le scénariste Jean-Claude Bartoll, grâce à une enquête rigoureuse, s'est penché sur le phénomène des gangs...


Gangsters

Mara Salvatrucha ou MS-13, ce gang de plusieurs milliers de membres impliqué dans des activités criminelles en Amérique du nord, est considéré comme l'un des gangs les plus puissants de Los Angeles, se partageant des quartiers entiers de la ville, rançonnant les commerçants et contrôlant le trafic de drogue et la vente d'armes. Ramon James, agent du FBI d’origine colombienne, infiltre ce gang puissant pour tenter de démanteler le réseau. Mais la vie du gang n’est pas si aisée et la mort rode à chaque ruelle. D’autant plus qu’il côtoie les énergumènes les moins fréquentables dont le plus dangereux est El Jefe… (texte : Jungle)

Scénariste
Dessinateurs
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Juin 2012
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Gangs

04/06/2012 | Spooky
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Pas mal, mais vraiment de justesse. Après un premier tome qui nous embarque sur les traces d'un gang de voleurs de bijoux qui opèrent aux quatre coins du monde, le second tome nous propose une immersion dans le gang américain de la "Mara Salvatrucha" ou MS13. J'ai trouvé que tout cela était un peu racoleur. Comme le note Spooky dans son avis le style général est assez froid voire un peu clinique. Ces deux termes pourraient d'ailleurs s'appliquer au dessin qui est sans fioritures, voire même assez simpliste. J'en veux pour exemple dans le premier tome "Les Pink Panthers" la première case de la page 9 qui nous montre le dessin d'un voilier: Les barres à roues sont montées à l'envers et le pont dudit voilier est plat et lisse comme une toile cirée. Désolé, le dessinateur n'est pas peintre officiel de la marine, mais tout de même. Les dialogues eux aussi sont parfois à la limite de l'indigent, pour autant l'ensemble se laissent lire gentiment. Pour moi cette lecture sera vite oubliée. De justesse disais-je.

25/02/2021 (modifier)
Par Yann135
Note: 3/5
L'avatar du posteur Yann135

Au terme d’une enquête rigoureuse, l’ancien grand reporter et aujourd’hui scénariste, Jean-Claude Bartoll nous emmène dans une série BD où la fiction n’est jamais loin de la réalité… Le tome 1 nous plonge dans le quotidien du gang le plus dangereux de la planète…la Mara Salvatrucha ou MS-13 impliqué dans le racket, le trafic de drogue, le commerce d’armes, les braquages … Le tome 2 quant à lui nous entraine dans un gang unique en son genre. Une franchise du crime qui compte entre 150 et 200 membres tous originaires de Serbie, du Monténégro ou de Croatie. Les Pinks panthers. Les protagonistes de chacune de ces histoires dévoileront la part d’humanité qui subsiste en eux. Certains voudront mettre fin à l’univers de violence des gangs, d’autres sacrifieront leur vie au groupe qui les a accueillis ou ne connaitrons que la prison dans leur vie d’adulte. Graphiquement même si les dessinateurs ne sont pas les mêmes entre le tome 1 et le tome 2, le style est proche, ce qui rend la lecture de ces BD fluide. Le dessin reste classique sans fioriture. 2 albums attractifs que je recommande. Le tome 3 est annoncé depuis… 2012 ! vikings et Hells Angels.

26/04/2020 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

passionné de géopolitique, Jean-Claude Bartoll lance cette série d'albums indépendants mettant en scène les gangs modernes. Je n'avais ainsi jamais entendu parler des Pink Panthers, ce gang non-violent, ou MS-13. Bon ok, je n'ai que rarement l'occasion de me frotter avec des gangs dans ma vie bien rangée... Pour ces albums indépendants, le scénariste et l'éditeur ont fait appel à des artistes serbes et bosniaques. Chez Kerac, sur les Pink Panthers, j'ai cru déceler une parenté, sinon une influence, du style de Mitton. Le travail de Mavrik et Andronik, de facture plus classique mais plutôt vivant, manque encore de maturité sur certains aspects, mais c'est quand même du bon boulot. Certains reprochent aux albums de Bartoll leur manque de chaleur, leur côté un peu trop clinique, froid -dû sans doute au passé de grand reporter du monsieur-, mais ici son travail est, en plus d'être informatif, assez original pour qu'on suive l'histoire avec intérêt et plaisir. C'est mon cas du moins.

04/06/2012 (modifier)