Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Clara (Lemoine-Cécile)

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 6 avis)

Il est des drames qu'un enfant ne devrait jamais avoir à endurer, mais la vie se révèle parfois impitoyable. Clara, 7 ans, va le découvrir à ses dépens...


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Douleurs intimes La BD au féminin La Mort

Il est des drames qu'un enfant ne devrait jamais avoir à endurer, mais la vie se révèle parfois impitoyable. Clara n'a que sept ans lorsque sa maman succombe à la maladie. D'elle, il ne reste à la petite fille qu'une poupée, que Clara n'aime pas spécialement. Mais, de larmes en mauvais rêves, cette dernière va se révéler une alliée précieuse, un guide capable de l'accompagner sur le chemin tortueux du deuil, à travers toutes ses étapes, jusqu'à la dernière tour du château du Haut-Chagrin...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Mai 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Clara (Lemoine-Cécile) © Le Lombard 2012

25/05/2012 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

L’album aborde un sujet délicat et plutôt casse-gueule, à savoir la mort d’une mère, et la prise de conscience (et les réactions qui s’ensuivent) de cet état de fait par une fillette. Et je dois dire que l’histoire évite les écueils habituels de ce genre de sujet – souvent traité dans des collections de livres pour enfants. D’abord, il n’y a là ni mièvrerie ni pathos inutiles, il n’y a pas non plus trop de raccourcis ou de facilités – même si, vers la fin, certaines métaphores sont utilisées (plutôt bien je trouve) pour montrer le processus d’assimilation du deuil par la fillette (c’est peut-être un peu rapide, mais il fallait bien « conclure »). La narration mise sur la simplicité, la fluidité, et tout est à la fois crédible, naturel, tout en gardant l’aspect dur, brutal, inacceptable : comment faire prendre conscience à une gamine l’idée de mort, et surtout le fait que sa mère, celle qui était tout pour elle, ne serait plus jamais là. L’utilisation de l’imaginaire pour aider au passage, pour « rendre acceptable » ce qui ne l’est pas, est bien illustré et m’a semblé « naturel ». Le dessin, avec des tons clairs, un peu ternes et insolés, des personnages un peu joufflus, est tout à fait adapté au lectorat cible de l’album (7/8 ans). Un sujet dur, difficile, mais qui bénéficie ici d’un traitement fin et sensible.

21/04/2020 (modifier)
Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

Un album remarquablement bien fait. Et j'insiste sur le côté remarquable, parce que c'est vraiment rare de voir une production à destination des enfants traiter de sujets aussi graves, mais surtout le faire aussi bien. La thématique de la maladie et de la mort d'un parent est pas évidente à traiter, et l'auteur arrive à le faire d'une superbe manière, avec une incursion dans le fantastique qui permet de développer ce qu'on ne peut pas forcément comprendre de but en blanc. C'est vraiment intelligent dans le propos, et rien que pour ça, je conseille la lecture. Ajoutons à cela le dessin, qui n'est largement pas en reste : c'est une petite merveille de couleur, de rondeur et de chaleur. Clairement à destination des enfants, et pourtant beau à l'oeil d'un adulte. Même si je me doute bien que ce n'est pas forcément le genre de BD qu'on a envie de faire lire à un enfant, je ne pense pas qu'elle doive être écartée aussi facilement pour cela. C'est suffisamment bien fait pour qu'on puisse leur faire lire, et dans le doute, gardez-le pour les adultes, j'en connais plus d'un à qui ça plaira.

24/10/2017 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Il existe quelques bds sur la même thématique. Mais Clara s’en distingue je trouve par son côté car abordé sous l’angle du ressenti de l’enfant. La perte d’un être proche est toujours une épreuve, qui plus est lorsque c’est son papa ou sa maman et qu’on est enfant. Car plus que la douleur, c’est l’incompréhension qui envahit l’enfant face à la mort qui reste pour lui une notion abstraite. La grande force des auteurs est de nous montrer ce pénible moment sous le regard de l’enfant, en l’occurrence de celui de Clara qui vient de perdre sa maman. Le ton est juste, pas forcément sombre ou mélancolique. Clara cherche à savoir où est sa maman, ce qui lui est arrivé et elle finira par trouver des réponses grâce à sa famille et surtout grâce à son imaginaire. Bref, un album destiné à tous et idéal pour aborder un tel sujet. A figurer en bonne place dans toutes les bibliothèques.

06/01/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cette BD jeunesse aborde un sujet dur : la mort d'un parent. Elle présente la vie d'avant, puis la maladie et enfin le moment où le parent meurt et où l'enfant doit accepter la disparition, tout cela vu par les yeux de l'enfant en question. L'ensemble est concis, raconté sans pathos et de manière fluide et agréable. Ce n'est pas noir, c'est juste triste mais en mettant en avant l'idée que la vie continue et que les êtres chers resteront toujours dans votre coeur. La fin est du coup plutôt porteuse d'espoir et non pas de chagrin. Je ne peux m'empêcher de voir cet ouvrage comme véritablement dédié aux enfants ayant subi un tel traumatisme ou à des enfants ayant des proches l'ayant subi. Je le vois comme une oeuvre un peu didactique, malgré la part de fantastique qu'elle contient, destinée à leur permettre de mieux comprendre ce moment difficile et à mieux l'accepter. En effet, j'ai du mal à imaginer un enfant lisant cette histoire juste pour... le plaisir de lire ou de comprendre s'il n'est pas affecté par le sujet. Par contre, pour un enfant concerné, eh bien je trouve cette lecture très bonne et très appropriée, même si rien ne remplacera le dialogue avec le ou les parents.

04/01/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Little Miss Giggles

Une petite BD bien sympathique... même si le sujet ne prête pas vraiment à sourire (la maladie et la mort d'une maman vues par les yeux de sa fille, qui va devoir faire son deuil). J'avoue avoir même eu un peu la larme à l'oeil au début et ma cote serait montée à 4/5 si je n'avais pas été un peu déçue par la fin. Les métaphores utilisées par l'auteur pour expliquer le processus de deuil de Clara (qui d'ailleurs me semble avoir été très rapide) ne me convainquent pas vraiment. Je me serais bien passée du pays du Haut-Chagrin et de son ogre, de la rivière de larmes,... Je ne suis pas sûre que cette partie sera très compréhensible pour un enfant... mais bon, je n'ai pas d'enfant, je serais peut-être bien étonnée ! Le dessin de Cécile, avec ses personnages tout en rondeurs, ses couleurs douces et pastel, est parfait pour une BD pour enfants. Peut-être un bon moyen pour aborder le sujet de la mort et du deuil avec son enfant.

25/05/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Sujet délicat que celui traité ici. Clara nous parle en effet du traumatisme de la perte d’un être cher vécu par un enfant. La première chose qui m’a attiré vers cet album, c’est son style pictural. Rond et frais, rehaussé par une colorisation soignée qui fleure bon l’artisanat, il vient délicatement en opposition du thème grave évoqué. Le scénario m’est apparu très bien construit. Tour à tour sont évoqués : - La situation de départ, avec Clara entourée de ses parents aimants et du lien plus intime qui la lie à sa mère ; - L’isolement de Clara lorsque les parents apprennent la maladie de la maman. Clara se sent alors oubliée tandis que ses parents cherchent à la préserver ; - La mort et le déni, avec une Clara qui ne peut comprendre ou accepter l’idée de la mort de sa maman ; - Le refuge dans l’imaginaire, un imaginaire qui lui permettra d’accepter la chose ; - L’acceptation de la mort et l’enterrement. L’ensemble est vu sous l’angle de Clara, petite fille parmi tant d’autres, touchante dans sa simplicité. Bon, vous l’aurez compris : il y a plus rigolo comme thème de bd. Ceci dit, et même si certains passages émeuvent, on ne tombe pas dans l’inutilement larmoyant. Clara est d’un naturel joyeux, et c’est heureux ! Un bel album, en somme… mais je me demande s’il trouvera son public. En effet, à quel enfant aurait-on envie d’offrir un album triste ? Le public le plus adapté me semble être composé d’enfants dont l’un de leurs camarades vivrait la même situation que Clara… C’est très restreint comme public. Ceci dit, si un adulte se plait à regarder « Love Story » pourquoi un enfant ne trouverait-il pas son bonheur dans un récit dramatique ? Les adultes, eux, risquent de trouver l’album convenu et surtout très court pour exprimer autant de choses autour du deuil. En effet, et même si le scénario est bien construit, l’album s’adresse prioritairement aux enfants. Dans un premier temps, j’avais d’ailleurs songé ne donner que 3 étoiles, justement à cause du côté « expédié » du scénario. Avec le recul et en tenant compte du fait que le public visé est celui des enfants, je monte à un petit 4/5. Alors, album à posséder ? J’en sais rien… Pour sa qualité scénaristique et picturale, oui… Pour son utilité à long terme, je ne crois pas. Mais je m’en voudrais de déconseiller l’achat car le soin apporté ici mérite toute votre attention. En tous les cas, c’est un album que je verrais très facilement intégré au sein des bibliothèques scolaires, pour répondre à des demandes occasionnelles. Du beau travail ! Vraiment !

25/05/2012 (modifier)