Star Trek - Compte à rebours (Star Trek: Countdown)

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Préquelle au film de J.J. Abrams.


IDW Publishing Space Opera

L'ambassadeur Spock informe le Parlement de Romulus de la croissance anormale d'une étoile qui, à terme, consumera la planète entière. L'inaction de l'assemblée cause la destruction de Romulus quelques jours plus tard. Témoin impuissant de la disparition de ses proches, Nero, ancien mineur romulien, prend les armes contre l'Empire et, fou de rage, menace de déclencher un holocauste intergalactique. Texte:L'éditeur

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Octobre 2009
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Star Trek - Compte à rebours
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

10/04/2012 | Gaston
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Ce comics est le prequel du film Star Trek de J.J. Abrams sorti en 2009. Plus qu'un prequel, c'est presque une longue introduction, voire une première partie du film qui en explique beaucoup de choses. Dommage du coup que je la lise plusieurs années après avoir vu le film... Heureusement, le film réexplique certaines choses en cours de route. Mais qu'en est-il de ce prequel pris de manière indépendante ? Il s'agit d'une histoire de Star Trek se déroulant plusieurs années après la série Next Generation, avec tous les membres d'équipage de l'Enterprise ayant trouvé de nouveaux postes, Data étant cependant devenu un étonnant capitaine de l'Enterprise, et Spock étant devenu un ambassadeur et résident permanent sur Romulus. Le contexte est celui d'une Supernova menaçant de détruire l'Empire Romulien et peut-être une grande partie de la galaxie, et de Nero, un commandant de navire minier Romulien, qui essaie de tout faire pour empêcher cela, s'alliant tout d'abord avec Spock avant de perdre confiance en lui. C'est une histoire assez intéressante, bouleversant un peu l'univers de Star Trek puisqu'elle n'hésite pas à mettre en scène des ravages irréversibles et des morts de personnages célèbres (Mais ceux qui ont vu le film savent que rien n'est irréversible). Le récit est passablement bien mené et l'évolution de l'état d'esprit de Nero d'un mari loyal et aimant vers l'impitoyable capitaine qu'il est devenu au début du film est bien mise en scène et crédible. Il y a quelques facilités, notamment l'apparition successive de presque tous les anciens membres d'équipage de l'Enterprise qui ressemble à une accumulation de coïncidences artificielles, et quelques scènes à la mise en scène décevante, comme le moment fatidique de Romulus, mais ça se lit assez bien même si je ne me suis pas très senti impliqué ou touché par le récit. Un prequel pas mal, sans plus.

14/09/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Ce one-shot est une préquelle au film sorti en 2009 que je n'ai pas vu. Le film se passe lorsque Spock est jeune, mais dans cette préquelle il est vieux. Si j'ai bien compris, Romulus, le méchant de l'histoire, est dans le film et il est maintenant dans le passé et il va essayer de se venger. Cette histoire montre donc comment il est devenu méchant. Rien qu'en lisant les premières pages, je savais qu'il y avait peu de chance que j'aime ce récit. Le dessin est froid et il ne me donne pas envie de lire l'histoire. En plus, l'histoire est basique or la plupart du temps je ne suis pas un grand fan de science-fiction et lorsque ce n'est qu'une autre histoire de science-fiction avec rien qui la démarque des autres, je m'ennuie alors qu'un fan du genre trouverait surement ça pas mal. À noter que dans ce récit il y a des personnages issus de Star Trek the Next Generation. Peut-être qu'il y a des personnages des autres séries, mais je ne les connais pas trop donc je n'ai pas remarqué.

10/04/2012 (modifier)