La Fille du bourreau

Note: 3/5
(3/5 pour 6 avis)

Attention. Avec Anita, la fille du bourreau, les têtes vont rouler...


Auteurs Argentins Guerrières Le cheval Trash

Anita, splendide danseuse au corps de rêve a pour mission d'égaler le poids de son père, célèbre bourreau devenu obèse, avec des têtes de monstres pour libérer ce dernier d'un horrible châtiment. Anita pars donc à la récolte aux "têtes". Elle est accompagnée par Bouchon, puissant cheval capable de "sentir les monstres". Le premier combat pour la "récolte" oppose Anita à un soldat géant à huit têtes et une grosse mitraillette... Une fin surprenante mais excellente, comme le reste de cette BD qui, malheureusement, est beaucoup trop courte. On en redemande!

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2002
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Fille du bourreau
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

13/07/2002 | Sirdek
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

La couverture de l’album est assez représentative de son contenu, et l’acheteur/lecteur est d’emblée prévenu : l’histoire ne jouera pas dans la finesse ! L’intrigue est assez simpliste : une jeune fille (Anita Pétrone !) doit dézinguer un maximum de monstres, les décapiter et rapporter leur tête pour faire sortir son père du purgatoire. Une fois lancée sur cette base, l’histoire est assez linéaire, puisque cela va essentiellement être une succession de bastons, dans lesquelles la jeune femme (au look vaguement SM, et mâchouillant nonchalamment une sucette, quand elle ne fume pas une clope) va trucider à tour de bras, sans état d’âme, seulement accompagnée d’un improbable destrier (sorte de mastodonte à l’épreuve des balles). Vaguement gore et trash (avec même une scène un peu érotique), l’ensemble est un joyeux foutoir, qui ne s’embarrasse pas de nuances (que ce soit pour le scénario ou pour la personnalité des protagonistes, très peu fouillée). C’est donc parfois grotesque (j’attendais toutefois des dialogues un peu plus cynique, un humour noir plus ravageur – le sujet s’y prêtait), et se laisse lire, comme un bon vieux divertissement pas prise de tête. Si j’attendais davantage du scénario, je suis par contre agréablement surpris par le dessin. En effet, contrairement à beaucoup de séries du même genre, on a ici un dessin de très bonne facture, multipliant les angles de vues, très dynamique, accompagnant bien le ton caricatural et outrancier adopté par le scénario. Le découpage des planches (avec ou sans cases) accentue lui-aussi le côté dynamique de l’ensemble : là non plus, pas de temps mort ! Si comme moi vous rencontrez l’album à petit prix, vous pouvez franchir le pas et acheter cet improbable défouloir.

13/04/2019 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Ce qui apparait au premier abord comme une BD trash et bourrin se révèle à la lecture assez amusante et jubilatoire. Bon, ce n'est pas fin du tout, ça tranche des têtes à tout va, les facilités scénaristiques sont légions, mais c'est léger et divertissant. Le dessin est excellent. Certaines scènes sont vraiment très soignées et impressionnantes de technique. Et tout ça en gardant une vraie dynamique. Seule l'héroïne est finalement assez laide par moment. J'aime beaucoup le personnage de Bouchon, le cheval titanesque qui accompagne la fille du bourreau. C'est lui qui apporte la touche d'humour qui me plait essentiellement. L'histoire, quant à elle, est toute simple, sans détour, rentre-dedans à souhait. C'est divertissant, amusant et pas prise de tête du tout. Même l'hyper-violence de la plupart des passages passe bien car ça ne se prend vraiment pas au sérieux. Seul regret, le prix élevé de l'album. Mais si vous le trouvez d'occasion à bas prix ou s'il vous tombe sous la main, c'est une lecture qui n'est pas désagréable et amène le sourire.

05/08/2008 (modifier)

Une histoire assez loufoque servie par un dessin agréable... C'est très violent (la couverture, bien que peu engageante, donne le ton), pas toujours très limpide, mais c'est aussi bien marrant, et puis, Anita, la héroïne, elle est craquante quand elle ne décapite pas à tout va. :D Et puis tout ça, ça n'empêche pas les sentiments... (cf la fin) Allez donc ouvrir ce bouquin, il vaut la peine qu'on y jette un coup d'oeil...

12/08/2002 (MAJ le 13/01/2008) (modifier)
Par Kael
Note: 3/5

Pour vous donner une idée sur cette BD, je peux vous dire qu'elle aurait parfaitement sa place chez Zenda (collec Glénat) parce que ça charcle dans tous les sens en oubliant methodiquement toute forme de finesse (sauf 2 cases vers la fin, on a quand même un coeur va) Je me trouve un peu dur en déconseillant l'achat parce que je me suis bien marré en lisant ce gros one-shot, mais je sais très bien que jamais je n'aurais envie de le relire (sauf si j'ai vraiment rien de rien sous la main, ce qui est rare) En fait, ce type de BD pêche souvent par le dessin qui n'est pas à la hauteur de l'ambiance voulue par le scénariste, mais ici c'est une réelle réussite : le dessineux allie un dessin très correct (voire même très bon parfois) à des découpages de folie, donnant une grosse pêche à chaque scène d'action (genre 90% de l'album) Donc ouais, drôlement sympa à lire, à l'occaz :)

20/12/2004 (modifier)
Par Obélix
Note: 2/5

Un bourreau qui fut jadis un colosse d'une efficacité redoutable, s'est empiffré jusqu'à ce qu'il devienne une masse de chair immonde. Il est assis sur un des plateaux d'une balance. La fille du bourreau (une fille à demi-nue qui suce constamment un suçon) devra couper des têtes de monstres jusqu'à ce que le poid de ces têtes surpasse celui de son père. Ajoutez à ça quelques subtilités, et un dessin souvent spectaculaire, et ça résume assez bien ce que j'en pense.

14/08/2002 (modifier)
Par Sirdek
Note: 4/5

Une très bonne BD en une tome bien dessinée et colorisée. Le scénario est original et efficace (bien qu'étant prétexte à une multitude de combats). En conclusion, versez une bonne dose de combats ensanglantés, une pincée d'humour et un soupçon d'érotisme, mélangez le tout et consommez sans modération!

13/07/2002 (modifier)