Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Japon, 1 an après

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Un an après le tremblement de terre, le tsunami et la fuite razdiocative de Fukushima, beaucoup d'auteurs japonais reviennent sur ces évènements qui auront marqué leur pays à tout jamais...


Catastrophes naturelles Collectif Manfra ou Franga Seinen

Préface de l'éditeur : "Recueil de 8 histoires courtes sur le drame qui a touché le Japon il y a maintenant presque un an, Japon 1 an après a été créé pour soutenir les japonais à travers ce que nous faisons de mieux : l’édition d’œuvres culturelles japonaises. Pour ce projet, nous avons demandé à 8 jeunes dessinateurs japonais, et 5 auteurs, dont certains français, d’écrire une histoire sur les évènements du 11 mars 2011. Ce sont ces histoires qui paraîtront sous le titre Japon 1 an après le 14 mars 2012 en librairie. Ce livre a été conçu pour soutenir le Japon, et tous les bénéfices des ventes seront reversés à la Croix Rouge Japonaise. Le Mot de l’éditeur « Les événements qui ont frappé l’archipel nippon le 11 mars 2011 à 16h15 ont bouleversé durablement la vie des Japonais. Cette nation moderne, toujours en avance sur son temps, qui s’est déjà relevée tant de fois, a en quelques heures, basculé dans l’horreur à la suite d’un séisme terrifiant ressenti à des centaines de kilomètres de son épicentre. À cela s’est ajouté un tsunami dévastateur, des vagues d’une trentaine de mètres qui ont littéralement rasé une région entière du Japon, emportant véhicules, maisons, habitants, aéroports et villes entières... La raison pour laquelle j’ai décidé, en tant qu’éditeur de bandes dessinées japonaises, de réaliser cet ouvrage, et de le concevoir comme un pont entre le Japon et la France, est très simple. Je suis tombé amoureux du Japon il y a près de 20 ans, et je n’ai jamais cessé de l’aimer. Ce pays est unique et d’une incroyable richesse culturelle et humaine. J’y ai trouvé mon métier, mes amis, ma femme, ma seconde famille. Je suis français de nationalité, mais j’aime à croire que je suis un peu japonais dans l’âme. En tout cas, mon âme a été meurtrie à cette occasion. Kazé est une société française appartenant à un groupe éditorial japonais, et mes collègues sont français et japonais. C’est tous ensemble que nous avons rêvé ce projet. Cette anthologie graphique a pour but de rappeler qu’il y a tout juste un an, des milliers de gens ont été emportés en quelques instants. De penser à tout ceux qui sont aujourd’hui dans la misère totale, et qui ont tout perdu. Un livre qui donnerait la parole à des auteurs japonais épaulés par des Français. Un livre qui avec votre aide et votre soutien, nous permet aujourd’hui d’aider ensemble les victimes qui tentent de survivre et de se reconstruire. Ce livre que vous tenez entre vos mains, c’est l’hommage sincère d’une maison d’édition à nos amis Japonais, vers qui vont aujourd’hui nos pensées. Gambatte Nihon ! »

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Mars 2012
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Japon, 1 an après
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

02/04/2012 | Spooky
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Un collectif pour soutenir les victimes du tremblement de terre et du Tsunami de 2011 au Japon, je trouve que c'est une entreprise artificielle. Et à moins que l'un de ses membres ait été directement impliqué dans les évènements ou transcrive des témoignages vraiment marquants, je ne vois pas trop ce que des gens qui ont vu tout ça de loin, aux infos ou ailleurs, peuvent avoir à raconter de fort. Et effectivement, j'ai trouvé ça ennuyeux. La majorité des histoires sont pleines de bons sentiments, de tentative de faire de la sensibilité avec la tragédie pour trame de fond, mais j'avoue avoir zappé certaines planches sur les histoires qui m'ont le plus gonflé. Dans l'ensemble, il y a 2 ou 3 histoires qui sont plus factuelles, qui racontent comme la première ce qu'il s'est passé à Tokyo le jour de la catastrophe, ou comment s'est organisée la reconstruction de l'aéroport de Sendai, et j'ai plus ou moins apprécié le côté instructif de ces histoires là. Mais aucune n'a su me toucher ou m'intéresser pour de bon.

28/10/2012 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Comment parler d'un évènement qui a secoué le monde, et failli détruire un pays ? Voilà la question qu'a soumis l'auteur français de Kazé à nombre d'auteurs japonais. Le plus souvent pour chasser les mauvais souvenirs, parfois avec réticence, une quinzaine d'entre eux a donc accepté. Il en résulte un recueil assez diversifié, autant dans les choix graphiques (même si on est souvent dans du seinen) que de la façon d'aborder narrativement le sujet. Certains l'attaquent de front, montrant le raz-de-marée, la désolation... Ou de façon plus transversale, comme pour exorciser... Tous ont pour point commun la sobriété, la volonté de ne pas trop en faire. On ne verra ainsi pas des monceaux de cadavres sous les décombres, des gens emportés par la vague géante... On n'est pas dans une histoire de catastrophe, on est dans l'Histoire. C'est réellement arrivé. On n'oubliera pas. Bravo aux Editions Kazé d'avoir réalisé cet album.

02/04/2012 (modifier)