Le Scarabée d'or, d'Edgar Allan Poe

Note: 2.8/5
(2.8/5 pour 5 avis)

Une chasse au trésor, adaptée du roman d'Edgar Allan Poe


Adaptations de romans en BD Corbeyran Edgar Allan Poe

Sur l'île de Sullivan où il s'est réfugié après un revers de fortune, William Legrand fait une étrange découverte : un scarabée recouvert d'une carapace dorée, trouvé à proximité d'une épave. Cette trouvaille le tourmente jusqu'à l'obsession. Il disparaît des journées entières, va par monts et par vaux, tête baissée, pâle comme un linge. Et il écrit des chiffres, des chiffres, toujours des chiffres. Texte : Editeur.

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Février 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Scarabée d'or, d'Edgar Allan Poe
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

10/02/2012 | pol
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

En dépit d'un dessin formidable, avec une représentation tout à fait étonnante des flots, du sable et du feu qui ont l'aspect d'une sorte de relief aux couleurs vives et au trait épais, ce récit ne m'a pas transporté. Je crois que s'il n'y avait pas eu cette qualité graphique (que j'avais bien aimée sur Le Malvoulant) avec une mise en page dynamique, j'aurais noté plus sévère. Mais à la base, ce n'est pas la nouvelle de Poe que je préfère, ce n'est pas non plus la plus représentative de son talent d'écrivain fantastique et policier. A tel point que je n'avais que peu de souvenirs de cette histoire lue il y a bien longtemps, pour comparer si cette adaptation y est conforme. Mais j'ai l'impression que Corbeyran a dû y rester assez fidèle, vu qu'on y retrouve la richesse littéraire de Poe qu'il restitue pratiquement à la ligne (d'après quelques passages que j'ai relus rapidement). J'ai remarqué que Corbeyran est en général fidèle dans ses scénarios lorsqu'il s'agit d'oeuvres littéraires connues. Le sujet est lié à la science de la cryptographie qui était la passion de Poe. Mais cette histoire ne m'a pas passionné comme je l'aurais voulu, elle est assez complexe, l'atmosphère est pesante et étrange, certaines actions restent floues, et le final est assez plat.

14/04/2017 (modifier)

Mouais, le peu de contentement que j'ai eu à lire cette BD est surtout à attribuer à Edgar Poe. Il s'agit d'une belle histoire de chasse au trésor mystérieuse, enfin, surtout pour l'époque à laquelle il l'avait imaginée, et ce n'est pas la nouvelle qu'il a écrite que je préfère. J'ai trouvé cette adaptation un peu fadasse. S'agit-il d'un mauvais choix de projet au départ, ou l'adaptation est-elle tout simplement mal faite ? J'ai du mal à répondre à cette question. Toujours est-il que cet ouvrage flirte un peu vers le roman illustré, tant la narration est présente, reprenant les textes de l'oeuvre originale. J'ai trouvé que le but qui consistait à nous narrer cette histoire sous une véritable forme BD était manquée. Graphiquement, je n'ai pas trop apprécié non plus. Un style informatisé, avec des gueules parfois surréalistes, et surtout, je n'ai absolument pas accroché à l'effet donné aux volutes de fumée ou aux vagues dans le marais au début de l'album. Le rendu n'est absolument pas crédible. Bref, ça reste intéressant à lire grâce au génie d'Edgar Allan Poe, mais c'est loin d'être une adaptation réussie pour moi. (186)

28/11/2012 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Edgar Allan Poe est en quelque sorte l'un des fondateurs du fantastique moderne, même si son oeuvre commence à être franchement ancienne. Je me souviens d'avoir lu la longue nouvelle de Poe avec plein d'attentes, et d'avoir été assez nettement déçu par le dénouement, nonobstant une qualité d'écriture indéniable. La collection Ex-Libris se caractérisant par une fidélité maximale envers les oeuvres originales, il ne fallait pas attendre de révolution de cette adaptation. Le travail de Corbeyran est cependant à saluer, il a réussi à retranscrire l'atmosphère un peu oppressante, la construction à rebours et la montée fascinante de l'intrigue lorsque Legrand explique le pourquoi du comment. Et la déception finale est aussi au rendez-vous, d'autant plus que comme l'a indiqué pol dans son avis, le pot aux roses est indiqué assez vite, rendant la moitié finale du récit un peu caduque. Côté dessin, Paul Marcel fait un chouette boulot, ses ambiances, notamment par le biais des couleurs et ses textures, sont réussies. J'étais plus réservé sur les visages et certaines physionomies des personnages, avant de comprendre grâce à la dédicace initiale : c'est un hommage à Richard Corben ! Pourquoi pas, ceci dit je ne suis pas totalement fan du style. Une adaptation réussie donc, jusque dans les défauts de l'oeuvre initiale.

30/06/2012 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai lu la nouvelle de Poe et cette adaptation ne m'a pas impressionné. Il faut dire que je trouve l'histoire originale moyenne. J'aime bien le début, mais dès que William nous explique la clé de l'énigme, je décroche. Ce fut aussi le cas avec ce one-shot, mais en plus je n'ai pas aimé la première partie. Peut-être que cela tient en partie au fait que je savais déjà ce qui allait se passer donc il n'y avait pas d'effet de surprise comme ce fut le cas lorsque j'ai lu l'histoire pour la première fois. De toute façon, je ne pense pas que j'aurais mieux apprécié si je n'avais pas lu le récit avant. Le dessin n'a pas réussi à retranscrire l'atmosphère étrange que j'avais ressentie lorsque j'ai lu la nouvelle. Bref, pour moi il vaut mieux lire l'histoire d'Edgar Allan Poe quoique je trouve qu'il a fait beaucoup mieux.

23/06/2012 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Je ne connais pas le roman original, j'ignore donc si le scénario est très fidèle à l'oeuvre originale. En tout cas nous avons ici une histoire de chasse au trésor assez surprenante dans sa construction. Tout d'abord, une introduction mystérieuse où l'on ne comprend pas tout. On se demande quelle mouche a piqué Legrand dont le comportement est des plus curieux. Il emmène ensuite ses amis en expédition et ils trouvent un trésor. On ne comprend pas comment ils sont tombés dessus. Honnêtement c'est un peu déroutant, à se demander si cet étrange personnage est fou, guidé par un force mystique inconnue ou si on est juste dans une histoire abracadabrante. Rien de tout cela, nous sommes bien dans le rationnel et tout trouvera une justification dans la deuxième moitié de l'album, Legrand expliquant à ses amis (et au lecteur) comment il a découvert la piste au trésor. Au final c'est une chasse au trésor divertissante qui nous est contée, mais il y a deux choses qui me dérangent avec cette construction à l'envers. - Il n'y a aucun suspense puisqu'on sait déjà que les aventuriers ont atteint leur but. - Toute cette histoire repose sur un message crypté que le héros à réussi à décoder. C'est cette énigme qui a fait le succès du roman. Mais à l'époque c'était ultra novateur, aujourd'hui ce genre de code est bien plus en vogue. Du coup les explications sur celui-ci sont un peu indigestes car trop bavardes, et pareil on sait déjà où cela a mené notre troupe, donc on anticipe trop facilement les explications.

10/02/2012 (modifier)