Kimi Shika Iranai - Je ne veux que toi

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Un shôjo teinté de romantisme fleur bleue, servi par un graphisme au trait élégant et délicat tout à fait dans le ton.


La BD au féminin : le manga Shojo Shueisha

Totoki Atsumu, un lycéen de seize sans histoires, a le premier coup de foudre de son existence lorsqu'il rencontre Kurihara Akane, la nouvelle élève de sa classe. Or, il ne tarde pas à découvrir que la jeune fille dont il est amoureux est fraîchement divorcée. Moe, la jeune soeur de Kurihara, lui explique que cette dernière a mis fin à son union avec un médecin beaucoup plus âgé qu'elle lorsqu'elle a appris qu'il la trompait après seulement trois mois de mariage! Mais cet homme la poursuit, affirmant vouloir tout recommencer. Qu'à cela ne tienne, Totoki décide de conquérir coûte que coûte le coeur de sa bien-aimée, qui ne se sent plus capable d'aimer à nouveau... Texte:L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2005
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Kimi Shika Iranai - Je ne veux que toi
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

09/02/2012 | Gaston
Modifier


Par PatrikGC
Note: 4/5

"Kimishika iranai" est une série courte en 2 volumes, bref on attend pas 10 volumes pour que ça bouge un peu. Elle démarre avec un bon postulat de base un peu spécial (divorcée à 16 ans) comme dans presque toutes les histoires de Wataru Yoshizumi, mais ça reste une gentille histoire d'amour, typiquement shojo. Nonobstant 2 rebondissements, le récit aurait pu être condensé en un seul volume. On sait fort bien comment ça finira au bout du 1ère chapitre du 1er volume, mais comme la mangaka sait y faire, on se laisse porter par l'histoire, même si celle-ci ne brille pas au firmament scénaristique. Bref, une bonne petite lecture délassante. (J'aurais préféré mettre 3.5, j'ai arrondi à 4, car j'aime bien la mangaka).

05/05/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Pas la meilleure série de Wataru Yoshizumi bien que l'idée de départ soit pas mal. Une lycéenne divorcée à 16 ans (l'âge légal au Japon pour se marier si on est une fille) je ne vois pas ça tous les jours ! Pourtant, je trouve que cela aurait pu être mieux exploité. L'histoire n'est finalement qu'une banale histoire d'amour entre deux adolescents avec tous les ingrédients habituels. Heureusement, Akane est plutôt sympathique comme personnage et j'avais envie de savoir ce qui allait lui arriver. Certains passages plus humoristiques m'ont fait sourire et m'ont permis de ne pas vraiment m'ennuyer durant ma lecture même si l'humour est parfois un peu lourd. J'adore d'ailleurs le dessin de l'auteure quand ses personnages ont des visages moins sérieux.

09/02/2012 (modifier)