Le Service

Note: 2.75/5
(2.75/5 pour 4 avis)

Cette série se déroule des années 60 aux années 90. Nous suivons Galland, un ancien soldat de la guerre d'Algérie qui intégre Le Service, organisme visant à 'éliminer les ennemis du gouvernement en place'.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Emmanuel Proust Éditions Jean-Blaise Djian

En 1963, la guerre d'Algérie prend fin. Le soldat Galland, ancien blessé de guerre se retrouve en France, seul et se sentant inutile... Le lieutenant Charrière retrouve Galland et lui propose d'intégrer le Service, dirigé par le capitaine Cressay. Cette organisation va lui demander d'éliminer un certain nombre d'individus pour le bien de la République Française. Cette série est une fiction et le Service n'a jamais existé. Cependant, l'ensemble baigne dans un trame historique bien réelle et le Service est inspiré du SAC (Service d'Action Publique).

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Septembre 2011
Statut histoire Série abandonnée (4 tomes prévus) 2 tomes parus
Couverture de la série Le Service
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

13/12/2011 | js
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'ai pas accroché à cette série pour une raison toute simple : je n'aime pas du tout le dessin. Il n'a pas de personnalité, il ne me donne pas envie de lire l'histoire et de plus tout m'a semblé banal alors qu'il se passe plein de choses qui auraient pu m'intéresser. Et puis il faut dire que si le scénario raconte des choses intéressantes, les personnages ne le sont pas. Je les trouve sans réelle personnalité au point où je n'avais même plus envie de connaitre le Service alors que c'est la raison pour laquelle j'avais emprunté le premier tome à la bibliothèque ! Et ne comptez pas sur moi pour lire la suite.

13/05/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est une bd qui fait peur car si les faits relatés étaient véridiques, cela créerait un véritable scandale sapant les fondements même de notre démocratie. On peut se poser légitimement la question de l'existence d'officines secrètes dans les cercles du pouvoir qui s'occupent de certains problèmes de manière musclée au nom de la raison d'état. Des hommes de pouvoir ont-ils créé une police secrète au sein même de notre République ? La naissance du service est associée à la fin de la guerre d'Algérie. Il est vrai que le Général de Gaulle avait mis en place le SAC (service d'action civique) à qui on attribue quelques meurtres pour de justes causes. Bref, ce sont les dérives d'une pratique totalitaire afin d'éviter le communisme. Il y a d'ailleurs une bonne analyse sur les évènements de mai 1968. L'une des prophéties d'un des protagonistes se réalisera. Les meneurs prendront les rênes de la société oubliant les préceptes pour lesquels ils se sont battus. Pour la petite histoire, c'est François Mitterrand qui dissoudra le SAC en 1982. Il est dommage d'avoir procédé par analogie dans une oeuvre de politique-fiction car on ne distingue plus très bien la réalité. Chaque épisode fera le tour d'une sombre page de l'histoire de la Vème République, des années 60 aux années 90. Le lien est un tueur professionnel de la pire espèce du nom de Paul Galland que semble traquer un journaliste professionnel qui a préféré rester anonyme dans la préface. Bref, on se pose des questions sur la fictivité de cette oeuvre d'autant que certaines ressemblances sont frappantes avec des hommes politiques qui prendront du galon.

24/03/2013 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Le Service, c'est une sorte d'agence gouvernementale secrète qui doit lutter contre les ennemis intérieurs. Terroristes et ennemis politiques sont donc la cible de Galland, qui travaille pour ce Service. Le sujet est intéressant, d'autant plus que les personnages fictifs ressemblent, sinon physiquement, du moins dans leur histoire, à des figures politiques réelles. D'abord dans le sillage de la guerre d'Algerie, puis dans les hautes sphères du pouvoir, les auteurs explorent cette arrière-cuisine de la République. C'est plutôt intéressant, même si je trouve la narration trop dense, notamment dans le tome 2. J'aime bien le dessin d'Alain Paillou, mais je trouve ici qu'il est un peu "lisse", qu'il manque un peu de chaleur, de saleté... Bref, quelque chose qui lui apporte de l'authenticité.

06/02/2013 (modifier)
Par js
Note: 3/5

J'avais un peu peur en commençant cette série car l'histoire démarre pendant la guerre d'Algérie et je ne voulais pas tomber dans des gros clichés ou du déjà-vu rébarbatif. Ce n'est pas le cas. Les auteurs ont su amener un récit plutôt intelligent qui part donc de la guerre d'Algérie pour arriver, dans ce premier tome, aux manifestations de 1968. Nous suivons Galland, ancien combattant qui intègre le Service. Cette organisation va lui demander d'éliminer plusieurs individus et ce premier, très pointu sur la hiérarchie et le travail bien fait, ne se fera pas prier. Dans ce tome, nous suivons aussi Luc et Michel, deux étudiants contestataires parisiens qui se préparent à une forme de révolution contre le pouvoir mis en place à cette période. En somme, le récit se lit bien. Mais les personnages sont trop caricaturaux à mon goût. Galland est un personnage au final crédible, mais les auteurs ont un peu trop exagéré son caractère et sa façon de parler m'a lassé. De même pour Luc et Michel qui n'ont pas su me faire accrocher davantage au récit. Le dessin est agréable. Un style assez épuré, avec des personnages plutôt figés mais bien reconnaissables. Les décors sont bien détaillés et les couleurs sont vraiment bien choisies. Un premier tome qui démarre sur un sujet sensible, mais qui s'en sort pas mal. Cependant, l'ensemble est un peu trop caricatural à mon goût et l'histoire se laisse lire sans être réellement prenante. Personnellement, je n'achèterai pas cet ouvrage, mais lisez-le car beaucoup aimeront l'avoir dans leur BDthèque je pense.

13/12/2011 (modifier)