Marco Polo

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Les aventures d'un grand découvreur


987 - 1299 : Moyen-Âge et Capétiens Albert Uderzo

Marco¨Polo est Vénitien. Fougueux jeune homme, il doit fuir la colère du doge Tandolo. Dans sa longue fuite il traversera moult contrées… pacifiques ou en proies à des guerres intestines ou non. Sa longue chevauchée le mènera un jour à rencontrer le grand Khan Khoubilai dont il deviendra l’homme de confiance. Petit à petit le Khan lui confiera de nombreuses missions secrètes à travers son très vaste territoire. Marco Polo ne se contentera pas seulement de mener ces dernières à bien, mais il confiera ses impressions de voyages, de rencontres dans un grand livre qui sera une sorte de « livre des merveilles » des temps d’alors.

Scénariste
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1977
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Marco Polo
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

18/10/2011 | L'Ymagier
Modifier


Par L'Ymagier
Note: 4/5

Il y en a eu, des histoires dessinées mettant en scène Marco Polo. Mes premières furent des formats de poche, en noir et blanc, où le héros est accompagné dans ses aventures par un jeune garçon astucieux : Tigre Bleu. Je n’ai jamais aimé ce personnage malgré sa complémentarité avec Marco. Pourquoi ?… j’en sais rien. C’est comme ça. Pour ce qui est de la présente série, Octave Joly, scénariste reconnu, présente son scénario à Uderzo au début des années 50. Ce dernier se met au dessin et réalise une véritable fresque réaliste qui paraîtra dans le supplément du quotidien « La Libre Belgique » dès 1952. Uderzo fait déjà montre d’un très beau graphisme réaliste et fait preuve d’une véritable patte pour exalter les situations aventureuses de « son » Marco. Un très beau travail en noir et blanc permet d’apprécier une mise en page de qualité. Pierre Dupuis se colle à la seconde histoire, toujours du même scénariste. Son graphisme est dans la même veine que celui d’Uderzo et confère ainsi une réelle unité à l’ensemble. Il faudra attendre 1977 pour que l’éditeur bruxellois Michel Deligne « sorte » enfin ces albums « à la lumière ». Déjà pas fort connu en Belgique, encore moins en France je pense, ce Marco Polo d’Uderzo et Dupuis vaut vraiment le détour et offre de réels moments de très bonne lecture. Deux perles rares.

18/10/2011 (modifier)