Les Voyages de Juan sans terre

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Un aventurier d'un genre Corto Maltèse part à la recherche d'un ami disparu en parcourant le Mexique puis l'Amérique du Sud.


Amazonie Amérique centrale Auteurs espagnols Mexique et mexicains

Vasco, marin sans bateau, parcourt le sud du Mexique à la recherche d'un ami qui y a mystérieusement disparu des années auparavant. En suivant ses traces, il arrive au cœur du Chiapas, tenu par l'Armée zapatiste de libération nationale du Commandant Marcos. C'est là que les ennuis commencent... Entre fiction et témoignage, Javier de Isusi raconte la vie quotidienne dans cette région et la lutte quotidienne des populations indiennes pour défendre la liberté qu'ils ont conquis avec les armes.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2005
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Les Voyages de Juan sans terre
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

14/08/2011 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Le voyage de Vasco, marin sans bateau, va le conduire jusqu'en Amazonie entre le Pérou et l'Equateur. Cela va devenir un très long voyage initiatique. Pour trouver ce qu'il cherche, le héros va devoir accepter de se perdre lui-même. Le 3ème tome est d'ailleurs assez édifiant à ce sujet. Le personnage de cet aventurier ressemble dans son allure à un certain Corto Maltèse comme une sorte d'hommage en guise de clin d'oeil et sans être une vulgaire caricature. Le portrait psychologique des personnages est d'ailleurs subtilement dressé par l'auteur. On arrive à mieux ressentir les péripéties du héros. L'auteur a réussi à faire une synthèse entre une aventure à la Corto Maltèse et un travail d'enquête minutieusement documenté. Il traite des problèmes que rencontrent le continent sud-américain. Il y a une belle fluidité dans la lecture avec des dialogues soutenus. Le trait graphique semble également impeccable. Un quatrième épisode serait en cours de réalisation après une traduction de l'espagnol. L'action se passera cette fois-ci au Brésil. Bref, une fable sympathique mais que je trouve un peu longuette.

14/08/2011 (modifier)