Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Yeux de Cendres

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

1930, une jeune femme arrive à Hollywood pour retrouver sa grande soeur, Hania Lianov, grande star du cinéma muet. Malheureusement, elle apprendra sur place que cette dernière est morte quelques mois plus tôt. Suicidée selon la version officielle. Bouleversée mais sceptique, la jeune femme décidera alors d'enquêter sur cette mort et, s'il existe, de démasquer l'assassin de l'actrice.


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale Cinéma La BD au féminin Los Angeles

1930, une jeune femme arrive à Hollywood pour retrouver sa grande soeur, Hania Lianov, grande star du cinéma muet. Malheureusement, elle apprendra sur place que cette dernière est morte quelques mois plus tôt. Suicidée selon la version officielle. Bouleversée mais sceptique, la jeune femme décidera alors d'enquêter sur cette mort et, s'il existe, de démasquer l'assassin de l'actrice.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1991
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Yeux de Cendres
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

11/06/2011 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Cet album est le second de l'éphémère collection Silver Screen de Zenda, dédiée à l'univers d'Hollywood à la fin des années 20 et au début des années 30. Le cadre est intéressant. L'intrigue de cet album porte sur la période charnière où le cinéma parlant commençait à avoir du succès et où les anciennes stars du muet perdaient peu à peu leur statut de célébrités. Par le biais d'une enquête sur la disparition d'une de ces stars, on découvrira ainsi une part du contexte de l'époque et le type de personnes évoluant dans le milieu. Cette enquête se soldera en outre par une révélation jetant un regard particulier sur la condition des femmes et de ce qu'elles devaient parfois faire pour réussir. Par contre, au-delà de l'idée de base du scénario, le reste de cet album n'est vraiment pas terrible. Graphiquement, le dessin est très moyen et les couleurs sont assez laides. Mais c'est surtout au niveau de la narration que cela pèche. A force de flash-back, de dialogues décousus, de mauvaises transitions, le lecteur est très rapidement perdu dans un récit pénible à lire, presque incompréhensible par moment. Ce fut là une lecture désagréable au sein de laquelle il m'a fallu lutté pour extraire les portions intéressantes du scénario et du cadre historique.

11/06/2011 (modifier)