Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Petite Amie du Prince (Ouji sama no Kanojo)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Michiru rêve de se marier avec un prince charmant. Lycéenne en classe de première dans un établissement très réputé, son quotidien est plutôt banal... jusqu'au jour où trois beaux princes débarquent dans son lycée !! Michiru va alors tout faire pour ne pas laisser échapper une telle occasion ! Voici une véritable histoire d'amour de célébrités dessinée par Miki Aihara !!


Shogakukan Shojo Tonkam

Ichimatsu est une lycéenne rêvant de rencontrer et de se faire aimer d'un prince. Quelle n'est pas sa surprise, donc, de découvrir deux beaux spécimens venus du moyen-orient dans son lycée ! L'un deux semble très attiré par elle mais le deuxième, métis, se dérobe. C'est pourtant de celui là qu'elle tombe amoureuse sous l'oeil de Yuichi, son camarade de classe.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 28 Avril 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Petite Amie du Prince
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

15/05/2011 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Il y a près de 2 milliards de télespectateurs qui ont suivi récemment le mariage du Prince William et de la belle Kate Midleton. Cette nouvelle est pourtant sortie en 2006 au Japon et tombe désormais sous le feu de l'actualité d'autant que les toutes premières pages évoquait justement le cas du Prince William comme un coeur à prendre en profitant de son passage dans une école. Bref, si vous voulez épouser un beau prince charmant, il faut s'inscrire dans l'école qu'il va fréquenter et ne plus le lâcher car la concurrence est rude. Votre avenir sera alors assuré pour le meilleur ou pour le pire ... En l'occurence, il s'agit de beaux princes arabes qui sont en visite au Japon. La particularité est que l'aîné des princes héritiers, c'est à dire le futur roi, est plutôt de type occidental car le père fut un peu volage dans le passé. On n'y croit pas une seule seconde. Qu'importe ! Le propos n'est pas là mais dans la relation entre une jeune fille qui rêve de se marier avec un prince. Depuis le mariage du siècle, je crois qu'une telle chose est possible même pour une roturière. Un shojo bien romantique et certainement trop classique mais qui fait écho aux rêves de toutes les petites filles. Dommage que la fin soit si abrupte...

15/05/2011 (modifier)