Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

The Unwritten, entre les lignes (The Unwritten)

Note: 3/5
(3/5 pour 7 avis)

Cette nouvelle série Vertigo (qui croule sous les critiques élogieuses) met en scène Tommy Taylor, un jeune homme dont le père écrivain s'est inspiré pour son nouveau livre. Tout va bien jusqu'au jour où des rumeurs prétendent que Tom est en fait l'incarnation du héros de l'histoire.


DC Comics Les Licornes Romanciers et Monde littéraire Vertigo

Tommy Taylor est le personnage principal d'une série de romans fantastiques devenus un phénomène culturel. Les fans se retrouvent sur internet et participent à des festivals pour célébrer ses aventures magiques. Iles espèrent que son introuvable créateur, Wilson Taylor, refera un jour surface pour écrire une dernière aventure. Heureusement, il reste une trace du célèbre auteur : le vrai Tom Taylor, le fils que Wilson a abandonné. Tom, qui a servi d'inspiration pour créer le jeune magicien, est désormais célébré dans le monde entier comme une légende vivante de la littérature. Quand sa vie se met à ressembler à celle de Tommy, Tom se retrouve attiré dans un étrange monde caché, celui de la littérature, où le pouvoir de raconter est aussi puissant qu'un sortilège.

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Février 2011
Statut histoire Série en cours 2 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série The Unwritten, entre les lignes
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

28/03/2011 | Miranda
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Il faut bien admettre que je suis largué ! Qu'est ce que j'ai lu? A priori uniquement le tome 1 ; si je me réfère au dos ou replis de la couverture qui s'intitule donc en français dans le texte "The unwritten, Tommy Taylor et l'identité factice". Bref je poursuis mes recherches car j'avoue que je m'y perds au vu des précédents commentaires qui parlent de VO et de VF. Quoiqu'il en soit je trouve que tout cela sent bon. Le démarrage est des plus classiques et petit à petit l'on rentre dans ce qui semble être une sombre machination contre un pauvre gars qui avait suffisamment de soucis sans en plus lui en rajouter. Il y a comme une sorte de mise en abîme fort plaisante notamment dans le passage se déroulant dans l'ancienne maison paternelle. Franchement bien trouvé et cette réunion d'écrivains de l'horreur qui tourne au jeu de massacre est particulièrement jouissive. D'un seul coup l'histoire change de cap et introduit le personnage de Rudyard Kipling, dans un premier temps le lecteur est paumé mais les auteurs nous permettent de raccrocher les wagons par un final qui, s'il reste mystérieux, dévoile cependant quelques clés. Voilà une histoire qui m'interpelle suffisamment pour que j'ai envie de lire la suite. A ce jour je conseille cette lecture et il va sans dire que ma note évoluera si la suite est du même tonneau.

13/04/2015 (MAJ le 14/04/2015) (modifier)
Par samsa
Note: 3/5

Qui n'a pas lu un livre et vécu des aventures extraordinaires avec le héros ou dans le monde ainsi créé à un moment de son existence? Le postulat de ce comics est de savoir quel est le rôle de l'imaginaire et de la littérature dans notre monde. Je suis toujours partagée à la lecture de cette série. Adoré lors de la première lecture (3 premiers volumes au UK), puis plus que mitigée lors de la relecture pour la sortie des volumes 4,5,6, 7 et 8, j'avoue avoir été plus que déçue par le tome 9 [SPOILER] un crossover avec l'univers de Fables. Pour la sortie du volume 9 et du one shot "Tommy Tailor and the ship that sank twice", j'ai profité de l'occasion pour relire l'ensemble de la série parue à ce jour en volumes compilés (version UK) et mon avis reste partagé. J'adore l'idée de base mais j'ai quelques doutes. Tout d'abord, même si chaque roman impliqué est plutôt bien expliqué, il est tout de même préférable d'avoir une bonne connaissance des oeuvres (j'avoue, je les ai quasiment toutes lues mais c'était il y a bien longtemps....) pour pouvoir véritablement profiter de l'univers déroulé sous nos yeux. Et soyons franc, les idées développées sont souvent intéressantes mais il manque un je ne sais quoi qui m'empêche pour l'instant de mettre une notre plus haute. Et le fait d'avoir pris le temps de relire l'ensemble de l'oeuvre me permet d'être de nouveau un peu plus positive. Oui, je l'admets, le parallèle avec Harry Potter qui ne peut être évité m'embête un peu, mais c'est une série qui demande de lire entre les lignes, une série qui pose des questions sur les idoles que nous créons et leur pouvoir. Bien entendu, il y a un risque que cela s'éternise mais le potentiel d'une très grande série est aussi là. Alors je ne sais pas trop où en sont les parutions en France, mais si vous aimez les livres, voilà une oeuvre qui devrait être lue. Le potentiel est là. Reste à voir quelle sera l'issue du voyage.... Le dessin quant à lui, est clairement comics, avec un dessinateur principal et un certain nombre d'invités. Le récit est structuré par une ligne principale et des histoires indépendantes qui finissent néanmoins par se recouper. Une certaine attention est nécessaire vu le nombre de volumes et de personnages plus ou moins développés. Bien que restant plutôt insatisfaite, l'idée me séduit et je veux savoir où l'auteur va nous emmener. Voilà une quête moderne, qui pose de bonnes questions même si le fond reste parfois insuffisant. Je réserve un avis définitif si la série connaît un jour une fin mais les thèmes développés restent intéressants quoi qu'il arrive et cette série a une certaine résonance pour toute personne aimant lire.

09/12/2014 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je dois admettre que The Unwritten est plutôt bien construit. C’est plutôt original et on entre dans une histoire aux multiples ressorts. Il y a également beaucoup de références littéraires qui plairont aux amateurs de genre (Conan Doyle, Oscar Wilde, George Orwell, Rudyard Kipling, …). C’est une lecture qui se révèle enrichissante. On voit tout de suite la corrélation avec le succès d’Harry Potter. Le thème central est celui de l’écriture où il faut parfois lire entre les lignes. Il est dommage que l’aspect graphique ne soit pas à la hauteur d’un si brillant scénario. Non pas que c’est mauvais mais cela aurait pu être la qualité supérieure. Comme dit, le scénario part sur une excellente idée de départ qui séduit. Du coup, on peut vite oublier le reste et certaines faiblesses graphiques. On va naviguer entre la fiction et le monde réel à se demander si la réalité est imaginaire. Les aspects liés à la fiction m’ont un peu rebuté car on ne fait pas toujours le lien. Il y a surtout un effet qui est de mise un peu comme un gadget inutile pour étoffer une œuvre qui se veut spirituelle. En conclusion, c’est un titre à découvrir et qui démarre assez fort. Néanmoins, sur la longueur, le scénario doit faire de sévères concessions qui pourront décevoir. Cela demeure pas mal.

12/06/2014 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Je mets mon avis à jour suite à la lecture des 5 tomes parus à ce jour en VO. Notez que la parution française est pour le moment bloquée au tome 2 suite au transfert des droits DC de Panini vers Urban Comics. Elle devrait reprendre en 2013. Cette série est souvent comparée à Fables (Bill Willingham a d’ailleurs écrit la préface du premier tome), et à juste titre. On y retrouve le même genre d’univers mêlant monde réel et histoires imaginaires (dans ce cas, une série de romans dans la lignée de Harry Potter). L’écriture est habile, l’intrigue est riche et prenante, et les références littéraires abondent. Certains passages touchent au génie, comme le dernier chapitre du deuxième tome (je n’ai pas autant ri depuis longtemps) et le chapitre « dont vous êtes le héros » dans le troisième tome. Seulement voilà, dans mon avis original j’espérais « que les auteurs allaient réussir à contenir leur histoire sur la longueur, et ne pas se perdre dans les méandres de l’univers qu’ils sont en train de mettre en place. » Et après 5 tomes je reste toujours dubitatif... certaines réponses arrivent en fin de tome 4 et début de tome 5, mais l'auteur nous rebalance ensuite des retournements de situations toujours plus tordus et tirés par les cheveux. En fait je me demande si le problème de cette série n'est pas son manque de rigueur. « Fables » proposaient des prémices simples, bien définies, avec lesquelles l'auteur pouvait s'amuser sans trop en faire. Ici, les contraintes narratives sont pratiquement inexistantes, les personnages peuvent passer d'une histoire à une autre, passée ou présente, et parfois les retournements de situation tournent un peu à la farce, et l'intrigue finit par se mordre la queue (un peu comme dans les histoires de voyage dans le temps). Ou alors il faut lire sans trop réfléchir, et se laisser porter, mais bon... Je lirai sans doute la suite, car j'adore l'univers mis en place par l'auteur... mais je laisse ma note à 3/5 pour le moment.

03/05/2011 (MAJ le 22/06/2012) (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Après la lecture du premier tome. Il y a de bonnes choses dans ce tome introductif, le postulat de départ est excellent mais il faudra juger cette série sur la continuité. En dehors de ce postulat, il y a du déjà-vu. Il faut un laps de temps pour réellement rentrer dans le récit, cette lecture demande de l'attention. Pas mal d'éléments sont fournis dans le premier tome, je suis curieux de voir où cela va nous mener. Le potentiel est énorme mais j'espère que les auteurs garderont des objectifs proches. Graphiquement, il y a deux styles. Le premier est grandement majoritaire et concerne le récit lui même. Il est typé comics sans réelle personnalité. Le second est utilisé pour les passages du récit central cité dans cette série. Il est vraiment beau avec de nombreux hachurages et des couleurs sobres. Je suis convaincu par cette entame, j'espère que la suite vaudra le coup.

26/05/2011 (modifier)
Par zbah
Note: 2/5

Étrange chose que ce unwritten. A vrai dire il est rare que je soit, après la lecture d'un ouvrage, complètement partagé sur mon avis. C'est le cas ici. Je ne sais pas trop quoi en dire, tellement ce Comics est déroutant. Déroutant dans sa qualité, que ce soit le pitch du départ (la création littéraire, le basculement fiction/réalité) et dans son dessin. L'écriture est bonne, l'histoire prenante, avec d'un côté cette réflexion des deux mondes qui cohabitent, habile, avec un univers riche en citation (Shelley, Byron, Lewis), et de l'autre une histoire niaise copie conforme de Harry Potter, licorne et fées (?) inside. Un basculement entre univers féerique pour enfant, et un thriller gore (?). Le dessin est tout bonnement affreux sur 90% de l'ouvrage, à part les couvs traitées bien plus qualitativement par un autre dessinateur, qui n'apparaitra nulle part ailleurs... La fin du tome 1 est, là aussi beaucoup plus stylée, avec un dessin fin et bien travaillé, alors qu'on s'est coltiné une mise en couleur hideuse sur le reste des pages... C'est un peu n'importe quoi en fait, ça semble intelligent, mais j'ai bien peur que, comme c'est la mode en ce moment, que tout ça fasse pshhhhit, et tant que l'objet reste obscur, avec énormément de non-dit, on pourra sur un malentendu considérer ça comme "malin", jusqu'à ce que sur la longueur, l'objet dévoile son vrai visage : une nullité crasse. On en est pas là, et the Unwritten fait croire en sa qualité, avec sa bonne grosse dose de mix de références Geek, BD, cinéma, ouvrage mainstream, mâtiné de culture XIXème pour renforcer l'illusion. Encore un exemple de la création génération internet (grand fourre-tout, culture empruntée sur wikipedia). A voir, si l'illusion tient bon sur le deuxième tome(a sortir). Personnellement j'ai des doutes, mais ne demande qu'a être surpris dans le bon sens. On verra.

02/04/2011 (modifier)
Par Miranda
Note: 4/5
L'avatar du posteur Miranda

Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si les auteurs n’avaient pris comme base pour leur histoire le jumeau de « Harry Potter », rebaptisé pour l’occasion « Tommy Taylor », nom encore plus ridicule que le précédent. J’avais tenté une première lecture à sa sortie, mais je n’ai pas pu surmonter ma répulsion pour cet amalgame, j’ai réussi à passer outre, grâce à quelques efforts non négligeables, lors de ma seconde tentative. Ceci dit les quelques scènes se rapportant directement à Tommy Taylor, le personnage de fiction enfant, m’ont été insupportables à lire, je ne peux souffrir ce petit bigleux assorti de sa baguette magique. Mais il faut bien l’avouer, c'est quand même très réussi, de plus Bill Willingham nous gratifie d’une préface. Ça reprend un peu le principe de Fables, mélangeant réel et littérature, et si le choix de l’œuvre principale est malheureux et disgracieux à me yeux, cela ravira certainement ses fans devenus adultes. Il n’est pas question que de ça d'ailleurs, mais aussi de littérature fantastique plus généralement, même si pour l’instant ce ne sont que les prémices et que peut de choses nous sont encore présentées à ce sujet, mais ça promet une histoire pleine de rebondissements et d’intrigues, où réalité et imaginaire seront intelligemment imbriqués. Je ne sais pas si l'univers sera aussi riche que son grand frère Fables, mais dans tous les cas c'est bien parti pour. Graphiquement il n’y a rien à dire, dans le même style que Fables, on ne peut pas dire que ce soit beau, mais ce n’est pas moche non plus, c’est déjà ça. Par ailleurs les personnages sont assez expressifs et le tout est assez équilibré, décors et découpage sont agréables et maintiennent une bonne fluidité de lecture. PS : je ne sais pas si j'ai été bien claire, lisez de toute façon le résumé dans la fiche série. Il ne s'agit pas de « Harry Potter » mais d'une œuvre lui ressemblant énormément.

28/03/2011 (modifier)