Deathblow & Wolverine

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Quand Michael Cray, alias Deathblow, se rend à San Francisco afin de retrouver un vieil ami, il ignore qu'il croisera la route d'un étranger nommé Logan (Wolverine), pris en chasse par une horde de ninjas sanguinaires. S'ensuivra une course-poursuite mémorable et une aventure au coeur des légendes orientales et des rues bondées de Chinatown.


Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel Wolverine X-Men [USA] - Côte Ouest

Quand Michael Cray, alias Deathblow, se rend à San Francisco afin de retrouver un vieil ami, il ignore qu'il croisera la route d'un étranger nommé Logan (Wolverine), pris en chasse par une horde de ninjas sanguinaires. S'ensuivra une course-poursuite mémorable et une aventure au coeur des légendes orientales et des rues bondées de Chinatown. Couleurs : Monica Benett & Bad @$$

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2001
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Deathblow & Wolverine
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

26/03/2011 | Ems
Modifier


Par Ems
Note: 3/5

Soleil semble à nouveau s'intéresser aux comics. Au début des années 2000, ils en avaient publié quelques uns dont celui-ci. L'histoire est assez bien pensée mais s'oublie vite, démontrant un certain manque de consistance. Le personnage de Deathblow est inconnu et n'a pas grand chose de particulier à proposer : il s'agit d'un militaire surentrainé sans pouvoir. Du coup on se replie sur le second personnage qui se trouve être le principal : Wolverine. On retrouve son environnement japonais courant pour ses récits. L'histoire fait la part belle à l'action (logique avec des ninjas) mais également au fantastique dans sa seconde moitié. C'est plaisant, rythmé mais neutre à cause d'un dessin sans saveur. Le trait est correct mais il y a quelques problèmes de perspectives. La principale lacune se situe sur les couleurs fades, l'image en galerie en est un bon exemple. On retrouve une constante avec Wolverine : les femmes au Japon... Cette histoire est peut être dispensable par rapport à la production du personnage mais elle offre un moment de lecture tout à fait convenable.

26/03/2011 (MAJ le 26/03/2011) (modifier)