Taram et le chaudron magique

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Ceci est l'adaptation en bande dessinée de "Taram et le Chaudron magique". C'est le 32ème long-métrage d'animation et le 25ème « Classique d'animation » des studios Disney. Sorti en 1985, il s'inspire du troisième tome des Chroniques de Prydain de Lloyd Chudley Alexander, parues entre 1964 et 1970.


Walt Disney

Taram, un jeune valet de ferme, souhaite devenir guerrier. Aidé par le don de voyance que possède son fidèle compagnon, un porcelet nommé Tirelire, il doit à tout prix éviter qu'un mystérieux chaudron magique se retrouve entre les mains du maléfique Seigneur des Ténèbres. Dans sa quête, il rencontrera un petit personnage poilu, Gurki, ainsi que la charmante princesse Héloïse et le ménestrel Ritournel qui lui prêteront main forte tout au long de son aventure.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
GLD
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1985
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Taram et le chaudron magique
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

12/03/2011 | Erik
Modifier


Par Gaendoul
Note: 1/5
L'avatar du posteur Gaendoul

Bon alors ça va être rapide...Je n'ai vraiment pas aimé cette BD. Pourtant l'histoire est prenante et intéressante, les personnages sont sympathiques (ou antipathiques pour les méchants) et les rebondissements sont présents. Les dessins quant à eux ne sont pas trop mauvais (encore que...). Seulement c'est tellement moins bon que le dessin animé que je ne vois pas comment lui attribuer une note correcte. Les angles et mises en scènes de la BD sont mauvais (et oui, c'est plus dur de donner du dynamisme dans une bd que dans un film ou un dessin animé) et les couleurs sont fades. Si vous pensez que cela peut vous intéresser, préférez le dessin animé qui s'il n'est pas un chef d'oeuvre reste agréable à voir et amusant.

10/09/2012 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Quand Taram est sorti en 1985, il n'a pas remporté un franc succès public. Il semblait un peu différent des autres Disney. D'abord, il n'y avait aucune séquence chantée ce qui est assez rare pour être souligné. Puis, le méchant rappelait beaucoup le fameux Dark Vador de Star Wars dont l'influence sur les années 80 fut immense. Pour ce côté un peu sombre et sinistre qui tranche avec le style des productions de l'époque, il fut tout de suite très apprécié par les vrais fans des classiques de Disney. Quant aux concepteurs, ils voulaient tout faire pour en oublier jusqu'à l'existence. Bref, Taram fut injustement renié car il n'était pas gentillet pour les enfants. J'ai été très étonné de découvrir cette bande dessinée dans la chambre de mon fils car elle date de 1985. On lui a vraisemblablement offert. Je n'ai rien à redire sur la bd car c'est la reproduction fidèle de l'histoire du dessin animé. J'ai pu voir un nom qui m'est familier au niveau de la mise en couleur à savoir celui de Chagnaud. On retrouve bien entendu cette ambiance lourde dans la bd qui transgressait un peu les règles établies. C'est un peu dans la droite lignée du Seigneur des Anneaux mais dans une version quand même plus enfantine. Il y a tout de même beaucoup de qualité qui en fait une oeuvre à part. A redécouvrir !

12/03/2011 (modifier)