À la faveur de la nuit

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Récit plus ou moins érotique.


Auteurs Canadiens Gays et lesbiennes Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre

Dans un motel perdu quelque part sur les routes du Québec, Béatrice et Véronique attendent Léonce. Il se fait tard. Pour passer le temps, elles se racontent des histoires. Des histoires à faire peur, des histoires à s'émoustiller, mais surtout des histoires étranges. La nuit devient une promenade dans les aires de recoupement entre incongruités du quotidien et banalités de l'imaginaire. Texte : L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série À la faveur de la nuit
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

16/02/2011 | Gaston
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Nous avons un auteur qui ne me semble pas complet et je suis désolé de le dire aussi abruptement. Il maîtrise parfaitement le dessin. Son trait est assez sensible. Il arrive à créer de la grâce et de la beauté avec une très bonne utilisation des couleurs. Par contre, au niveau du scénario, cela pêche sérieusement. On part un peu dans tous les sens comme pour créer un prétexte à l'action. La fin se veut tragique mais elle n'est pas amené correctement. Le lecteur finit par se perdre. Il est vrai également que je recherche encore le caractère érotique à tout cela. Certainement les deux filles qui attendent impatiemment dans un motel.

26/03/2017 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Ce n'est certainement pas la meilleure œuvre de l'auteur. Je m'attendais à un truc aussi chouette que -22°C, mais cela n'a pas été le cas. L'histoire m'a paru longue est ennuyeuse. En gros, c'est une suite de récits avec du sexe racontés par deux femmes qui attendent un ami. Hormis deux ou trois images, je n'ai pas vraiment été excité par les différents récits qui ne m'ont pas du tout intéressé. L'intrigue principale est un peu mieux, mais il n'y a rien de vraiment exceptionnel. L'ami des deux femmes se sauve des policiers car il a fait quelque chose d'illégal (on ne sait pas trop quoi exactement) et ça se termine lorsque ça devenait un peu captivant.

16/02/2011 (modifier)