Nana Huxe

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Dans un monde post-apocalyptique, les survivants se retrouvent sur un tas de crânes...


Après l'apocalypse... En Provence... Label 619

D’Ji vit dans une société profondément bouleversée : l’humanité a régressé au point de subsister sur des montagnes de crânes ! En outre, il y règne la loi du plus crâneur ! C’est-à-dire que toute autorité est donnée aux hommes, femmes, vieillards, enfants ou animaux en possession de crânes singuliers aux étranges pouvoirs ! D’Ji est l’une de ces personnes, tout jeune crâneur il tente de jouer dans la cour des grands. Et sa destinée va inexorablement croiser celle de Nana Huxe : un crâne très convoité… Des compagnons de fortune, donc, auxquels le sort réserve bien des surprises. (texte : Ankama)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Janvier 2011
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Nana Huxe
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

11/01/2011 | Spooky
Modifier


Nana Huxe club, complètement fan. Pour apprécier cet album hors du commun, il faut savoir se laisser prendre par la lecture, se mettre dans une ambiance, pourquoi pas en y écoutant un bon album de musique instrumentale. Si vous voulez lire ça dans le métro au milieu de la foule c'est raté, il faut prendre du temps, prendre le temps, ce qui est souvent gage de qualité. En tout cas il faut avoir l'habitude d'un certain lâché-prise et ne pas vouloir tout comprendre tout de suite comme c'est souvent le cas dans certaines bd plus classiques. Il faut se laisser porter par l'univers et les images pour pouvoir apprécier la narration. Pour faire une comparaison, nous sommes plus face a un bon film artistique-expérimental qu'a un gros entertainment vous savez, ce genre d'histoire tout est donné dès le début et où l'on peut prévoir à l'avance la scène suivante. Ici la surprise est au rendez-vous, la tendresse des personnages dénote parfois avec leur style ultra-fabriqué pour pouvoir survivre dans ce monde. 'Impossible de rester sans blaz' dit Dji. Mais c'est aussi ce qui fait leur charme. Alors bonne lecture, bien calé dans le canap vous allez vivre un pur moment de bonheur.

26/01/2011 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Attention, ceci est un OVNI. Dans un futur post-apocalyptique, le niveau des mers a monté, certaines villes n'existent plus, et les survivants ont centré leur société sur les crânes, des crânes aux étranges pouvoirs. C'est à la suite de plusieurs acteurs de ce nouveau monde que nous convie Jérémie Labsolu, dans une histoire très étrange, probablement inspirée par des rêves. Je me suis senti assez mal à l'aise dans cette lecture. Parce qu'assez vite, je me suis senti perdu. Le récit est décousu, on passe d'un personnage ou d'un groupe de personnages à l'autre sans transition, et un univers visiblement très riche, mais que j'ai trouvé relativement mal exploité... Ou alors je n'ai pas compris grand chose, ce qui est possible aussi. Il faut dire que le graphisme est très particulier. C'est un ensemble hétéroclite entremêlant un style manga naïf avec des figures géométriques aussi nombreuses que difficiles à identifier, mais aussi des graffiti issus du street art ou encore des photocopies plaquées semble-t-il anarchiquement. Le tout est assez déroutant, et j'avoue que ce n'est pas trop mon truc. Mais une chose est sûre, c'est assez inventif, et nul doute qu'un tel ouvrage trouvera son public, qui n'est pas le grand.

11/01/2011 (modifier)