Superman & Batman Versus Aliens & Predator

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Au coeur de la Cordillère des Andes, une éruption volcanique révèle un terrifiant secret : La Terre a été secrètement envahie par deux races extraterrestres. L'une utilise tous les moyens possibles pour assurer sa survie et sa propagation; la seconde est composée de chasseurs impitoyables considérant toute créature vivante comme une proie potentielle.


Alien Batman Crossover Dark Horse Comics DC Comics Elseworlds Predator Super-héros Superman Univers des super-héros DC Comics

Au coeur de la Cordillère des Andes, une éruption volcanique révèle un terrifiant secret : La Terre a été secrètement envahie par deux races extraterrestres. L'une utilise tous les moyens possibles pour assurer sa survie et sa propagation; la seconde est composée de chasseurs impitoyables considérant toute créature vivante comme une proie potentielle. Superman et Batman, alliés de longue date, se retrouvent confrontés à cette crise planétaire sans précédent et doivent déployer et associer tous leurs pouvoirs pour tenter de contrer ces sinistres envahisseurs et pour sauver l'humanité.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Octobre 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Superman & Batman Versus Aliens & Predator
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

24/11/2010 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

"Superman & Batman Versus Aliens & Predator", ça c'est du titre ! Heureusement que tous les ouvrages littéraires n'ont pas droit à des titres comme ça. Vous vous imaginez lire les aventures de "Frodon & Sam & Pippin & Merry & Gandalf & Aragorn & tous leurs copains Versus Sauron & Saroumane & tous les gros méchants" ? On sent venir de très loin le gros prétexte commercial destiné à ratisser très très large pour essayer de capter un max de publics de fans. Mais comme presque toujours dans ces cas-là, le résultat est un gros gâchis sans intérêt. Le dessin est franchement bizarre, mais on peut le résumer en affirmant qu'il est laid. Les personnages eux-mêmes sont plutôt bien dessinés, ou plutôt peints à l'outil informatique je dirais. Les décors, par contre, sont d'immondes plaquages informatiques laids et sans réalisme, quand ils ne sont pas tout simplement remplacés par des dégradés vides et bien kitsch. Je pense ne pas me tromper en disant que personnages et décors n'ont pas été peints en même temps et que les premiers ont été plaqués sur les seconds. Ils ne se fondent absolument pas entre eux, et on a régulièrement l'impression de personnages flottant dans un espace flou et indéfini. Quant au scénario, non seulement il est basique et prévisible, mais il présente en outre de grosses invraisemblances. Commençons par l'utilisation de Predators et d'Aliens qui parait tellement bidon qu'on aurait tout aussi bien pu les remplacer par de quelconques barbares et de gros tigres à dents de sabre : le scénario aurait pu être identique et les personnages auraient pu récupérer un peu de la personnalité qu'ils n'ont ici absolument pas. Pourquoi ces Predators ont-ils parfois des armes futuristes mais la majorité du temps juste un pagne et de grosses haches ? Comment se sont-ils infiltrés partout dans le monde pour arriver pile sous le nez de Batman et de Superman alors que trois jours après ils ont l'air d'être tous bêtement coincés dans leur base millénaire ? Comment expliquer que ces tueurs parfaits massacrent tout le monde mais décident sur un coup de tête de ne pas tuer et plutôt de kidnapper Loïs Lane ? De même, comment trouver crédible une reine alien qui assomme soigneusement Loïs, ne lui laissant qu'une écorchure au front, et qui emprisonne Batman plutôt que de les éventrer et les déchiqueter tous les deux comme sa nature le voudrait ? Et au niveau de la cohérence temporelle de la narration, comment expliquer que durant les cinq minutes durant lesquelles Superman se débarrasse de trois aliens et récupère Loïs Lane, Batman lui a eu le temps de se faire attraper par les Predators, défier leur chef, pactiser avec la troupe, inventer un langage des signes et apprendre toute l'histoire de leur civilisation ?! A côté de ça, on trouve aussi dans ce récit un drôle de Superman que je ne connaissais pas : avec des pouvoirs un peu réduits, jurant sans arrêt au nom de Rao, et disposant d'une étrange forteresse de solitude portable menant à un espace-temps différent : j'ai dû louper les épisodes de l'univers DC présentant Superman de cette manière là... Bref, beaucoup d'incohérences et de facilités pour une histoire commerciale sans grand intérêt qui n'a comme seul avantage que de se laisser lire, pour peu de ne pas être trop allergique aux décors informatiques sans consistance.

24/11/2010 (modifier)