Le Voyage avec Bill

Note: 4/5
(4/5 pour 5 avis)

Un road-movie onirique, dans une Amérique du Nord étrange et envoûtante. Luke et sa petite fille Tweety roulent sans but précis sur les routes des Etats-Unis. Ils prennent en stop Bill, un cul-de-jatte en fauteuil roulant, ancien de la guerre du Vietnam. Sans qu'ils en aient conscience, c'est leur rencontre avec ce mystérieux personnage qui va déterminer le parcours du père et de sa fille.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Auteurs Allemands Road movie

Un road-movie onirique, dans une Amérique du Nord étrange et envoûtante. Luke et sa petite fille Tweety roulent sans but précis sur les routes des Etats-Unis. Ils prennent en stop Bill, un cul-de-jatte en fauteuil roulant, ancien de la guerre du Vietnam. Sans qu'ils en aient conscience, c'est leur rencontre avec ce mystérieux personnage qui va déterminer le parcours du père et de sa fille. Il les embarque avec lui dans sa quête : trouver le magicien qui lui permettra de retrouver ses jambes qu'il a perdues lors d'un accident d'hélicoptère. Ils s'attachent tous deux à Bill, de manière différente : Tweety comprend le langage et le monde de Bill, tandis que Luke, bien qu'il l'accompagne dans sa recherche, doute et s'agace parfois des conversations mystiques de Bill et de Tweety. Sur leur route, ces trois personnages à la poursuite d'un sens à leur vie vont faire de nouvelles rencontres étranges : Charly, le Noir dont la langue a été arrachée par des membres du Ku Kux Klan, l'homme du Marais, la petite fille battue par son père…Et vont arriver ensemble au bout du chemin, pour un dénouement fantastique et libérateur. Embarquez avec Bill, Luke et Tweety pour un voyage initiatique et mystique, découvrez l'Amérique du Nord des années 70 peinte en couleurs directes par un Matthias Schulteiss au trait inspiré et contemplatif. Admirez les paysages et rencontrez des personnages déboussolés. À la fin du voyage, quand vous fermerez le livre, vous ne serez plus le même qu'avant d'avoir rencontré Bill.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Juillet 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Voyage avec Bill
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

26/10/2010 | Ems
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Ce road-movie n'est pas comme ceux que j'ai pu déjà lire. Il est différent en tout point de vue. Il y a tout d'abord ce père et sa petite fille qui font un voyage en voiture sans destination précise à la recherche d'un but. Puis, il y a cette rencontre avec un certain Bill qui a perdu ses jambes dans un accident d'hélicoptère pendant une guerre. Il va se nouer une étrange relation entre ces trois personnages qui sont visiblement en marge de la société. Cela va partir vers une quête assez onirique et à la limite du fantastique sur le mode qu'il y a toujours un espoir. J'ai rarement vu des dessins aussi maîtrisés en couleurs directes. On va passer des marais de Louisiane à Atlantic City ou encore par les vastes plaines du Labrador canadien. La fin est vraiment une belle réussite. Il faudra tout de même abattre près de 300 pages où se construit tout doucement cette quête. L'ennui guette parfois mais il y a une telle force dans cette oeuvre qu'elle finira par tout balayer pour offrir quelque chose d'unique en son genre. Le voyage avec Bill vaut le détour. Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 4/5 - Note Globale: 4/5

20/10/2019 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Le Voyage avec Bill est un conte moderne. Raconté sur un ton entre l'onirisme et le roman graphique, il met en scène un père et sa petite fille qui parcourent les routes en un road-trip sans but réel avant de rencontrer un homme qu'ils vont prendre en affection et suivre dans sa quête d'un magicien qui saura lui redonner ses jambes. Avec lui, ils vont découvrir comment le Merveilleux puis le Fantastique pur et dur s'intègre au monde et lui donne en même temps une autre manière d'éprouver la vie et de l'apprécier. Après quelques instants de circonspections, j'ai été charmé par la façon dont cette bande dessinée mélange road-trip typiquement américain avec des éléments de Merveilleux. J'ai beaucoup aimé l'ambiance magique et poétique de certains passages, comme celui dans le bayou, dans cette superbe ruine à Atlantic City ou encore l'arrivée dans les contrées glacées du Labrador. Même si j'ai eu du mal à m'attacher à ce père dont j'ai eu du mal à comprendre les motivations, à sa fille pas désagréable mais dont je ne me suis pas senti proche et à ce Bill dont l'aspect et le comportement m'auraient rebuté à titre personnel, j'ai pris plutôt du plaisir à suivre leur quête fantastique. Le graphisme fonctionne en outre très bien pour accentuer ce cocktail surprenant. Les décors de routes américaines, de diners et autres stations services sont très crédibles et sobrement beaux. Les passages plus envoûtants comme dans les marais et autres moments magiques sont très réussis. Il n'y a que les personnages que je trouve laids et trop approximatifs, mais j'ai su passer outre. J'ai par contre un peu décroché de l'intrigue sur la fin, quand on quitte totalement les limites du réalisme. Quand Bill vit son épreuve finale, cela m'a rappelé trop de récits d'épreuves initiatiques oniriques où tout est possible et trop facile. Et je dois aussi avouer que je n'ai pas su capter le message final, ce que l'épreuve lui a appris et donc ce qui pourrait être la morale de cette histoire. Du coup, j'ai été un peu déçu par la conclusion de cet album, mais pas au point de ne pas garder ma bonne appréciation des trois premiers quarts du récit.

16/01/2018 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5

Houlà !… Ca c’est tout bon !… Une histoire « simple » pourtant : un père, sa fille, un pick-up… un road-movie… Une rencontre mais, paF, c’est Bill : un cul-de-jatte. Et que cherche Bill ?… celui qui pourra lui rendre ses jambes perdues dans un accident d ‘hélico. Et de cette rencontre va naître une belle amitié et un changement de vie notoire pour le père et sa fille. Car tous vont partir pour une sorte de quête ; laquelle va les amener à faire des rencontres. Et ces rencontres, pour ainsi dire quotidiennes, vont l’être avec des gugusses en marge de la société. Et là où l’histoire prend une autre direction, c’est que Bill et Tweety, la fille vont ainsi se rapprocher d’une certaine façon et vivre dans une espèce « d’autre monde » ; un monde dont le père –Luke- va se sentir –non pas comme rejeté- mais en marge de ce dernier. Et tout ceci m’a donné quelque chose de captivant, une sorte de lecture tant textuelle que graphique assez… magique. S’y greffe le dessin de Schultheiss ; un graphisme vraiment personnel, très original qui –vraiment- se combine très bien avec l’histoire. L’auteur donne ainsi une véritable œuvre très riche, très attirante, généreuse… mais surtout quelque chose de quand même inclassable. Et c’est cela sans doute qui en fait sa force. Nom di djou que c’est bien fait !…

16/11/2012 (modifier)
Par Chalybs
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Etrange OVNI (Oeuvre Visuelle Non Identifiée) que cet ouvrage là. Petit format compact, épais, je me suis dit que si je l'ouvrais, la lecture allait forcément me prendre du temps. 284 pages ! Pensez donc ! Malheureusement, la couverture ne m'inspirait pas, le trait, la couleur, la composition, tout dans cette page me repoussait. Un trait brouillon, des couleurs qui ne réussissent pas à cacher les défauts du trait et une composition qui ne lève aucune question particulière mais laisse plutôt entrevoir un sujet banal et soporifique. Bon, mon ami me l'a prêté, voire chaudement conseillé sa lecture, je dois donc lui faire confiance. J'ouvre. Malheur ! Le dessin de la couverture est le même que celui à l'intérieur ! J'ai bien du mal à me convaincre... Allez, je me lance. Et là, c'est la révélation, je comprends mon ami et son coup de cœur. Je comprends tout : le dessin, la couleur directe, la composition ! Ce père et sa fille parcourent les USA sans but, en vacances à la recherche d'une bonne surprise. Nous ne savons pas ce qui s'est passé exactement, mais nous avons l'impression que le père cherche à fuir une partie de son histoire récente. Il semble perdu, rempli de désillusion, légèrement amer. Sa petite fille, toute mignonne, semble subir ce voyage en voiture où elle n'a rien à faire, surtout avec ce père distant, peu loquace qui ne sait pas donner de sens à leur voyage, à leur vie... Alors, pensez donc ! Quand il croise Bill, un handicapé en fauteuil roulant qui cherche un magicien pour lui redonner ses jambes, la petite fille trouve enfin un but à son histoire. Un magicien ! Quoi de mieux pour faire rêver un enfant ? Le père désabusé accepte de prendre Bill en stop. Et l'aventure peut réellement commencer ! Le trio va parcourir les routes Américaines, rencontrer de nombreuses personnes. Bill va redonner de l'espoir à Tweety et Tweety va aider Bill à continuer d'y croire. Le voyage physique prend alors une tournure, fantastique. Enfin... Jamais nous ne saurons réellement démêler le rêve de la réalité, le fantastique du mystique, le délire de la raison terrestre. Nous allons sombrer avec Tweety, son père et Bill dans un monde où tout peut se produire, où les rêves croisent notre réalité. Où un autre monde s'ouvre à ceux qui veulent l'accepter. Progressivement cet état va augmenter, enfler et nous emporter sans même que nous ne nous en rendions compte. Comme les protagonistes, l'auteur Matthias Schultheiss, maîtrise son récit afin de nous emmener avec lui dans d'autres contrées. C'est brillant, c'est beau, c'est lyrique, c'est magique. Et pour cela, il va s'appuyer sur son dessin si particulier. Je ne l'aimais pas au début, je l'adore à la fin. Matthias Schultheiss maîtrise son art de manière très personnelle et cela fait mouche. Si son trait peut paraitre brouillon, l'ensemble aidé de magnifiques couleurs directes et d'une composition au final excellente nous font plonger au cœur de cette histoire avec aisance. Voilà pourquoi je lis de la BD. Pour de telles réalisations. De la BD qui confine réellement à la littérature. Pour de la littérature qui sait utiliser le graphisme pour faire passer des émotions, utiliser les silences, faire comprendre les interrogations et les non-dits. L'ambiance de cet album est aussi due à sa construction particulière. En effet, tous les dialogues sont détachés des cases. les seuls phylactères sont ceux de la voix off, minimaliste. Les textes sont présentés comme dans un roman classique, lettres noires sur fond blanc, à côté des images. Les images prennent donc plus de poids, débarrassées de leur contraignantes paroles. Les images donnent encore plus le sentiment de solitude, de lenteur. On sent d'autant plus le pouvoir des longs moments silencieux entre le père et sa fille. Chaque instant peint et dépeint donne l'impression d'un instantané, d'un moment de vie prit sur le vif dans l'histoire de ce père qui se cherche et de sa fille, Tweety, qui enfin a trouvé une raison à son voyage. La fin, magnifique permet de clore ce livre sans regret, si ce n'est celui d'avoir déjà à refermer ce livre...

29/05/2012 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Ce genre de BD est difficile à aviser, on peut parler de la forme ou du contenu mais ce serait passer à côté du sujet. Cette oeuvre est onirique, le ressenti est purement subjectif. "Le voyage avec Bill" est un pavé se lisant tranquillement, l'histoire est surprenante et plaisante. Le scénario ressemble ressemble à un road-movie entrecoupé de rencontres originales toutes plus riches les unes que les autres. Les séquences en mouvement usent de procédés cinématographiques, principalement de travellings. Tous les personnages semblent à la recherche de chimères, les interactions apportent des réponses ou solutions. La quête de Bill devient rapidement celle de Luke et sa fille. Les rencontres les amènent à côtoyer le surnaturel. Les esprits cartésiens devront lâcher du lest pour apprécier cette lecture. Le trait de Matthias Schulthess est en première intention, offrant un rendu proche de l'esquisse et superbement mis en valeur en couleur directe. Il faut un temps d'adaptation pour s'y faire, avec le temps on finit pas apprécier ce style. Je reste sous le charme de cette lecture et la rencontre de ces personnages hauts en couleur et profondément humains. L'expérience vaut le coup d'être tentée.

26/10/2010 (modifier)