CIA - Le cycle de la peur

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Phil Edwards, Jason Holt et Omar Merrill, trois scénaristes d’Hollywood, ont été invités par la CIA et plus particulièrement par le NIC, service spécialisé dans la prévention d’opérations terroristes, afin de mettre sur pied le pire des scénarii qui auraient pour conséquence la déstabilisation nationale.


Institut Saint-Luc, Liège Terrorisme

Phil Edwards, Jason Holt et Omar Merrill, trois scénaristes d’Hollywood, ont été invités par la CIA et plus particulièrement par le NIC, service spécialisé dans la prévention d’opérations terroristes, afin de mettre sur pied le pire des scénarii qui auraient pour conséquence la déstabilisation nationale. Quelques trois ans plus tard, alors qu’une conférence mondiale sur la paix réunissant de très nombreux chefs d’état dont le Président américain Irwin, a lieu à Charm-El-Cheikh, Phil Edwards est assassiné en son domicile de Los Angeles par un groupe d’hommes en noir. Préalablement, ce dernier a juste le temps d’avertir son confrère Jason Holt que le scénario catastrophe qu’ils ont mis au point, est en train de se dérouler réellement et dont le point de départ, surnommé "le jour des fantômes ", est une explosion nucléaire sur la cité égyptienne. Pris en chasse par les mêmes hommes en noir et par les représentants de l’Agence qui l’a employé, le scénariste va devoir se protéger et s’engager dans une lutte internationale contre un ennemi terriblement bien organisé et déterminé.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Août 2010
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série CIA - Le cycle de la peur
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

16/08/2010 | Pasukare
Modifier


Par Pasukare
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pasukare

Bof, cette série ravira peut-être les amateurs de films d’action à échelle mondiale où les méchants terroristes s’en prennent exclusivement aux Etats-Unis d’Amérique et à ses représentants mais moi elle me laisse plutôt indifférente. Je ne dis pas que l’idée est mauvaise, c’est juste que je n’ai jamais vraiment réussi à rentrer dedans. On passe trop vite de la phase d’embauche des scénaristes à l’attentat, aucun personnage n’est suffisamment fouillé pour qu’on s’y attache et que le sort de l’un ou de l’autre ait une réelle importance pour le lecteur. Je regrette vraiment que l’élaboration du scénario demandé par la CIA n’ait donné lieu à aucun développement dans cette BD. On est dans l’action pure et simple, ce qui n’est pas très intéressant en soi. Le dessin est lisible et pas désagréable mais n’a rien d’exceptionnel non plus. Sans moi pour la suite.

16/08/2010 (modifier)