J'ai pas tué de Gaulle

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Jean-Paul a quitté sa morne ville de l'Est pour la capitale, où un vendeur de voitures l'entraîne dans une escroquerie à l'assurance. Lui, ça lui va bien. L'argent est facile et les filles d'à côté très gentilles. Jusqu'au jour où il tombe sur des moins honnêtes que lui. Des moins honnêtes et des plus méchants, des types de l'OAS, qui le font chanter et se servent de lui comme chauffeur lors de leurs expéditions punitives.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide

Jean-Paul a quitté sa morne ville de l'Est pour la capitale, où un vendeur de voitures l'entraîne dans une escroquerie à l'assurance. Lui, ça lui va bien. L'argent est facile et les filles d'à côté très gentilles. Jusqu'au jour où il tombe sur des moins honnêtes que lui. Des moins honnêtes et des plus méchants, des types de l'OAS, qui le font chanter et se servent de lui comme chauffeur lors de leurs expéditions punitives.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Mai 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série J'ai pas tué de Gaulle
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

01/07/2010 | Ems
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

C’est un album qui aborde un sujet peu souvent traité, c’est-à-dire les attentats de l’OAS, peu avant et peu après la fin de la « guerre » d’Algérie. Le personnage principal se trouve recruté par l’OAS par l’intermédiaire d’une vieille connaissance d’adolescence, et suite à quelques déboires judiciaires. Subissant un chantage, il se trouve embarqué dans une aventure qui le dépasse, et dont il essayera de s’extirper. Le titre (et le sous-titre) évoquent l’attentat du Petit Clamart, dans lequel le personnage principal jouera un rôle de héros malgré lui. Cela se lit plutôt bien, mais ne m’a pas enthousiasmé. Je n’ai pas non plus trop accroché au dessin, pas mauvais et avec un petit côté rétro, mais qui n’est pas ma tasse de thé. A emprunter avant d’envisager un achat je trouve.

03/12/2014 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Cette BD a un dessin minimaliste à l'ancienne qui pourrait déplaire à plus d'un. Les couleurs sont pastelles et fades. Ce n'est pas un feuilletage qui poussera à la consommation. Mais, cette BD est éditée dans une collection que j'affectionne et qui ne me déçoit pas. En effet, "J'ai pas tué de Gaulle" joue sa carte personnelle sans chercher à faire comme les autres, le contexte historique est rarement apparu dans des BD, l'histoire de Jean-Paul est agréable à lire. On a l'impression de lire une BD des années 70, ce dépaysement a cependant un rythme et une narration plus contemporaine. C'est difficile de parler de cette BD car de par son contenu, on ne peut en parler que subjectivement. Je retiens surtout le naturel du récit et l'ambiance d'époque bien retranscrite. Le scénario vaut le détour. Note affinée : 3.5/5

01/07/2010 (modifier)