Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Yamikagishi - Le Maître des clefs

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Le Maître des clefs se sert de sa science pour chasser les démons...


Futabasha Seinen

Un serrurier mystique et une divinatrice font régner la justice en luttant contre les forces occultes qui menacent le Japon de l’époque d’Edo ! Le shogounat installé par les Tokugawa fait régner l’ordre, le peuple vit dans la paix et dans une relative prospérité. Pourtant, la part sombre du cœur des hommes ne cesse d’exciter leur cupidité : elle est la porte d’entrée idéale pour tous les démons qui, en prenant possession des humains, cherchent à passer dans leur monde. Exorciser ces démons, c’est la mission de Jônosuke, le maître des clefs. Connu pour être le meilleur serrurier d’Edo, Jônosuke use de cadenas un peu particuliers pour mettre sous les verrous les esprits malfaisants. Avec l’aide de l’envoûtante O-kin, divinatrice aux méthodes peu orthodoxes, Jônosuke va, au cours de sa chasse aux démons, rencontrer des notables de son temps, qui s’avèreront des alliés précieux lorsqu’il s’agira de faire face à un complot visant les plus hautes sphères de l’État...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Février 2008
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Yamikagishi - Le Maître des clefs
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

07/02/2008 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Cette série comporte des personnages un peu étranges. Une fille qui fait de la divination avec ses pieds, un serrurier exceptionnel, et emprisonne les démons dans des cadenas. Le cadenas comme prison, c'est assez original comme concept, et je dois avouer que ça m'a intrigué. Mais au fil du récit, j'ai trouvé que cet intérêt s'est un peu désagrégé, face à des intrigues relativement peu intéressantes, et à des personnages pas très charismatiques. Pourtant le scénariste profite du très fin et pas désagréable de Shû Akana pour insérer par-ci par-là des filles pas très habillées, mais cela ne suffit pas à relever l'intérêt du lecteur hétérosexuel pubère occidental (bilan du tome 1 : 1 téton). Bref, malgré quelques atouts au départ, cette série n'est pas exceptionnelle. La suite relèvera peut-être le niveau.

07/02/2008 (modifier)