Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Moomin

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Angoulême 2008 : essentiel patrimoine. Les petites aventures d'une famille d'hippopotames...


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Angoulême : récapitulatif des séries primées Auteurs nordiques Pays scandinaves

Nous voilà au Moominland, pays des Moomins, une région tranquille aux confins de la Scandinavie…. Les quoi ?… les Moomins, de gentils hippopotames au comportement bien humain. Nos Moomins vivent à Moomins Valley. Oh ils sont très reconnaissables : il y a Moominpappa et son chapeau haut de forme, Moominmamma avec son tablier et –surtout- Moomin, le fils et héros de petites aventures. C’est vrai que Moomin vit de petites aventures, bien gentilles, des aventures qui ont pour cadre la vie de tous les jours. Car, que voulez-vous qu’il arrive de grave dans ce petit coin paradisiaque là-bas, vraiment tout là-bas dans le Nord ?…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Octobre 2007
Statut histoire Histoires courtes 5 tomes parus
Couverture de la série Moomin
Les notes (4)
Logo BDfugue Achetez sur BDfugue !

12/12/2007 | L'Ymagier
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Voilà une série jeunesse bien sympa, et qui plus est, relativement universelle. Alors bien sûr, il y a un petit choc des cultures entre la Finlande et le bloc franco-belge, mais je trouve que Tove Jansson a su trouver dès les débuts de la BD un ton, et poser un univers, qui rend ses personnages attachants, bien qu'un peu clichés par moments. La mère de Moomin, par exemple, est souvent dépeinte comme la mère de famille qui suit son mari sans sourciller, même quand il est évident qu'il dit ou fait n'importe quoi. Dès le premier tome nombre de personnages étonnants et bien délimités apparaissent, comme les hatifnattes, Mymlan et sa myriade de soeurs... Les histoires sont enlevées, parfois un peu longues, mais on s'ennuie rarement, grâce à une inventivité remarquables. Sur le plan du dessin Tove Jansson a un style assez dépouillé, mais d'une grande expressivité, ce qui rend ses personnages vraiment abordables, surtout pour les jeunes lecteurs. Vraiment sympa, à découvrir.

22/02/2021 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je connais les Moomin a travers le dessin animé japonais des années 90 et encore aujourd'hui j'adore cette série qui est remplie d'imagination et d'une galerie de personnages mémorables et attachants. C'est donc avec plaisir que j'ai appris que la bande dessinée a été traduite en français. Après lecture des trois premier tomes (je n'ai pas réussi à avoir les deux derniers), je suis à la fois content et un peu déçu. Les histoires sont sympathiques et j'ai retrouvé les personnages que j'aime, mais parfois le ton était différent du dessin animé que j'aime tant (je pense notamment à l'histoire où Moomin va sur la cote d'azur avec sa famille) et le scénario est parfois un peu trop décousu à mon goût. Bon, cela reste une bonne bande dessinée pour enfants. L'univers créé par l'auteure est excellent et c'est remplit de poésie et de bonnes idées. Je pense que j'aurais peut-être plus accroché si j'avais lu ses albums lorsque j'étais enfant. En tout cas, je recommande l'achat pour les parents qui cherchent des bandes dessinées pour leurs enfants.

18/07/2018 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Voilà des récits (logiquement) pour enfants assez étonnants. C'est une autre culture, dirons-nous puisque cette BD est Finlandaise. Mais je comprends en tout cas qu'elle ait pu marquer toute une génération de jeunes lecteurs scandinaves (puis même japonais puisqu'il semble que cette BD s'y soit très bien exportée à l'époque). Moomin a des allures de récits jeunesse à la Pif Gadget des années 50-60 et autres Gai-Luron version enfantine. Mais son ambiance est assez particulière. Elle mélange allègrement des soupçons d'onirisme, d'absurde, d'excentricité et de réalisme. Un peu de poésie, de l'humour léger mais sympathique, un peu naïveté. Le résultat est un cocktail totalement original à mes yeux dont je ne parviens à déterminer rien d'approchant. Structuré en strips sans chute qui forment des histoires courtes d'une vingtaine de pages, ce sont des histoires simples qui se lisent avec le sourire et amènent le lecteur à visiter un univers à part, surprenant et assez attachant.

17/11/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

C’est paru en Octobre 2007 et (gag ?) ça m’a été offert pour mes 54 balais. J’ai directement pensé : quelle est donc cette chose ?… ça existe, ça ?… Ben oui… et depuis fort longtemps d’ailleurs. Cette série vient de Finlande. En 1939 ( !) elle fut créée –sous forme d’un roman- par Tove Jansson (1914-2001). Ce livre, qui narre les aventures gentillettes d’hippopotames « humanisés » paraîtra en 1945. Au début des années 50, une agence de presse anglaise demande à Jansson de mettre ses personnages sous forme de BD. Ce qui est fait. Le 20 Septembre 1954, nos Moomins font leur entrée dans le « London Evening News ». Gros succès qui nécessitera l’intervention de Lars, frère de l’auteur, pour la rédaction des histoires. Les « Moomins » ?… ils sont à la Finlande ce que Babar est à la France. Des histoires simples, gentilles, qui mettent en scène la vie de tous les jours et les (petits) tracas qui peuvent en découler. Une véritable poésie se dégage de ces pages –où l’humour n’est pas absent- nanties d’un dessin au trait simple mais bien expressif. C’est joli. Tout simplement. Comme un rayon de soleil dans l’eau froide. Inconnue du public franco-belge, cette série vient seulement d’être éditée. J’aime bien. A découvrir. Vraiment. Cote perso : 3,5/5

12/12/2007 (modifier)