Kerozen & Gazoleen

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Accrochez vos ceintures, vous allez rentrer dans le trou noir de l'humour !


Science-Fiction (pour de rire)

Kerozen et Gazoleen viennent de passer de longues années à prospérer dans le banditisme, mais leur dernier casse tourne mal. Ils se retrouvent désormais à la merci de Bakshish, un éminent fonctionnaire du FBI dont le sadisme ferait rougir la plus délurée des filles de joie. S’ils veulent retrouver leur liberté, ils devront traquer les malfrats pour le compte de l’Etat jusqu’à ce que l’addition des primes recueillies compense la mise à prix de leurs propres têtes. Si un flic te demande de traquer de l'alien pour son compte, tu refuses évidemment ! Mais si un flic a le pouvoir de t'exploser les valseuses à tout moment, tu fais quoi ? C'est ça l'hyper Espace Blues, man.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2003
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Kerozen & Gazoleen
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

23/12/2005 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

En découvrant cette BD, j'avais l'impression de la connaître déjà. Le nom des héros, leur physique à mi-chemin entre les Funky Cops, les Blues Brothers et les tueurs de Pulp Fiction : une impression globale de déjà-vu. Mais je m'attendais quand même à mieux qu'à ces historiettes un peu lourdingues. Nos héros sont deux grosses brutes qui se la jouent un peu façon "tueurs cools et sans morale mais super efficaces". Le décor SF est presque annexe ici puisque ce sont plus des bastons à base de flingues dans le milieu des proxénètes, des dealers et autres racailles de faible envergure. C'est de la déconnade bourrin et un peu trash. L'ennui, c'est que je n'ai vraiment pas trouvé ça drôle du tout. C'est un peu trash, pas mal gras, lourdingue et bourrin, pas du tout mon genre d'humour même si ce genre passe assez bien pour moi dans une série comme "krän". Quant au dessin, son trait n'est pas mauvais quoique manquant encore de technique. Par contre, j'ai trouvé les mises en pages assez ratées et confuses, l'encrage moyen et surtout pas aidé par une colorisation qui masque une partie de la lisibilité des images. Bref, une petite BD qui se laisse lire quand on a du temps à perdre entre potes à l'humour gras, mais pas vraiment ma tasse de thé.

23/12/2005 (modifier)