Blues et autres récits en couleurs

Note: 2/5
(2/5 pour 3 avis)

Cinq nouvelles construites en référence à une couleur, où Pellejero et Zentner explorent des contrées situées aux frontieres de la réalité et de la fiction, du fantastique et de la normalité.


Auteurs Argentins Auteurs espagnols

Cinq nouvelles construites en référence à une couleur, où Pellejero et Zentner explorent des contrées situées aux frontieres de la réalité et de la fiction, du fantastique et de la normalité. Recits inquiétants où se mêlent le rêve et la mort. .

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Août 1999
Statut histoire Histoires courtes (5 petites histoires) 1 tome paru
Couverture de la série Blues et autres récits en couleurs
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

19/03/2004 | ArzaK
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Ces contes ne sont vraiment pas terribles, voire même inintéressants, avec un côté assez déprimant, mais surtout j'ai trouvé le tout décousu, ou alors c'est encore du surréalisme auquel je ne comprends rien.. bref, ce n'est pas une lecture emballante, et je n'en ai rien retiré. D'autre part, l'ennui avec Pellejero, c'est qu'il a tendance à changer souvent de style graphique sur ses séries ; ici, son dessin n'est pas foncièrement désagréable, mais je préfère de loin son trait plus épais comme sur Un peu de fumée bleue... ou Loup de pluie.

25/10/2014 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5

Je suis assez déçue par cette lecture, le dessin de Pellejero est superbe comme d'habitude, d'ailleurs ici il mêle ses deux styles, trait fin et trait gras et le mélange est plutôt agréable, les couleurs sont aussi fort belles. Malheureusement côté scénario ces histoires courtes ne sont absolument pas prenantes, soit elles sont prévisibles, soit elles tombent à plat, soit je n'ai pas compris leurs chutes, bref ça n'a réussi qu'à m'énerver et en plus ça se lit très vite, encore du temps perdu à dessiner des histoires qui n'en valent pas la peine. Je n'en conseille même pas l'achat aux fans des auteurs, ou alors qu'après avoir lu la bd.

30/08/2009 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

Cinq récits qui, bien que de genres différents (policier, fantastique...), ont en commun une certaine tonalité sombre et désespérée. Chacun d'entre eux est centré sur une couleur. L'exercice est intéressant, forcément inégal (j'ai une nette préférence pour la première histoire et la dernière) mais convainquant. Pellejero utilise ici son trait fin, c'est beau mais je trouve ça moins époustouflant que lorsqu'il dessine de manière plus "grasse", plus épaisse (comme dans Le Silence de Malka ou dans Un peu de fumée bleue...).

19/03/2004 (modifier)