Bleus 98

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Retour sur l'épopée de 98.


Documentaires Football

12 juillet 98, contre toute attente la France remporte sa première Coupe du monde, chez elle. Les Bleus deviennent des héros nationaux et défilent sur les Champs-Elysées au milieu d’une marée humaine. Cinq ans avant, ils n’avaient pas réussi à se qualifier pour le Mondial 1994. Un nouvel entraîneur, Aimé Jacquet, était alors nommé qui accompagnera l’équipe de France jusqu’à la victoire. (texte : Jungle)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Avril 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Bleus 98
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

09/05/2018 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Un peu déçu, malgré tout, par cet album. Franc amateur de football, j'avais vécu ma passion à fond lors de la Coupe du Monde 98. 20 ans ont passé, et un nouveau tournoi mondial se profile, pour lequel l'équipe tricolore figure parmi les favoris. L'occasion, donc, de revenir sur cet évènement majeur du sport français, par l'intermédiaire du script d'un ancien rédac'chef de L'Equipe, épaulé aux pinceaux par un caricaturiste spécialiste du sport. On l'oublie un peu avec le temps, mais Aimé jacquet, sélectionneur des Bleus à l'époque, a été l'objet d'une campagne de dénigrement sans précédent de la aprt de la presse, et en particulier du célèbre quotidien sportif. Tout y est passé : ses choix tactiques, sa communication (avec l'insistance sur ses origines modestes et ses supposées qualités intellectuelles à l'avenant), son aspect physique, voire sa vie privée. Cet album reprend une partie de cette campagne, qui en constitue le fil rouge. On a ainsi, de la fin du mandat de Platini à la tête des Bleus jusqu'à l'apothéose de juillet 1998, une suite d'instantanés de la vie des Bleus. Avec seulement le regard d'Ejnès et de ses collaborateurs. L'album aurait à mon avis été plus riche et plus intéressant avec la collaboration de Jacquet. Mais vue la violence des échanges à l'époque, il est probable -et cela est répété dans la dernière case- qu'il ne pardonnera jamais. Quant au dessin, je réitère ce que je disais de Faro il y a deux ans, lorsqu'il a réalisé Deschamps 1er - Roi des Bleus ; c'est un grand caricaturiste qui sait de quoi il parle, mais dont le travail dans le cadre d'une BD manque de clarté. Un peu dommage. Cet album n'apprendra pas grand-chose aux aficionados des Bleus de l'époque.

09/05/2018 (modifier)