Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Ni Terre ni Mer

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Au large des côtes normandes, une tempête projette sur les récifs une voile en perdition. À son bord, Alex, Thomas, Ève, Hélène et Julie, cinq anciens amis surpris par le brusque changement de houle, se retrouvent échoués sur un îlot où se dresse un phare aux lueurs erratiques. L'atmosphère oppressante qui pèse sur ce refuge de fortune ne tient pourtant pas qu'aux conditions météorologiques.


Coupés du monde... Les phares

Au large des côtes normandes, une tempête projette sur les récifs une voile en perdition. À son bord, Alex, Thomas, Ève, Hélène et Julie, cinq anciens amis surpris par le brusque changement de houle, se retrouvent échoués sur un îlot où se dresse un phare aux lueurs erratiques. L'atmosphère oppressante qui pèse sur ce refuge de fortune ne tient pourtant pas qu'aux conditions météorologiques. Entre les portes closes et le gardien austère, les appareils électroniques défectueux et les étranges protocoles qui interdisent aux bateaux de secours d'accoster, tout porte à croire que quelque chose, ou quelqu'un, refuse que les jeunes gens quittent ce rocher battu par les vents. Alors, sitôt que la mort s'ajoute à la partie, plus de doute possible : le naufrage était prémédité. Mais par qui ? Et pour quelle raison ? Il semblerait que tous ici détiennent de lourds secrets...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Juillet 2017
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Ni Terre ni Mer

29/06/2017 | Ro
Modifier


Par Yann135
Note: 4/5
L'avatar du posteur Yann135

Cinq jeunes sur un voilier échouent lors d’une tempête sur une ilot loin de tout. Ce bout de terre difficilement accessible est le terrain de jeu, des deux gardiens patibulaires et inquiétants du phare … du rocher du diable. Les cinq jeunes s’entredéchirent. La radio ne fonctionne pas. Et les morts s’empilent. Quel lourd secret a éloigné durant deux années ces amis de nouveau réunis ? La croisière censée exorciser le passé, par en vrille. Ce huis-clos oppressants exalte les tensions. Les manipulations et les mensonges s’y embrasent jusqu’à suffoquer. L’intrigue est bonne. Avec de nombreux flash-back. Le cheminement vers la vérité n’est pas aisé. Les dissentions entre les différents protagonistes sont papables. L’atmosphère est suffocante. La posture des gardiens est bizarre. Cette animosité ambiante est magnifique. Un coup au foie pour le lecteur que je suis avec ces deux albums. Que c’est bon ! Le graphisme est parfait mais somme toute classique, pour décrire les décors sombres et glaçants de ce phare perdu au milieu de l’océan. Voilà une ambiance bien noire que j’affectionne. Un bon thriller haletant, bien ficelé et rythmé que je recommande chaudement.

03/05/2021 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Bon il ne faut jamais cracher dans la soupe mais j'avais un peu peur vu le nom du scénariste, Olivier Mégaton réalisateur et scénariste de quelques films décérébrés que l'on regarde les jours de pluie mais il faut l'avouer cette histoire tient plutôt la route, certes ce n'est pas le thriller du siècle mais j'ai trouvé que la construction du scénario donne envie de savoir ce qu'il va se passer dans la planche suivante. A mon sens c'est tout de même un élément positif que de tenir le lecteur en haleine. Concernant l'histoire je n'ai pas grand chose à redire donc, ceux qui aime les thrillers un peu oppressants avec une unité de lieu bien flippant y trouverons leur compte, en ce qui concerne le dessin rien de transcendant mais le dessinateur fait le job, l'ensemble reste un brin figé. L'ensemble st divertissant mais ne restera pas dans les annales de la BD, certains personnages sont par trop caricaturaux pour emporter l'adhésion.

25/09/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Je suis pourtant friand de ce genre de huis clos qui se passe dans un phare sur un îlot isolé au beau milieu d'un océan déchaîné. Cependant, le récit n'est pas très linéaire avec de nombreux flash-back qui remonte progressivement le temps. Cela pourrait fonctionner pour un film au cinéma mais c'est plus difficilement transposable sur le support bande dessinée. Je me suis un peu perdu dans le fil de ce scénario avec autant de personnages. Reste l'atmosphère un peu oppressante des lieux et un magnifique dessin. Les jeunes gens en détresse semble faire un pèlerinage salvateur. Cela va les conduire dans un piège qui va se refermer sur eux. Je n'ai pas frissonné à la lecture de ce thriller qui se veut haletant mais qui manque singulièrement de surprises et d'originalité. Il y a beaucoup mieux sur le marché. Il ne faut pas être attiré par la couverture mais voir plus loin.

29/12/2017 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Ni Terre ni Mer est un récit à suspens sous la forme d'un huis-clos oppressant. Cinq jeunes amis se retrouvent naufragés sur un îlot où trône un phare habité par deux gardiens. Bloqués par la tempête et sans moyen de communication avec l'extérieur, ils vont devoir s'entendre. Mais cela parait très compliqué. D'autant que ce naufrage là n'est probablement pas un pur hasard. Le dessin de Nicola Genzianella est réaliste et très soigné. Il a déjà collaboré par le passé avec Christophe Bec pour la série Bunker et ces deux-là partagent un style assez similaire qui convient parfaitement aux récits à suspens s'inspirant des films américains. Tempête oblige, les planches sont dans des teintes sombres, angoissantes. Graphiquement, cela fonctionne très bien. Au niveau de l'intrigue, le lecteur est mis face à un sac de mystères. Tous les personnages cachent visiblement un passé compliqué dont les dialogues révèlent des bribes mais sans jamais se dévoiler totalement. Tout tourne autour d'un de leurs anciens amis qui semble avoir disparu près de ce phare il y a un certain temps sans qu'on sache encore dans quelles circonstances. Les protagonistes du récit sont très marqués en terme de personnalité, parfois un peu trop. Ils donnent l'impression de surjouer un peu. Et surtout à les voir se comporter, on se demande comment ils peuvent supporter de rester ensemble. On notera notamment le mâle alpha du groupe, arrogant et agressif envers ceux qu'il faudrait théoriquement nommer ses amis. Il se révèle assez détestable au point d'en devenir parfois caricatural. Durant ce séjour coupé du monde sur cette îlot, on évolue entre thriller, ambiance de survival-horror et combinaisons de relations compliquées entre les personnages. C'est le type d'histoire où les uns et les autres disparaissent mystérieusement puis réapparaissent parfois, et où la mort peut frapper à tout moment. Et au secret entourant cette bande d'amis, s'ajoute celui du phare lui-même que les protagonistes découvrent petit à petit. En fin de premier tome, le mystère reste entier. On se demande encore vers où cela va nous mener mais cela finira probablement mal pour la plupart des personnages. A voir si la révélation de toutes ces énigmes tiendra bien la route dans le second tome.

29/06/2017 (modifier)