Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Un Norvégien vers Compostelle

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Norvégien installé en France, Jason nous invite à le suivre le long d’une randonnée qui le conduira jusqu’à la pointe espagnole. Un voyage en noir et blanc sur la route de Saint- Jacques.


Animalier Jason Les Auteurs Nordiques

Le Chemin de Saint-Jacques est une ancienne route de pèlerinage de 800 km en direction de Saint-Jacques-de-Compostelle. Des milliers de personnes la parcourent chaque année, aussi bien chrétiens que non-croyants. Jason a eu cinquante ans l'année dernière et il a décidé de la parcourir durant trente-deux jours. Le livre oscille entre introspection et tentatives timides pour parler aux autres. L’humour scandinave fait mouche.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Janvier 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Un Norvégien vers Compostelle
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

23/05/2017 | Erik
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je connais pas trop l'oeuvre de Jason et je dois dire que cet album ne me donne pas envie d'en lire plus. Il faut dire que si j'aime bien son style de dessin, je n'aime pas trop comment il dessine les visages. Les personnages ont toujours la même expression de types qui se foutent de tout. Pourquoi je trouverais un scénario captivant si tous les personnages ont l'air de s'en foutre ? Et puis voir les personnages avec pratiquement la même expression tout le temps ça devient vite énervant. L'album est de l'autobiographie et ce n'est pas un genre que Jason maîtrise bien si je me fie à cet album. Il y a des auteurs qui réussissent cet exercice, mais ici je m'ennuie. Jason n'a pas l'humour mordant d'un type comme Trondheim et il n'est pas capable de rendre un voyage intéressant. Il ne se passe rien de captivant, les personnages ont l'air de s'emmerder et moi aussi je me suis vite emmerdé. C'est une suite d’anecdotes banales et sans intérêt.

24/03/2020 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Je ne suis pas un grand fan des pèlerinages religieux à savoir pour quelque chose qui n'existe pas ou bien que dans le coeur des hommes. Au nom de la religion, on commet des horreurs sans nom et la triste journée d'aujourd'hui est là pour nous le rappeler. On pourra dire que la religion catholique est exempte de tout vice et que ce n'est que le fruit d'une autre religion mais nous savons tous que ce n'est pas la réalité. Au fond, chaque religion porte en elle un fond d'obscurantisme et de fanatisme et même de vices. Cela fait longtemps que je n'avais plus lu du Jason. Je le retrouve mais en grande forme dans un récit autobiographique de randonneur pour changer un peu. C'est un récit sur une succession de réelles banalités qui ne m'ont guère passionné. Les nostalgiques de ce chemin y trouveront peut-être leur compte mais pour les autres, il faudra passer son chemin même s'il mène à Compostelle. Il y a des endroits plus jolies et harmonieux dans le monde. C'est vraiment sans intérêt car trop limité à du descriptif de premier degré. C'était cela ou la Porsche pour les 50 ans de l'auteur. J'aurais choisi la Porsche. J'ai connu l'auteur mieux inspiré.

23/05/2017 (modifier)