Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Les Taxis de la Marne

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Septembre 1914. Le jour où la France devait perdre la Guerre.


1914 - 1918 : La Première Guerre Mondiale Première Guerre mondiale

Septembre 1914. Les Allemands avancent vers Paris, l’armée française recule et le gouvernement abandonne la capitale au général Gallieni qui ne pourra tenir longtemps face à l’ennemi. Mais Gallieni découvre que les Allemands délaissent Paris pour poursuivre les soldats français en retraite. C’est l’occasion inespérée de lancer une attaque avec la garnison de Paris ! Mais cette contre-offensive ne pourra fonctionner que si l’armée française fait front. Problème : Joffre, le général en chef, a du mal à accepter les conseils de Gallieni. Alors que la France tangue comme un bateau ivre, se dessine la bataille de la Marne qui va changer le sort du pays et le destin du monde.

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Novembre 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Taxis de la Marne © Bamboo 2014

21/12/2014 | pol
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Je lis avec un grand retard cet album qui a fait partie en 2014 des nombreuses Bd et ouvrages didactiques sortant pour marquer le centenaire de la Grande Guerre. J'ai bien apprécié cette vision de la guerre de 14-18, j'en connaissais déja de nombreux éléments, comme ce généralissime Joffre qui selon certains historiens n'était qu'une vieille baderne galonnée, imbue de lui-même, accumulant les erreurs tactiques et répondant aux journalistes par des phrases nébuleuses (le fameux "Je les grignotte", phrase qui lui a valu de réelles moqueries) et vouant une inimitié à Gallieni qui était bien supérieur à lui en intelligence et en stratégie. L'album nous plonge dans les coulisses du pouvoir politique et militaire durant les premiers mois de la guerre, en mettant en valeur la figure du général Gallieni qui a eu une idée géniale ; le développement est bien conçu, tout est bien relaté, le fond est sérieux et précis, un peu documentaire mais captivant, en s'attachant fidèlement aux faits ; ce qui fait que pour un fin connaisseur du conflit, cet album ne lui apprendra rien, mais pour quelqu'un qui a envie d'approfondir ses connaissances, c'est une excellente approche sur une période très critique où l'armée française était en fâcheuse posture pour contrer l'avancée allemande. Pour moi qui ne suis ni néophyte, ni très féru de la guerre de 14-18, cet album se révèle une bonne leçon d'Histoire, je regrette seulement que l'épisode pittoresque des taxis transportant les poilus sur le front de la Marne ne soient montrés que vers la fin, tout l'album ne contant en fait que la préparation du projet et le déroulement des opérations survenu avant, de même que l'impact de ces 1300 taxis sur les hommes et sur la population française n'est pas vraiment évoqué. Le dessin est très correct, j'aime beaucoup ce trait précis, soigné et reproduisant bien l'époque et le décor de 14-18, je l'avais déja apprécié sur Charles de Gaulle qui fut publié peu après cet album. Un récit historique rigoureux sur un épisode marquant de la Grande Guerre.

22/06/2022 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Il est vrai qu'il y a eu de nombreuses bd qui ont traité sur le sujet de la première Guerre Mondiale à en friser l'indigestion. Il faut dire qu'on se commémore le centenaire de la grande guerre afin de rendre hommage à ces soldats qui se sont battus pour sauver la patrie. On retient que c'est la guerre qui a été la plus meurtrière pour les Français de toute son histoire. On se souvient de ces cinq terribles années qui ont marqué à tout jamais notre territoire. Voilà un épisode assez méconnu car en Septembre 1914, la France aurait pu perdre la guerre et Paris a été à deux doigts d'être conquise. Il aura fallu le courage d'un homme, le général Gallieni, pour empêcher cette défaite presque inéluctable. On a magnifié le généralissime Joffre alors qu'on se rend compte qu'il n'était qu'un vulgaire stratège et surtout un pleutre à l'image de ce gouvernement ayant fuit la capitale pour s'installer à Bordeaux. Il était surtout jaloux du talent et de la clairvoyance de celui qui fut son chef et qui lui a pourtant laissé sa place. Oui, j'ai aimé ce nouvel éclairage qui me paraît nécessaire pour bien comprendre ce qui a fait basculer le cours de la guerre. Malheureusement, Joffre est resté au commandement suprême pour le plus grand malheur de ses soldats qui ont été sacrifiés sur les terribles champs de bataille, à commencer par Verdun. Cette bd se termine comme un goût inachevé où l'on ne verra pas forcément les taxis de la Marne faire office de transporteurs sur le champ de bataille afin de sauver la capitale car l'objectif était plutôt de nous présenter le prélude à cet événement marquant. Cette manœuvre inédite dans son ampleur eut une réelle portée psychologique sur la population, l'épopée devenant rapidement un symbole d'unité et de solidarité nationale.

06/08/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Une évocation historique qui m’est apparue rigoureuse et intéressante dans ses partis pris. Une mise en scène classique mais efficace qui permet de comprendre les agissements des uns et des autres. Un dessin moyen mais qui convient parfaitement à ce type de sujet, pourvu que l’on ne recherche pas la reproduction la plus fidèle qui soit ou l’effet de style qui apporterait un plus esthétique à l’ensemble. Et des taxis qui n’apparaissent finalement qu’une planche avant la fin ! C’est, pour moi, la grosse originalité de cet album. Nous relater ce que furent les taxis de la Marne, nous expliquer pourquoi ils ont tant marqué l’histoire de la France de 14, mais sans s’attarder sur ce qui n’est finalement qu’un point de détail. A lire à l’occasion… mais à ne posséder que si vous êtes un passionné d’Histoire et de la der des ders (et de préférence Français, voire même Parisien).

06/02/2015 (modifier)
Par pol
Note: 2/5
L'avatar du posteur pol

Dire que la guerre de 14 est un sujet déjà maintes fois traité en BD, d'autant plus en cette période de centenaire est un euphémisme. Alors pour se démarquer du lot il faut innover un peu. C'est que j'attendais de cet album en espérant lire une anecdote intéressante sur cette histoire de taxis de la Marne. Hélas je ne fut pas vraiment le cas. La dite anecdote est expédiée en 2 pages ! Le reste de l'album raconte les 2 premiers mois de la guerre. Certains aspects sont intéressants, comme les conflits d'Ego entre les différents généraux, ou bien sur cette nouvelle vision qu'on a du Maréchal Joffre à l'issue de cette lecture. Le plus grand mérite de l'album est sans doute de réhabiliter le général Gallieni que l'histoire a vraisemblablement un oublié. Mais a coté de ça pas grand chose. C'est assez bavard, et c'est surtout des discours entre têtes pensantes dans des bureaux et je n'ai pas trouvé ça passionnant. Le dessin est lui plutôt sympa, assez précis et détaillé, il nous offre quelques jolies images de notre pays à cette époque. Au final, une note un peu sévère mais qui traduit surtout l'impression d'une BD qui ne se distingue pas des trop nombreuses autres sur le même sujet.

21/12/2014 (modifier)