Un Eté en apnée (Simon & Louise)

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 4 avis)

L'autre face du miroir de 520 km.


Adolescence

Pour Louise et Manon, sa cousine, toutes deux en vacances à Montpellier, c’est l’âge des premiers flirts. Entre attirance vraie et fausse séduction, Louise cherche sa vérité. Pas toujours facile de résister aux conventions du groupe ! À la fois drôles et émouvants, ses premiers pas l’entraîneront à s’affirmer pour, peut-être, retrouver Simon ? Dans "520 km" Simon fuguait pour retrouver Louise ; Un été en apnée, comme par un effet miroir, nous fait découvrir le point de vue de Louise. (texte : Editions Sarbacane)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Mai 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Un Eté en apnée (Simon & Louise)
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

10/08/2014 | Spooky
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Si on a apprécié 520 km (Simon & Louise), comment ne pas apprécier la suite des aventures de Simon et Louise dans "Un été en apnée". L'originalité provient du fait qu'on reprend l'histoire au début mais avec le point de vue de Louise qui était à peine visible dans le premier opus. Louise et Manon vont rencontrer un petit groupe de copains pour flirter avec eux. Cependant, cela ne sera pas forcément aux goûts de Louise qui rappelons-le a laissé tomber lâchement son gentil Simon. Une oeuvre qui reste très estivale dans son ambiance. On vivra au rythme de l'insouciance de ces adolescents et des amourettes de vacances. Cette fois-ci, la fin sera un peu plus positive avec des croisements assez savoureux par rapport à la première histoire. C'est assez rafraîchissant comme lecture. Cependant, c'est encore très lisse. Qu'importe, c'est pas mal dans son ensemble.

08/10/2019 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

J'avais bien apprécié 520 km et, quand j'ai appris qu'il y avait un autre album qui racontait ce que faisait la copine du héros pendant que celui-ci partait à l'aventure pour essayer de la retrouver, j'ai eu tout de suite envie de le lire. Ce n'est que quelques mois plus tard que j'en ai finalement eu l'occasion mais ce n'est pas grave car les deux histoires se lisent bien de manière indépendante. C'est un pur récit de vacances adolescentes. Au soleil, loin de chez elle, l'héroïne se pose des questions sur ses sentiments, ne sait pas trop où elle en est et si vraiment elle a envie de sortir avec ces garçons vers qui sa cousine turbulente la pousse. Le ton est relativement juste et malgré ses hésitations, l'héroïne se révèle assez sympathique et pas bête. Le dessin est agréable, bien pour un récit estival et léger. Et puis c'est pas mal de mettre ce récit en contre-point avec celui de 520 km et de voir comment les choses sont interprétées chacun de leur côté par les deux jeunes protagonistes.

08/09/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

La suite de 520 km que j'ai lu immédiatement après et c'était une bonne idée. On voit donc le point de vue de la fille qui avait laissé le protagoniste de 520 km et il y a des surprises ! J'avais un peu peur de tomber sur une histoire d'amour d'adolescente sans intérêt, mais je me suis rendu compte que ce n'était pas le cas. Les personnages sont attachants (enfin excepté un, mais c'est fait exprès) et le ton est vrai. On dirait que ce qui arrive dans cette histoire peut arriver dans la vraie vie. Toutefois, je trouve cette suite un peu moins bonne car au milieu de l'histoire il y a des scènes qui ne m'ont pas trop intéressé. En tout cas, j'espère qu'il va y avoir une suite avec ces personnages. La fin me laisse un peu sur ma faim.

09/06/2016 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Le hasard, mais aussi le talent de ma bibliothécaire, ont fait que j'ai lu cet album juste après 520 km, auquel il répond comme par un effet de miroir. En effet nous sommes dans les pas de Louise, qui a quitté Simon par facebook -et par inadvertance- et qui se retrouve dans une nouvelle histoire sentimentale, dont elle n'est pas sûre de la légitimité. Une nouvelle fois de Radiguès se montre très précis et réaliste dans les relations entre ses personnages, entre garçon pas encore sûr de sa sexualité et jeune fille au caractère bien trempé, sans toutefois tomber dans la caricature. Comme dans ses autres albums, son graphisme est assez simple, mais plutôt maîtrisé dans l'expressivité de ses personnages et la mise en scène. Max de Radiguès n'en a peut-être pas encore fini avec ses adolescents, mais je suis prêt à le suivre s'il est toujours aussi convaincant...

10/08/2014 (modifier)