Fawcett

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

À la poursuite d’une chimère, dans les méandres de la jungle…


1919 - 1929 : L'Après-Guerre et les Années Folles Amazonie

Après plusieurs missions exemplaires d’exploration et de cartographie en Amérique du Sud pour la Société Royal de Géographie, le Colonel Percy Harrison Fawcett, fort de sa connaissance des peuples et milieux amazoniens, se persuade qu’il existe une cité perdue au cœur de l’immense forêt équatoriale. Une certitude qui se transforme en obsession le jour où il retrouve le carnet d’un ancien conquistador confirmant l’existence de cette fameuse « cité Z ». Cet homme, qui inspira autant Arthur Conan Doyle pour ses romans que Steven Spielberg pour créer Indiana Jones, va dès lors se lancer dans une folle quête, au détriment de ses amis, de son travail et de sa famille. En 1929, il se lance dans une expédition de la dernière chance avec les deux seules personnes ayant encore accepté de l’accompagner, son fils et le meilleur ami de ce dernier… Texte : Editeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Septembre 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Fawcett
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

26/09/2012 | pol
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Pour un fan de jungle et de découvertes mystérieuses comme moi, je me devais de lire cette Bd, d'autant plus que je n'avais que très peu entendu parler de ce Percy H. Fawcett, et pourtant il était l'ami de Conan Doyle et de H. Rider Haggard, et tous deux s'inspireront de lui, l'un pour écrire "le Monde perdu" (avec la figure du professeur Challenger qui est un clone de Fawcett), l'autre pour écrire les aventures de Allan Quatermain (personnage également copie conforme de Fawcett), sans oublier à une époque plus proche de nous, George Lucas et Spielberg qui créeront Indiana Jones dans le même esprit (toute la séquence du prologue des Aventuriers de l'arche perdue est même un véritable hommage à Fawcett). D'autres personnages de fiction en seront inspirés, tel le Ridgewell d'Hergé dans L'Oreille Cassée... Le récit s'articule sur 2 thématiques : des scènes londoniennes qui servent à comprendre le personnage et les dessous des expéditions, et des scènes de jungle qui alignent tout le catalogue d'ingrédients classiques que l'on trouve dans les films ou les Bd de jungle : périls, difficultés, obstacles, tribus indigènes, nature hostile, bêtes féroces etc... et d'ailleurs ces scènes sont assez peu nombreuses, entrecoupées aussi par les scènes de guerre dans les tranchées de 14-18, épisode qu'il n'était peut-être pas utile d'évoquer si longuement sur 8 pages. Le récit est assez prenant même s'il n'est pas totalement captivant, mais quand il est illustré par un dessin réaliste d'une telle beauté, bien policé, soigné et élégant, je me réjouis ; la double page sur le front de Somme est sensationnelle. Un doute subsiste : la dernière image laisse le lecteur pantelant, est-ce vraiment un one-shot ou y aura-t-il une suite ? Le dossier final est très instructif et permet d'avoir une idée très précise sur l'exploration dans cette fin de XIXème siècle, et sur cette figure d'explorateur que je connaissais très mal.

14/04/2016 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Oui pour l'exploration, oui pour l'esprit d'entreprise de ces hommes qui quittaient tout pou une chimère, un rêve et que beaucoup n'ont jamais atteint. A l' époque Victorienne, Sir Percy Fawcett est un cartographe reconnu par ses pairs, il a fait ses preuves en Afrique et décide sur la foi d'un ancien manuscrit datant de l'époque de la Conquista de redécouvrir une cité mythique qu'il nomme "Z". Cette cité prouverait l'existence d'une civilisation antérieur à tout ce que le monde du XIX ème siècle connait. Le voilà donc parti avec son fils et un ami de celui ci sur les traces d'un vieux parchemin indiquant la route qui le mènera vers la gloire et la reconnaissance de ses pairs. A cette époque l'explorateur est une image, une icône qui fascine ses contemporains par les découvertes et les exploits qu'il réalise. Cette histoire est donc basée sur des faits réels et retrace la dernière expédition de Percy Fawcett à la poursuite de se mystérieuse cité. Une grande part du récit est consacré à ce qui faisait défaut à ces hommes qui tentaient de repousser les limites du monde connu: la recherche du nerf de la guerre , l'argent. Tâche au combien difficile et c'est grâce à des sponsors américains que finalement l’expédition peut avoir lieu. Ici dans les salons Londoniens ont n'échappe pas à quelques clichés mais l'ensemble est bien troussé. Vient la partie qui fait le corps du récit; l'arrivée en Amazonie et les pérégrinations de la petite expédition. Pas de spoil, tout cela reste très classique accompagné d'un dessin réaliste mais qui n'est pas plus emballant que ça, mais sachant que le projet de Fawcett semble s'être arrêté en 1927, date à partir de laquelle il n'a plus donné de nouvelles, je m'étonne qu'un deuxième tome doive voir le jour, pour nous compter quoi? Une découverte suivie d'une mort atroce, l'intervention de quelque puissance supérieure? A mon sens ce tome me paraissais se suffire à lui même, bon, étant un brin curieux j'irais jeter un œil à la suite mais sans conseil d'achat

18/06/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai lu pour l'instant toutes les bds qui composent la série sur les grands explorateurs. Celle-ci me semble à ce jour la plus réussie. J'ai été cependant assez surpris de voir qu'il ne s'agissait pas d'un one shot. Harisson Fawcett a inspiré à Georges Lucas le fameux personnage d'Indiana Jones. Ce dernier voulait découvrir une cité qu'il avait baptisée Z lié à un souvenir de la Première Guerre Mondiale. On sait qu'il ne la trouvera pas et qu'il n'y reviendra pas. Pour autant, on a envie d'y croire. Selon la croyance, il n’y aurait jamais eu de civilisation évoluée dans cette région du monde avant l’arrivée des Européens en Amérique. Or, depuis 1999 et après qu’une large déforestation a été opérée, les chercheurs ont découvert tout récemment des monuments aux formes géométriques dans cette zone, œuvres d’une ancienne civilisation. Bref, la quête de Fawcett continue toujours de nos jours. Cette bd est bien dessinée et cette quête à la recherche d'une civilisation disparue est vraiment intéressante.

08/06/2013 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

J’ai beaucoup apprécié les 2 premiers tomes parus cette année dans la collection Explora (Magellan et Mary Kingsley). A chaque fois, il y est question d’Histoire, d’aventures et de récits dépaysants. Bien que toujours agréable, c’est un peu moins le cas avec cette nouvelle série. En effet le premier tome est très axé sur les dessous de l’organisation des expéditions plus que sur l’aventure. Il se déroule plus à Londres que dans la jungle amazonienne. La raison c’est que Mr Fawcett a bataillé dur pour monter ses expéditions. Il a fait plusieurs voyages et ce n’était jamais simple pour lui de trouver les fonds et de convaincre des financiers de l’aider. Sans compter qu’au fil des ans il devient de plus en plus dur pour lui de laisser femme et enfants plusieurs années. Du coup quand il trouve un sponsor, il a des remords à partir… C’est principalement cela qui est raconté ici. Cela dit, cette difficulté est bien retranscrite. Surtout qu’en face de notre aventurier, son rival le docteur Rice bénéficie de fonds astronomiques (un peu le PSG version quatari avant l’heure) et il organise des expéditions gigantesques tant matériellement que humainement. Heureusement que la concurrence motive notre homme ! Du coup on a un récit précis, mais un peu trop documentaire pour faire rêver le lecteur. Probablement que le second tome corrigera le tir, mais pour le moment il manque un peu d’évasion dans cette première partie. Surtout que, niveau dessin, les planches sur la forêt amazonienne sont vraiment chouettes, du coup on aurait aimé qu’il y en ait plus.

26/09/2012 (modifier)