Valkyria Chronicles

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Bruhl, petite bourgade célèbre pour ses moulins jumeaux, est en état d’alerte. En effet, située entre deux grandes puissances qui ont décidé de se faire la guerre, cette petite ville de la principauté indépendante de Gallia est rapidement attaquée par la redoutable armée de l’Empire. Alicia, apprentie boulangère et capitaine du petit groupe d’autodéfense local est bien décidée à lutter mais face à l’offensive ennemie, elle doit rapidement battre retraite. Accompagnée de Welkin Gunther, fils d’un ancien héros de guerre, elle rejoint la capitale pour intégrer la milice et poursuivre une lutte qui s’annonce épique…


Fanas de Jeux video Kadokawa Shoten Shonen

Bruhl, petite bourgade célèbre pour ses moulins jumeaux, est en état d’alerte. En effet, située entre deux grandes puissances qui ont décidé de se faire la guerre, cette petite ville de la principauté indépendante de Gallia est rapidement attaquée par la redoutable armée de l’Empire. Alicia, apprentie boulangère et capitaine du petit groupe d’autodéfense local est bien décidée à lutter mais face à l’offensive ennemie, elle doit rapidement battre retraite. Accompagnée de Welkin Gunther, fils d’un ancien héros de guerre, elle rejoint la capitale pour intégrer la milice et poursuivre une lutte qui s’annonce épique…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Novembre 2010
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Valkyria Chronicles
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

05/11/2010 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Bien que cette série soit classée en tant que shonen, j'ai cru lire un mauvais shojo. Ce manga a en effet tout d'une chronique de la guerre à l'eau de rose, une histoire ayant un conflit armé pour toile de fond et des militaires pour héros mais où l'action se borne à des discussions philosophiques à deux balles, du romantisme, des relations superficielles et une bleuette adolescente. Point de combat, pas de blessure, des uniformes parfaitement ajustés, des coiffures impeccables et des héros combattants à peine sortis de l'enfance qui sont là pour "trouver la clé qui nous fera enfin nous tenir tous par la main", oh, c'est beau ! Certes le dessin est joli. Les costumes sont travaillés, les décors soignés et les anatomies réussies même si deux des protagonistes principaux se ressemblent trop. Mais on s'y perd régulièrement dans la foule de personnages balancés en plein récit sans être présentés. Et la narration manque souvent de clarté. De toute manière, objectivement, le récit est aussi crédible que de voir Michael Jackson jouer du biniou dans un Fest-noz. C'est la guerre vue avec des oeillères pour un public d'adolescents romantiques. Et je ne parle pas du tank personnel de la famille du héros qui attendait sagement et en parfait état de marche dans une grange que les deux jeunes frère et soeur se décident à s'engager dans le combat... Non content d'être franchement niais, le scénario est également ennuyeux. On a l'impression qu'il ne se passe rien et que toutes les tensions entre personnages sont parfaitement artificielles et stéréotypées, le pire étant la haine raciste qu'affichent en permanence certains entre ces fameux Dracsens dont fait partie la soeur adoptive du héros. On n'y croit pas une seconde et si je suis arrivé en bout de lecture sans lâcher l'affaire, c'est uniquement parce que le dessin est bon et que le récit se laisse lire sans trop de déplaisir.

05/11/2010 (modifier)