Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...  
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD...
Accueil de BD-theque : bande dessinée, comics, manga, forum BD, actualité BD... Actualité BD, manga, comics, dates de sortie, rumeurs... Les immanquables BD, manga et comics Les thèmes BD Les interviews BD, comics et manga Les forums BD, comics, manga, loisir hors BD...   Ajouter une série !
0 A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Cliquez pour rechercher une série
Recherche avancée
A propos du site :
Message de bienvenue
L'aide en ligne
Les stats du site
Le blog
Le groupe Facebook
 
A voir aussi :
Les liens BD
Le dictionnaire BD
BD-Theque de poche
La boutique en ligne
L'annuaire comics
Les trophées BD

... a posté 5455 avis et 1194 séries (Note moyenne: 2.81)

Voir mes avis Voir mes avis
Voir graphs Voir mes graphs
Voir mes coups de coeur Voir mes coups de coeur
Comparez vos goûts! Comparez vos goûts !
Mes nouveautés Mes nouveautés
Mes trophées Mes trophées

Afficher ces séries dans la liste du menu Afficher ces séries dans la liste du menu
Tri : Afficher :

Nom série  Nick Fury - Le train des assassins  posté le 07/06/2018 (dernière MAJ le 11/06/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Un ami m’a conseillé dernièrement de m’intéresser à une nouvelle série sur Netflix dénommé Nick Fury. Promis, je m’y attaquerais bientôt. En attendant, j’ai voulu faire connaissance avec ce personnage aux allures de Samuel Jackson avec cette bd. Je dois bien avouer que je n’ai guère été conquis.

On retrouve un agent du Shield qui combat l’organisation Hydra déjà omniprésente dans Captain America. Du coup, j’ai été un peu abasourdi par cette intrigue qui ne prend pas. Par ailleurs, au niveau du graphisme, j’ai remarqué que si le héros est black, il faut que l’ambiance soit un peu Black Panther période hippie. C’est trop colorié et flashy et la mise en forme part dans toutes les audaces de case à outrance. C’est trop chargé.

J’espère pouvoir me réconcilier un jour avec cet agent d’élite.

Nom série  Captain America : Steve Rogers  posté le 07/06/2018 (dernière MAJ le 11/06/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
La lecture n’a pas été très agréable mais je dois bien admettre que c’est plutôt bien réalisé et assez posé. Certes, il y a l’émergence de différents super-héros peu connus du grand public et d’autres qui le sont un peu plus comme Spider-Man à la toute fin de ce premier tome assez prometteur.

L’angle est assez intéressant puisque notre gentil Steve Rogers a rejoint l’Hydra du fameux crane rouge. Cependant, même au sein de cette organisation criminelle, il peut y avoir des dissensions. Captain America n’est pas le super-héros préféré des fans de la galaxie Marvel. N’a-t-il pas provoqué la civil war ? Bref, c’est une approche assez audacieuse donc intéressante sur le personnage qui a rajeuni terriblement.

Au niveau graphique, je n’ai rien à redire. C’est coloré mais bien dessiné comme il le faut. C’est au niveau de l’intrigue assez tortueuse qu’il faudra bien s’accrocher mais cela réserve quelques bonnes surprises. Alors, oui pourquoi pas ? On espère tout de même que Steve Rogers reviendra à des sentiments moins fascisants.

Nom série  Eclat(s) d'âme  posté le 09/06/2018 (dernière MAJ le 11/06/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le début de ce manga est un peu pathétique. Si on ne veut pas se dévoiler devant ses camarades de classe, on ne mate pas un porno gay dans une salle d'école au beau milieu du monde. Ce n'est nullement de ma part un jugement de valeur mais juste du bon sens. Après, c'est ridicule de se sentir obligé de se balancer d'une falaise car on a été outé c'est à dire dénoncer par d'autres primaires. Bref, on n'y croit pas une seule seconde.

Pour autant, je vais être indulgent car j'ai bien compris avec la suite que c'est le thème de l'acceptation de soi. C'est écrit par un mangaka qui fut autrefois une femme et qui se revendique du genre neutre. Il y a par la suite une certaine subtilité qui faisait défaut au début. L'homophobie est bien sûr dénoncer sous toutes ses formes. En effet, cela va plus loin car ce sont des gens qui se déclarent très ouverts qui peuvent l'être de manière très indirects par leur comportement ou leur petites phrases douteuses.

C'est une série qui a sans doute une utilité publique pour faire évoluer les mentalités et éviter des drames intimistes qui n'ont pas de raison d'être.

Nom série  Projets Manhattan  posté le 11/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 1/5 (Vraiment pas aimé !)
L'idée de départ était très intéressante que de nous montrer cette bande de pseudo-scientifique entrain de préparer l'arme suprême afin de mettre fin au conflit mondial qui sévissait depuis 6 ans sur la planète. Par la suite, j'ai été fortement déçu par cette lecture qui est devenu totalement folle et loufoque. Je n'ai pas aimé cette direction prise.

Visiblement, c'est parti d'un postulat avec plusieurs expériences et projets sur des domaines relevant plus de la science-fiction que de la physique. On y croise Robert Oppenheimer, Albert Einstein ou encore Richard Feynman. Enrico Fermi sera également de la partie. Cela devient assez sanglant par la suite. Or trop, c'est trop. Je ne parle pas des changements d'époque et de la multitude de personnages qu'il faut suivre.

Un mot sur le graphisme pour dire qu'il ne m'a pas du tout enchanté car le trait est assez brouillon. Pourtant, les moyens de mise en forme ont été pris. C'est dommage car cela aurait pu être bien.

Nom série  Je pense à toi  posté le 10/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Les dessins sont véritablement magnifiques. C'est vrai. Cependant, ces quatre petites histoires amoureuses ne m'ont guère inspiré. Il ne se passe pas grand chose mis à part de grandes envolées lyriques assez mièvres.

Je n'ai pas du tout été touché par les sentiments forts qui sont exprimés car la mise en scène est plutôt poussive avec un rythme très lent. Il y a une réelle maladresse de la part du mangaka qui souhaitait faire preuve de délicatesse.

A la fin de la lecture, on se dit tout cela pour cela. Bref, une oeuvre un peu inutile. Reste les beaux dessins et une belle couverture assez mélancolique.

Nom série  Zátopek  posté le 10/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est vrai que j'ignorais tout de ce grand champion d'athlétisme tchécoslovaque spécialiste des courses de fond, du 5000 mètres au marathon. Il va acquérir 5 médailles olympiques entre les Jeux Olympiques de Londres en 1948 et ceux d'Helsinki en 1952. Plus encore, il va pulvériser à plusieurs reprises les records du monde.

J'ai bien aimé cette biographie sur un athlète de talent dont j'ignorais à peu près tout. On verra qu'il est issu d'une famille pauvre et qu'il n'était pas du tout destiné à un tel exploit. Il y aura surtout les difficultés avec un tel régime communiste très autoritaire et oppressant auquel il va tenir tête. On a à chaque fois peur pour lui. Gagner les médailles lui sauvaient pratiquement la vie. Le récit s'arrête à l'année 1952. C'est un peu dommage car on sait qu'il va lui arriver des épreuves terribles par la suite.

Sa vie privée sera également largement évoqué au travers de sa relation avec une autre championne lanceuse de javelots à savoir Dana qui était l'amour de sa vie. Certes, la course était pour lui une véritable religion. C'est un esprit sportif qui a aujourd'hui totalement disparu. Sa biographie permet de remettre certaines valeurs sportives à l'honneur.

Nom série  Agnès  posté le 10/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
C'est une bd typiquement finlandaise. A chaque fois que j'en lis une et cela arrive pas si souvent, c'est franchement bizarre. C'est juste un constat car je n'ai rien contre la Finlande qui fait partie de la Communauté européenne.

Nous avons droit à des petites séquences autour d'une fille un peu décalé, un peu étrangère du prénom d'Agnès. La pauvre est orpheline et habite chez sa grand-mère à Planctonville. Elle est très taciturne et ressemble presque à un membre gothique de la famille Adams. Il lui arrive de faire des choses pas très catholique comme du chantage et d'autres choses encore pire.

La lecture est assez rigide de pair avec l'aspect graphique très austère. on ne sait pas à quel public cela s'adresse. Personnellement, je n'aimerais pas que mes enfants lisent cela. Pourtant, c'est assez enfantin dans le style. C'est classé dans un genre humour mais je n'ai point rigolé.

Nom série  Peyi an nou  posté le 10/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
C'est la première fois que je lis une longue bd sur ce sujet à savoir la politique française de migration des DOM-TOM. Je n'avais jamais entendu parlé du Bumidom à savoir une agence d'état crée en 1963 qui a organisé l'émigration de 160000 personnes originaires de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Réunion et de la Guyane.

Cette bd nous conte la recherche menée par la scénariste Jessica Oublié originaire de la Martinique ainsi que la dessinatrice Marie-Ange Rousseau sur le Bumidom et ses répercussions politiques, économiques et démographiques. On se rend compte que d'une idée avec des intentions louables, on peut aboutir à une situation paradoxalement difficile. C'est intelligemment mené pour nous expliquer dans les moindres détails les côtés positifs et négatifs ainsi qu'une variation de témoignages pour bien saisir toutes les nuances.

On retiendra que le Bumidom est une espèce de politique colonialiste et presque esclavagiste en exploitant ces habitants déjà très pauvres et profitant de la misère locale. Il est clair que la France ne s'en vante pas et que c'est vite oublié dans l'Histoire. Sauf qu'il y a désormais cette bd pour se documenter sur le sujet. Une lecture pédagogique à la portée de tous. Je regrette juste un peu sa longueur. Pour le reste, c'est bien dessiné et bien documenté.

Nom série  Serena  posté le 10/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
Ce titre qui est issu d'un roman à succès de Ron Rash risque de sévères critiques de ligues féministes. En effet, il a malheur de décrire le portrait d'une femme dans tout ce qu'il y a de plus vil, de plus vénale et de plus horrible au niveau du comportement. On ne pourra difficilement faire pire.

Il parait que notre héroïne d'Hunger Games à savoir Jennifer Lawrence s'est essayé à la version cinématographique de ce roman portant le même nom en 2014 et cela a été un flop retentissant. Elle n'était visiblement pas assez crédible ou convaincante pour ce rôle de méchante perfide.

Pour autant, je dois bien avouer que la bd m'a beaucoup plu. Le récit se déroule dans le contexte économique de la crise de 1929 et notamment dans l'industrie du bois. On apprend qu'être bûcheron était alors un métier plus que difficile où on avait de grande malchance de perdre la vie entre une branche acéré, un coup de hache mal placé ou encore les crotales vénéneux.

Une bonne mise en scène, un format très grand qui laisse admirer le graphisme, aucun temps mort. Bref, c'est une bd très réussie sur le fond et sur la forme. On se souviendra longtemps de Séréna en espérant ne jamais la croiser dans nos vies.

Nom série  Black Magick  posté le 08/06/2018 (dernière MAJ le 09/06/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Nous avons une inspectrice de police qui enquête sur des meurtres assez sordides. La particularité est qu’elle mène une double vie. En effet, c’est une jeune sorcière qui pratique la nuit tombée des rites étranges avec ses pairs dans les bois. Après tout, on a tous droit à une vie privée après le travail, alors pourquoi pas ?

Cependant, dans le cas qui nous occupe, elle semble être démasquée par un preneur d’otage qui va connaître une fin violente. C’est là que cela va se corser. Après tout, depuis Harry Potter, nous savons qu’il y a de gentils sorciers qui oeuvrent pour le bien de la planète. D’autres le sont moins…

La bd se veut sérieuse dans son aspect. Ce n’est pas sur le mode de la plaisanterie ou de l’humour. Je dois même dire que c’est plutôt sous l’angle du thriller horrifique une fois qu’on aura admis l’idée de base. Le graphisme est par exemple assez saisissant de réalisme.

L’équilibre de cette bd fonctionne assez bien malgré les prises de risques. J’ai bien aimé le développement de cette intrigue pour cette première partie. C’est assez bien partie pour découvrir la suite même si la trame demeure finalement assez classique.

Nom série  To the Abandoned Sacred Beasts  posté le 09/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Je ne sais pas si on parle du même manga mais je n'ai absolument pas trouvé d'ambiance victorienne dans ce manga. Par contre, c'est clairement une ambiance western avec ses chariots et ses saloons ainsi que ses personnages avec des chapeaux de cow-boy. A remarquer également un conflit civil qui a opposé le Nord et le Sud. Cela rappelle bien évidemment la guerre de Sécession.

La particularité est ce fantastique avec ces différents monstres et bestiaires dignes des cartes de Pokemon avec ses atouts et ses faiblesses. C'est plutôt agréable à lire mais c'est surtout réservé à un jeune public. Cela reste assez classique dans l'approche pour ne pas dérouter les lecteurs.

Nom série  Mickey et l'océan perdu  posté le 08/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Quand je vois qu’on classe un Mickey en bd au lieu d’être un comics, je hurle très gentiment à l’hérésie. Mais bon, on le justifie par la présence d’auteurs bien européens qui ont repris la petite souris à leur sauce. Dieu sait que j’adore depuis ma plus tendre enfance Mickey, mais là, c’est un véritable massacre que je perçois. Il faudrait arrêter cela tout de suite le cas échéant. En même temps, il faut bien laisser la place à une version créative différente. Cependant, on n’est pas obligé d’aimer et de faire des louanges.

En effet, c’est affligeant dans le scénario qui se veut moderne un peu à la Matrix. Pour le dessin, je serai un peu plus indulgent en reconnaissant certaines qualités graphiques même si on peut dénoncer un excès de colorisation. Je n’ai plus retrouvé le Mickey, la Minnie, le Dingo ou encore le Pat Hibulaire de mon enfance. C’est d’autres personnalités qui ne correspondent pas. C’est comme si ce scénario avait été conçu pour d’autres protagonistes que Mickey et sa bande.

Que dire également du blabla pseudo-scientifique ? Du charabia sans nom. Cela manque de cohérence surtout vers la fin quand Mickey se relève de son long coma. Je suis véritablement déçu et je n’ai pas d’autres mots pour le dire.

Nom série  Inguinis  posté le 04/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Le dessin est une pure merveille au niveau des corps qui sont dessinés ce qui parait très important pour une bd un peu charnelle. C'est juste dommage que le trait soit parfois un peu épaissi ce qui enlève un peu de grâce. La colorisation semble être uniforme dans la mesure où elle ne joue pas sur l'ombre et la lumière.

Pour le reste, cela m'a beaucoup rappelé une série que je viens de voir avec beaucoup de retard et que j'ai grandement apprécié sur Netflix à savoir Spartacus. Il est également question d'un ancien esclave romain qui s'adonne à certains jeux pouvant s'avérer mortel.

Je trouve que l'intrigue autour de l'assassinat d'un célèbre sculpteur romain est assez bien mené dans ce monde où la sexualité n'avait aucun tabou.

Nom série  Destins parallèles  posté le 31/05/2018 (dernière MAJ le 04/06/2018) Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
Destins parallèles est originale dans la mesure où nous avons la version de l’histoire de son point de vue puis dans un autre tome celle de sa future fiancée. Lui et elle pour une histoire d’amour. C’est typiquement de la romance lycéenne sur fond de gaminerie.

J’avoue avoir vite été lassé bien que j’apprécie les histoires d’amour à l’eau de rose. Là, il n’y a pas de charme qui a opéré. C’est du convenu avec des personnages stéréotypés à l’extrême. Si on ajoute la pointe d’exagération nipponne, cela donne ce résultat mitigé. L’écrin se veut sérieux mais c’est loufoque dans le fond.

Une note objective aurait été trois étoiles mais là, je ne suis disposé qu’à mettre les deux étoiles propres à mon sentiment personnel. Objectivement, cela vaudrait sans doute mieux et les gamins apprécieront sans nul doute.

Nom série  Contes Arabes en bandes dessinées  posté le 04/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Il est vrai qu'on reste un peu sur notre faim à chacune des conclusions de ces petites histoires de morale arabe. On se dit qu'il n'y a pas de véritable finesse ou profondeur comme dans les contes chinois par exemple. En même temps, il s'agit d'une autre culture qu'on doit respecter également même si tout cela nous paraît assez enfantin.

Pour le reste, j'ai bien aimé les intermèdes qui nous explique le monde musulman avec toutes ces nuances. Ainsi, on sera faire la différence entre un hibab, un tchador, un niqab ou une burqa. Il y a d'autres petites choses intéressantes à apprendre de façon très ludique. Le dinar par exemple était une ancienne monnaie romaine appelé denarius.

Cela mérite 2.5 étoiles mais je mets trois grâce à ces informations entre deux contes.

Nom série  Comme un chef  posté le 03/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
J'ai beaucoup aimé la collaboration entre ces deux auteurs pourtant très différents. Le résultat est vraiment à la hauteur de nos attentes un peu comme un plat culinaire original qu'on dégusterait.

Maintenant, je suis sidéré par la méchanceté des remarques acerbes de ces riches propriétaires qui ne respectent pas du tout l'auteur devenu cuisinier pendant un temps par véritable passion pour cet art. Sans doute, de nos jours, cela ne se passerait pas ainsi car respect et bienveillance sont un peu plus présents dans ces milieux.

Il est question de cuisine moderne et donc de qualité et non de quantité. Il est vrai que la plupart des gens sont un peu gloutons et préfère nettement la quantité comme d'ailleurs on le verra dans cette bd par le biais de l'un de ses amis invités.

J'ai apprécié cette véritable initiation à la cuisine mais au-delà, j'ai vraiment retenu l'aspect sociologique et le comportement des gens. Une oeuvre que je qualifierais de très raffinée.

Nom série  L'Homme gribouillé  posté le 02/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 4/5 (Franchement bien)
L'homme gribouillé est incontestablement l'une des bd qui marquera l'année 2018. Il y en a généralement assez peu qui sortent du lot mais celle-ci est bien un incontournable dans un genre thriller ésotérique.

Cela commence comme un récit quotidien de la vie parisienne pour nous plonger dans une direction plutôt inattendue. J'ai bien aimé le dessin qui est véritablement magnifique par moment. En ce qui concerne le rythme, il est assez bien maintenu. On pourra sans doute se perdre dans les détails de cette histoire de famille mais l'intrigue passera très bien au regard des enjeux bien identifiés.

Au final, un excellent one-shot pour une lecture plaisir.

Nom série  Oblivion song  posté le 02/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
L'auteur de Walking Dead a le mérite de ne pas s'enfermer dans son premier gros succès populaire. Il tente de se renouveler avec une certaine efficacité. Je dois bien avouer que le pari est plutôt réussi au final.

On retrouve un aspect fantastique presque impossible comme l'était d'ailleurs l'émergence d'un monde de morts-vivants à côté des survivants qui tentent de leur échapper. Là, il s'agit d'un univers parallèle rempli de monstres avec également des survivants. C'est toutefois assez crédible sur l'aspect humain que l'on retrouve. Cette coexistence qui a fait déjà recette est reproduite avec un certain succès. Et puis, on remplace Atlanta par Philadelphie et le tour semble joué.

Reste le dessin et le design des monstres qui ne m'a pas trop convaincu car cela demeure assez grossier. Et puis, il y a ce titre à savoir Oblivion qui a déjà maintes fois été utilisé dans les médias et le cinéma. On peut se demander également si Oblivion Song ne sera pas un jour une série à succès. C'est en tout cas calibré pour.

Nom série  Une douce odeur de café  posté le 01/06/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Non
Note Note: 2/5 (Bof, sans plus)
J'avoue aisément n'avoir pas apprécié l'aspect graphique de ce seinen. Du coup, j'ai beaucoup eu plus de mal avec le reste. Il aurait fallu que cela soit exceptionnel pour maintenir la barre plus haute. Ce ne fut malheureusement pas le cas.

Certes, ces petites histoires bercent entre mélancolie et douceur autour d'une tasse de café. Pourtant, dieu sait que j'aime le café sous toutes ces formes. Un nespresso me rend heureux mais pas ce manga bien trop fade. Sans doute la douce odeur d'un café bien amer.

En réalité, le café n'est qu'un prétexte à des histoires bien humaines mais qui ne me parlent pas. What else ?

Nom série  Rosa la Rouge  posté le 27/05/2018 Modifier cet avis Achat conseillé ? Oui
Note Note: 3/5 (Pas mal)
Rosa Luxemburg fut l'une des plus grandes figures politiques de la fin du XIXème sicèle et du début du XXème siècle. Elle a montré au monde entier que la politique n'était pas que l'apanage des hommes. On retiendra surtout qu'elle fut l'une des grandes théoriciennes du marxisme ainsi qu'une grande militante de la cause du grand soir.

On peut adhérer ou pas à ces idées révolutionnaires mais reconnaître une grande femme qui s'est battue pour ses idées. Je trouve que le constat qu'elle fait est assez intéressant et même transposable plus d'un siècle après où l'on observe toujours autant d'inégalités au sein de nos sociétés. Maintenant, pour la solution au problème du capitalisme, on pourra se forger une autre opinion moins radicale.

A noter qu'on verra le personnage également sous un angle plus intime avec ses différents compagnons. Pour le reste, dans une société dominée par les hommes et profondément anti-sémites, il fallait le faire. Elle aura toujours une place à part dans l'internationalisme.

En conclusion, une belle biographie qui rend hommage au personnage historique.

Page précédente Page Précédente   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 210 220 230 240 250 260 270 273 Page Suivante Page suivante 

www.bdtheque.com - Contact - Ce site nécessite l'utilisation de cookies - Flux RSS
Lien destiné au référencement du site : Liste des séries BD de BD-Theque